Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSecret Chiefs 3 › Eyes of Flesh Eyes of Flame

Secret Chiefs 3 › Eyes of Flesh Eyes of Flame

cd | 7 titres | 50:21 min

  • 1 Adept Chamber of the Magician Tavern - Inn of Three Doors - Theme from 23rd Nade - Inn of Three Doors - ☠☠☠☠☠ - Combat for the Angel - Theory of the Supreme Ones - Mary of Magdalene [20:57]
  • 2 Renunciation [04:54]
  • 3 Jabalqa/Jabarsa [07:08]
  • 4 Rose Garden of the Mystery [02:58]
  • 5 Assassin's Blade [05:12]
  • 6 Zulfikar [06:09]
  • 7 Ciocarla [03:05]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré live par Billy Anderson à Slims, San Francisco, Californie.

line up

Danny Heifetz (batterie, percussions), Eyvind Kang (violon), Trey Spruance (guitar, claviers), Bär McKinnon (flute, claviers, percussions), John Wayne Law (basse)

Musiciens additionnels : Phil Franklin (percussions, batterie 7)

chronique

Styles
rock
world music
metal
jungle
jazz
fusion
musique de film
Styles personnels
fusion orientalo-bordélique en live

Le deuxième Ordre des Secret Chiefs en concert à San Francisco, avant la subdivision en une multitude d'entités aux teintes singulières. Deuxième Ordre car il s'agit là de la formation ayant récupéré sous son aile un autre rescapé de Mr. Bungle, Bär McKinnon à la flute et aux claviers, et surtout Eyvind Kang et son violon diabolique qui va prendre une place toute particulière dans l'ensemble de Trey Spruance. Une rareté à la prise de son pas exactement cristalline, mais suffisante pour apprécier la capacité du groupe à retranscrire sur scène ses ambiances ensorcelées et ses sauts de pages thématiques. Le troisième set (le premier ayant disparu dans les limbes) voit l'Ordre reprendre surtout des morceaux de sa seconde Constitution, à commencer par le très beau "Renunciation" au milieu duquel surgit une mitraille de percussions inattendues, une pluie de feu brisant net en deux la fusion rock-hindouiste d'Ananda Shankar. Les deux hybridations orientalo-drum & bass "Jabalqa/Jabarsa" sont réunies en un seul délire de surf-rock de souk secoué dans un shaker de jungle au staccato du genre syndrome de la Tourette, agressif et bien dégueulasse, épuisant à vrai dire. De la première Constitution les disciples ressortent "Assassin's Blade", plus Bunglesque que jamais, un vrai tango de la mort, martelé de riffs métalliques sévères, gagnant en puissance sans perdre son inquiétante étrangeté de déambulation dans de sombres corridors de pyramides de série B. Et une refonte impressionnante de "Zulfikar" avec échanges de soli lui conférant presque un aspect électro-jazz-fusion oriental particulièrement sauvage. En surprise finale, translation balkanique et festive sur une classique "Ciocarlia" ivre et métalleuse à souhait, évoquant les beuveries les plus débridées des films d'Emir Kusturica, un truc à rouler sous la table, chopine à la main, copines avec. Le deuxième set (en premier donc sur l'album, faut suivre) se présente en une seule longue suite en agglomérat de morceaux de la première Constitution, d'inédits mais également de compositions d'Eyvind Kang tirées de ses premiers albums, ce qui le rend d'autant plus intriguant. Le surf rock oriental de l'Ordre rehaussé d'une couche d'improvisation de violon électrique laisse la place à des plages plus élégiaques comme le très apaisé "Theme from 23rd Nade". Puis de retomber dans un délire martial et percussif basé sur une ritournelle Indienne débouchant sur l'épique "Combat for the Angel" rythmé par une scansion parfois irrégulière, Eyvind Kang s'y démène quasiment seul avec sa folie et son instrument grinçant au bord de la rupture auquel ne peut répondre qu'un clavier sous camisole, morceau de bravoure du set (enchainement qui sera repris sur le fabuleux "Book M"). Et c'est toujours Kang qui mène la danse pour en terminer, ménageant le chaud et le froid, le planant et le mouvementé, le méditatif et l'éruptif, l'intériorité et l'extraversion. Il est bientôt temps d'écrire une nouvelle page pour l'Ordre.

note       Publiée le mardi 22 janvier 2013

partagez 'Eyes of Flesh Eyes of Flame' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Eyes of Flesh Eyes of Flame"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Eyes of Flesh Eyes of Flame".

ajoutez une note sur : "Eyes of Flesh Eyes of Flame"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Eyes of Flesh Eyes of Flame".

ajoutez un commentaire sur : "Eyes of Flesh Eyes of Flame"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Eyes of Flesh Eyes of Flame".

Demonaz Vikernes › vendredi 23 septembre 2016 - 15:54  message privé !

Un bon live. Les morceaux de la première Constitution passent mieux en live, les autres pistes sont efficaces. Pas indispensable mais plaisant.

Note donnée au disque :       
Dun23 › lundi 28 janvier 2013 - 18:14  message privé !

Belle chronique pour un très bon live.

Note donnée au disque :