Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBDavid Bowie › Best of Bowie - DVD

David Bowie › Best of Bowie - DVD

dvd 1 | 27 titres

  • 1 Oh! You pretty things [Old Grey Whistle Test]
  • 2 Queen Bitch [Old Grey Whistle Test]
  • 3 Five years [Old Grey Whistle Test]
  • 4 Starman [Top of the Pops]
  • 5 John, I'm only dancing
  • 6 The Jean genie
  • 7 Space oddity
  • 8 Drive-in Saturday [Russell Harty Plus Pop]
  • 9 Life on Mars?
  • 10 Ziggy Stardust [Ziggy Stardust - The Motion Picture]
  • 11 Rebel rebel [from TopPop]
  • 12 Young Americans [The Dick Cavett Show]
  • 13 Be my wife
  • 14 "Heroes"
  • 15 Boys Keep Swinging
  • 16 D.J.
  • 17 Look back in anger
  • 18 Ashes to ashes
  • 19 Fashion
  • 20 Wild is the wind [reprise de Johnny Mathis]
  • 21 Let's dance
  • 22 China girl [reprise d'Iggy Pop]
  • 23 Modern love
  • 24 Cat people [Serious Moonlight tour]
  • 25 Blue Jean
  • 26 Loving the alien
  • 27 Dancing in the street [avec Mick Jagger - reprise de Martha and the Vandellas]

dvd 2 | 20 titres

  • 1 Absolute beginners
  • 2 Underground
  • 3 As the world falls down
  • 4 Day-in day-out
  • 5 Time will crawl
  • 6 Never let me down
  • 7 Fame '90
  • 8 Jump they say
  • 9 Black tie white noise
  • 10 Miracle goodnight
  • 11 The buddha of Suburbia
  • 12 The heart's filthy lesson
  • 13 Strangers when we meet
  • 14 Hallo Spaceboy
  • 15 Little wonder
  • 16 Dead man walking
  • 17 Seven years in Tibet
  • 18 I'm afraid of Americans
  • 19 Thursday's child
  • 20 Survive

chronique

Styles
pop
Styles personnels
pop-art visuel

Aujourd'hui, je me suis mis comme objectif de vous parler d'une part importante dans la carrière de David Bowie, ses clips ! En 2002, il a la lumineuse idée de ressortir l'intégralité (grosso modo - on ne va pas chipoter) de ses clips depuis ses débuts jusqu'à la fin du siècle dernier. Cela représente quand même la bagatelle de 47 clips. Pour le coup, l'anglais ne fait pas dans le demi-mesure ! Cette compilation (même nom, même pochette) est aussi sortie en double-CD, mais en tant que fan inconditionnel de David, les morceaux, je les ai déjà sur albums, donc ce "Best of" sera visuel en ce qui me concerne ou ne sera pas !! Bref, comment faire le lien entre les diverses périodes de sa carrière, parce qu'il faut bien reconnaître que l'artiste est, à tous les niveaux, un véritable caméléon, qui n'hésite pas à donner de sa personne dans ses clips ? Pas facile ! Mais commençons par le commencement, nous verrons bien comment cela évolue. Alors tout d'abord, nous avons droit à des vidéos en play-back et semi-play-back (musique enregistrée mais chant en direct) pour la période "Hunky dory"/"Ziggy Stardust" enregistrées à la BBC en 1972. L'attitude est encore relativement sage, pas trop extravagant (quoi que le costume de "Starman" pour Top Of The Pops, faut quand même oser !!), même si pour l'époque, ça devait déjà faire son petit effet !! Avec la démocratisation des téléviseurs et l'avènement des émissions musicales, les débuts des clips vidéos, autres que ceux consistant à voir des prestations pseudo-live sur les plateaux télé, se font sentir et entendre au début des années 70. David Bowie, qui n'est pas le dernier arrivé niveau nouvelles technologies, réalise quelques clips pour d'anciens morceaux vers 1972-1973 tels que "John, I'm only dancing", "Space oddity" ou encore l'éblouissant "Life on Mars?" avec ici une véritable recherche stylistique au niveau du maquillage (impressionnant) ou encore de la mise en scène où on peut apercevoir ses talents de mime (qu'il a développé au milieu des années 60) ainsi que dans l'aspect technique visuelle avec un contraste très accentué. Là, on entre en plein dans l'âge d'or du Bowie "rock" avec les énormes "The Jean genie", "Ziggy Stardust" (en live) ou "Rebel rebel". Notons aussi l'incroyable "Drive-in Saturday" lors d'une émission de télé avec sa dégaine ahurissante (à comparer avec le col roulé du présentateur...) : costume extravagant, boucle d'oreille, platform-boots, maquillage. Sa performance est fascinante, un regard pénétrant, un jeu d'acteur prononcé, une aisance et une assurance incroyable, un grand moment de télévision. Changement de décor ensuite avec "Young Americans" dans un style très classieux (mais totalement camé ! Mais vraiment !!!) dans l'antre de la soul américaine. Quel talent ! Il s'agit d'une simple parenthèse avant le retour en Europe et à l'extravagance sur "Be my wife" ouvrant la trilogie berlinoise de la fin des années 70 qui s’avérera visuellement totalement déjantée ! L'explosion artistique de cette période se retrouve aussi dans les clips illustrant ces albums. Regardez un peu "Boys keep swinging" où Bowie se travestie pour jouer plusieurs rôles féminins défilant sur un podium ! Comme je le mettais sur ma chronique de "Lodger", son revers de la main sur sa bouche faisant couler le rouge à lèvres sur sa joue restera dans la légende !! "Ashes to ashes" enchaine avec son décor post-apocalyptique qui m'a personnellement beaucoup marqué dans ma jeunesse. On est arrivé ici à un niveau artistique, poétique et métaphorique jamais atteint par le passé. Bowie est totalement déchaîne et c'est certainement le chef d'oeuvre de cette compilation de clips. Avec "Let's dance" et son "put your red shoes and dance the blues", on entre de plein pied (NDLA : ô, je m'impressionne moi-même !!) dans les années 80, sa production policée et son style qui fera fureur dans les boîtes de nuit. Bref, Bowie devient plus "commercial" et grand public. Les clips, bien que moins aventureux et métaphoriques (quoi que...), garderont une grande part de rêve et seront toujours très intéressants artistiquement parlant. Le lancé de riz et le pardessus de David sur le "China girl" d'Iggy Pop resteront gravés dans l'esprit de beaucoup de fans à l'époque. On peut aussi noter le clip de "Blue Jean" où Bowie n'hésite pas à se tourner en dérision en campant le rôle d'un p'tit jeune maladroit avec son amie, en assistant dans un cabaret à une représentation de... Bowie ! Le premier DVD se termine avec le jouissif "Dancing in the street", popularisée par Martha and the Vandellas, avec Mick Jagger où les deux monstres sacrés de la pop s'en donnent à coeur joie en chantant et en dansant, encore une fois avec beaucoup de dérision, et dans une euphorie communicative ! Un pur moment de pop music ! Le deuxième DVD s'attaque à la deuxième partie des années 80 avec la BO d'"Absolute beginners" dont le morceau titre, vraiment excellent, représente la seule chose à sauver de ce navet ! Et je ne parle pas de la BO de "Labyrinth" qui ne mérite pas une seule ligne de commentaire ! La suite reste plus conventionnelle avec des clips dans la pure tradition des années 80, très "Top 50" de Marc Toesca (mais oui, vous vous souvenez tous de son fameux "salut les p'tits clous !"). Sur les années 90, on observe une certaine propension à proposer des clips de qualité, recherchés, bien produits, de belles images, belles atmosphères mais avec une réelle baisse de qualité générale. Alors, il reste toujours la période "Outside"/"Earthling" avec des visuels très sombres, noirs, crades, bien déjanté, mais on ressent moins d'originalité et de folie. Ce deuxième DVD est clairement moins intéressant artistiquement parlant, mais il recèle de clips introuvables ou en tout cas oubliés. Qui se souvient de "Buddha of Suburbia" honnêtement ? Cela reste une très grande compilation où on peut voir l'évolution de l'artiste visuellement. Cette chronique montre bien que de mon côté, la partie concernant les années 70 est clairement plus intéressante que la suite. La diversité et l'aspect créatif était exacerbé à l'époque et la suite de la carrière de l'anglais en pâtit. N'empêche, voici un double-DVD indispensable pour n'importe quel fan de David Bowie.

