Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Cassandra Complex › Sex and death

The Cassandra Complex › Sex and death

cd • 11 titres

  • 1Kneel (to the boss)
  • 2Mouth of heaven
  • 3The war against sleep
  • 4Come out
  • 5Satisfy me
  • 6Give me what I need
  • 7Devil's advocate
  • 8You make me sick
  • 9Voices
  • 10Realm of the senseless
  • 11Frankie teardrop

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Wooden Horse Studio, Hamburg, Allemagne

line up

Rodney Orpheus (chant, machines), Juergen Jansen (programmation, machines), Volker Zacharias (machines)

remarques

Inclus deux titres bonus cachés 'You still make me sick' et 'In memory of J.C.'

chronique

Mon problème avec The Cassandra Complex est le même que je rencontre avec des formations tu type de Girls under Glass (tiens, tiens, Volker Zacharias joue d'ailleurs sur cet opus), elles suivent trop les tendances du moment. Attention, je ne questionne pas leur intégrité ni ne dénonce une quelconque tentative de commercialisation, simplement alors qu'au milieu des 90's la mode est aux guitares samplées, à une forme de rock industriel menée de front par Ministry, KMFDM, Die Krupps, Rodney Orpheus, comme bien d'autres d'ailleurs, va s'engouffrer dans le créneau. Je ne dis pas qu'un groupe a l'interdiction d'évoluer mais en l'occurrence, sur cette galette, j'ai tendance à penser que ces nouvelles expérimentations sont celles qui flinguent l'identité de Cassandra Complex. Des exemples ? 'Kneel to the boss', 'Come out' qui piquent les gimmicks de Ministry, y compris les effets de voix, les tonalités des guitares, c'est impersonnel au possible ! Le groupe démontre pourtant qu'il peut écrire ses propres chansons rapides, avec usage de samples et tout le toutim, tout en mettant en avant ses atouts personnels à commencer par le chant comme sur 'The war against sleep' ou l'efficace 'Mouth of heaven' (même s'il emprunte trop de plans à Front Line Assembly pour être totalement honnête). D'autres morceaux qui me plaisaient à l'époque ont plutôt mal vieilli au final, justement ceux qui tiraient un brin trop à la corde de l'electro-indus d'alors ('Devil's advocate'). Reste-t-il quelque chose à se mettre sous la dent sur cet album ? Oui et curieusement, c'est la pièce la plus calme, 'Realm of the sensless'. Elle est la seule, à mon goût du moins, à créer une vraie ambiance, totalement en adéquation avec le titre. Mélancolique mais rythmée, dépouillée, synthétique mais émotionnelle, elle rassure quant aux capacités de composition du groupe. Elle ne suffit cependant pas car l'autre point fort est une reprise, réussie certes, mais une reprise quand même, celle de 'Frankie Teardrop' de Suicide. Elle conserve l'aspect lobotomisant de l'original mais témoigne de la patte Cassandra Complex. 'Satisfy me' et 'Give me what I need' ne sont pas mauvais mais ils se consomment sur l'instant et s'oublient vite et 'You make me sick' tente de plagier Skinny Puppy le génie en moins. On ne peut blâmer le combo d'avoir voulu se frotter à ce style plutôt excitant au départ mais on peut déplorer qu'il l'ait fait de manière si impersonnelle et convenue. Ce disque, je l'aimais plutôt bien en 1993 mais je réalise en rédigeant cette chronique combien il a mal vieilli, tout comme le genre duquel il s'inspire... Encore que cette affirmation soit sujette à caution car dépendant uniquement des goûts de chacun. 2,5/6

note       Publiée le mercredi 5 décembre 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sex and death".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sex and death".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sex and death".

mangetout › jeudi 6 décembre 2012 - 11:54  message privé !

Rien ne vaut leur premier album "Grenade" qui surpasse même, de mon propre avis que je partage avec moi-même merci, "Cyberpunx".

novy_9 › jeudi 6 décembre 2012 - 11:51  message privé !

voila capable du pire .... fade et insipide ... mieux Grenade et Theomania !

Note donnée au disque :