Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOnyx › Shut 'Em Down

Onyx › Shut 'Em Down

cd • 19 titres • 70:46 min

  • 1It Was Onyx (Skit)
  • 2Raze It Up
  • 3Street Nigguz
  • 4Shut 'Em Down
  • 5Broke Willies
  • 6For Nothin' (Skit)
  • 7Rob & Vic
  • 8Face Down
  • 9Cops (Skit)
  • 10Conspiracy
  • 11Black Dust
  • 12One Nation (Skit)
  • 13React
  • 14Veronica
  • 15Fuck Dat
  • 16Ghetto Starz
  • 17Take That
  • 18The Worst w/ Hidden Track (Overshine)
  • 19Shut 'Em Down (Remix)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

1997-1998

line up

Sticky Fingaz (MC, production), Fredro Starr (MC, production), Sonee Seeza (MC, production)

Musiciens additionnels : Dmx (MC), Method Man (MC), Raekwon (MC), Chocolate, X1, Clay The Raider, 50 Cent, Bonifucco, Still Livin, Bubba Smith, Greg Valentine, J Mega, Sunshine, Kila Sin, The Lost Boyz, Big Pun, Noreaga (MC's), Keith Horne, DJ Scratch, Bud'da, Latief (productions)

remarques

La vraie pochette est la seconde. La première est en fait le verso délesté de sa tracklist, des credits et du code-barre.

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
hardcorrorcore

Après avoir essuyé les attaques flowistiques débridées de Bacdafucup, et apprécié les saveurs plus street du ténébreux All We Got Iz Us, qui reste incontestablement la réussite d'Onyx, on peut légitimement se demander à quoi peut servir un troisème album, surtout à l'heure des ravalements de façade en série. Réponse : à rien de plus qu'à confirmer, comme on dit dans les chroniques sportives, et sans surprise avec l'appui de feats en rafale comme la fin du millénaire nous en a abreuvés. Shut'em down est pourtant un peu le cul entre deux chaises : prétentions cinématographiques du second ou retour à l'attaque frontale du premier ? Les deux, mon général. Pour un album qui est en quelque sorte le cousin ricain et dé-ragga-isé du quatrième NTM sorti un mois plus tôt. Shut'em Down sert aussi à constater que malgré un empâtement (relatif), Onyx savent encore envoyer du gros rap grimaçant, ici plus carré, calibré, qu'il ne l'a jamais été : "Raze It Up", qui reste un de leurs hymnes les plus carnassiers, donne le ton direct. Mieux encore : "Shut'em Down", avec son instru épique et ses rebonds de flows malades... et son DMX en feat, aussi fonctionnel qu'un barillet. "Face Down' ne se démerde pas mal non plus, dans le genre street-lobotomie compacte. Nocturne, encore, toujours. Il y a aussi le storrytelling "Rob & Vic", typique de cette seconde moitié de décennie où le hip-hop des racailles les plus indomptables se tourne vers le côté humain, les contes urbains délivrés en dolby surround avec piano et synthés, dans le cas présent délicatement souligné de soul sur les flows... toujours borderline avec le grotesque ou le mauvais goût sans jamais y tomber, assez curieusement pour des bourrins de cette trempe. Et puis, quand même, surtout, ce feat. terrible avec Rae et Meth, sur "The Worst" et son instru en ébène massif, ancrant dans le réel un petit fantasme d'alors chez beaucoup d'amateurs : entendre Wu et Onyx sur un même titre. "Du gros matos", dans l'ensemble, l'expression colle totalement au son de cet album un peu gauche, mais solide, pesant, sur lequel on revient plus d'une fois, plus pour ses meilleurs titres isolés que pour le tout. Bon, niveau chipotage, faut quand même bien dire qu'il y a du tube pas trop à sa place ici ; parce que même sans sombrer dans le racolage de poules à base de soupe arènebie, le clinquant "React" - accessoirement première apparition du produit manufacturé 50 Cent sur LP - morceau dans une veine presque club, ou "Fuck Dat" irrésistiblement débile avec son sample de la ligne de basse d'Another One Bites The Dust, font tâche de dentifrice... Rien de notablement daubé encore du côté smooth, la force hardcore et le charisme brut de décoffrage dominent pour le moment sur les tentations synthétiques ou glucose. Et puis en fait, si vous voulez tout savoir, le plus gros défaut de Shut'em Down c'est sa pochette. Pourquoi diantre avoir mis le recto au verso, le verso au recto ? Une belle faute de goût, étant donné que leur logo en smiley grognon-menaçant n'a jamais été aussi graphique !

note       Publiée le lundi 12 novembre 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Shut 'Em Down".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Shut 'Em Down".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Shut 'Em Down".

Raven › mardi 13 novembre 2012 - 14:09  message privé !
avatar

nettement meilleur que ce qu'à fait Onyx après celui-ci, mais c'est plus une question de 2-3 morceaux isolés (genre Cheatin' ou sa reprise teubée façon tom waits renoi de what a wonderful world sur du Raekwon)

nowyouknow › mardi 13 novembre 2012 - 11:35  message privé !

ouais du bon, à l'heure ou beaucoup de groupes se cassaient la gueules en plus. onyx ca s'arrête là apparemment... j'ai entendu du bien du premier solo de sticky fingaz ceci dit mais j'ai pas été vérifier..

Note donnée au disque :