note       Publiée le dimanche 16 décembre 2012

partagez 'Best of Bowie - DVD' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Best of Bowie - DVD"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Best of Bowie - DVD".

ajoutez une note sur : "Best of Bowie - DVD"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Best of Bowie - DVD".

ajoutez un commentaire sur : "Best of Bowie - DVD"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Best of Bowie - DVD".

Phaedream › mercredi 19 décembre 2012 - 01:17  message privé !
avatar

J'ai et j'adore suivre cette étonnante progression de ce merveilleux caméléon de la Pop Art

Note donnée au disque :       
dariev stands › mercredi 19 décembre 2012 - 01:03  message privé !
avatar

Mmmh, peut-être le meilleur moyen pour découvrir Bowie et comprendre pourquoi on le qualifie si souvent de "caméléon", malgré sa voix si reconnaissable... Les meilleurs moments (John I'm only dancing, Young Americans, Boys Keep Swinging, Ashes, et l'énorme I'm Afraid of Americans avec ce brave Reznor en mode ado poupon) font oublier les nombreuses vidéos un peu inutiles... Il y a par contres des moments où la personne de Bowie dégage une étrangeté incroyable, qui justifie à elle toute seule son statut de megastar. L'incroyable Life On Mars, tout d'abord (vous avez dit "choc esthétique?"), sa version zombie "be my wife" (non sérieux,il fait TRES peur là dedans), et les très à l'ouest Loving the Alien et Little Wonder. Par contre, tant qu'à faire un "best of", il aurait pu nous épargner les kitschouilleries (China Girl, Absolute beginners en tête), pour les remplacer par les nombreux oublis de ce dvd : les vidéos mimées pré-69, Nite Flights (reprise de scott walker), Under Pressure, Real Cool World (qui est un peu une honte haha), When the wind blows, les vidéos de Tin Machine... Dommage qu'il n'y ait jamais eu de vidéo tournée pour I'm Deranged ou la B.O. de Nomad Soul, au passage.

The Gloth › dimanche 16 décembre 2012 - 21:47  message privé !

La pochette est d'une laideur peu commune.

Twilight › dimanche 16 décembre 2012 - 20:29  message privé !
avatar

Une tuerie, ce DVD ! Tous ces clips, c'est un régal...