Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGuns n' Roses › The last American hero - Live in LA - Aug. 3rd '91

Guns n' Roses › The last American hero - Live in LA - Aug. 3rd '91

cd 1 • 11 titres • 62:08 min

  • 1Intro / Perfect crime03:15
  • 2Mr. Brownstone05:23
  • 3Right next door to hell03:43
  • 4Bad obsession07:28
  • 5Live and let die04:33 [reprise des Wings]
  • 6It's so easy04:27
  • 7Yesterdays03:32
  • 8Dust n' bones06:08
  • 9Double talkin' jive07:01
  • 10Civil war10:11
  • 11Patience06:24

cd 2 • 11 titres • 72:09 min

  • 1You could be mine06:34
  • 2November rain09:09
  • 3My Michelle04:08
  • 414 years04:49
  • 5Nightrain08:11
  • 6Welcome to the jungle06:05
  • 7Drums solo / guitar solo10:35
  • 8Godfather theme02:10 [reprise de Nino Rota]
  • 9Pretty tied up05:33
  • 10Rocket queen10:08
  • 11Don't cry04:43 [avec Shannon Hoon]

cd 3 • 10 titres • 68:24 min

  • 1You ain't the first03:18 [avec Shannon Hoon]
  • 2Used to love her04:07
  • 3Move to the city03:41
  • 4Sweet child o' mine07:59
  • 5You're crazy04:10 [avec Sebastian Bach]
  • 6Locomotive09:02
  • 7Out ta get me04:59
  • 8Dead horse06:55
  • 9Estranged10:16
  • 10Paradise city13:51

enregistrement

enregistré live à Los Angeles le 3 août 1991

line up

Duff Mckagan (basse, chant, percussions), Dizzy Reed (claviers, percussions, chant), W. Axl Rose (chant, piano), Slash (guitares, chant), Matt Sorum (batterie, chant), Izzy Stradlin (guitares, chant)

Musiciens additionnels : Teddy "zig Zag" Andreadis (harmonica, claviers, percussions), Shannon Hoon (chant sur "Don't cry" et "You ain't the first"), Sebastian Bach (chant sur "You're crazy")

remarques

Le live est sorti sous diverses set-lists avec des ordres différents et des titres plus ou moins manquants. La version que je propose est celle que je possède. L'ordre des titre peut ne pas correspondre avec l'ordre véritable des morceaux interprétés lors du concert. Je n'étais pas là-bas pour vérifier...

chronique

Guns N' Roses live à Los Angeles en 1991, chez eux. Ça ne pouvait être qu'un concert de folie. D'ailleurs, un concert n'a pas suffit, ils en ont joué 4 la même semaine dans la même salle. A cela, on ajoute une set-list légèrement différente chaque soir mais d'une durée ahurissante à chaque fois. Visez un peu, près de 3H30 de show tous les soirs ! ha ha ha ! Combien de groupes de rock ont refait ça ces dernières années ? Quand on voit un peu la set-list, personnellement, je me dis : "Voilà ce que c'est qu'un vrai concert de rock !" Ça commence par du brut de décoffrage, ça enchaîne par l'apparition de quelques mid-tempo, puis vient le temps des morceaux à rallonge, des solos, des surprises, entrecoupés de brûlots qui balancent la purée et ça finit de toute manière par "Paradise city". Bref, tout le monde est content ! Au programme, on a donc TOUT Guns N' Roses en 3 CD (pour le coup, il ne manque vraiment pas grand chose), vu la longueur, on a droit à des morceaux rares en concert comme "Yesterdays", "You ain't the first", "You're crazy", "14 years", "Locomotive" ou "Dead horse". Tout pour avoir un bootleg de folie. Oui, mais voilà, il y a un ou deux bémols à ajouter. Déjà, niveau qualité sonore, j'ai connu mieux. Le son est vraiment étouffé et ça crachouille méchamment quelques fois. Ensuite, et là, c'est gros point noir, Axl. Son chant est vraiment too much ici. Super éraillé, on a l'impression que quand il gueule, ses cordes vocales sont en feu ! La plupart de ses détracteurs disent qu'il chante comme une chèvre, ben là, c'est le plus bel exemple qu'ils peuvent imaginer. Et sur plus de 3 heures de concert, ça fait lourd. La situation avait pourtant bien commencé, mais dès "Yesterdays", ça craint un peu et le pompom revient à "November rain" qui casse littéralement les oreilles. C'est con parce que pour le reste, comment c'est parfait et nickel ! La performance du groupe est aux p'tits oignons, c'est puissant et énergique, Slash est Slash et niveau surprises, surtout le 3ème CD, c'est mortel. "Locomotive" et "Dead horse", des bijoux qu'on aurait aimé plus souvent en concert. Par contre, "You ain't the first" est totalement planté et à côté de la plaque, pourtant avec Shannon Hoon en guest, qui joue aussi sur le "Don't cry" qu'il avait enregistré avec le groupe pour les "Use your illusions". Donc ce bootleg nous permet d'avoir en concert LA version de l'album. Sebastian Bach, de Skid Row, vient pousser la chansonnette sur le très speed "You're crazy" et on a l'une des dernières versions de "Move to the city" en 100% rock n' roll, sans la section jazzy en plein milieu. Et pour finir en apothéose, ils nous font des jams bien sympas et rafraîchissants sur "Paradise city", c'est d’ailleurs la première fois que j'entends des versions comme ça de ce morceau en concert ! Ce bootleg aurait dû sans problème se prendre son 6/6, mais à cause du chant par moment absolument atroce et horrible, je descends de 2 crans...

note       Publiée le vendredi 2 novembre 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The last American hero - Live in LA - Aug. 3rd '91".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The last American hero - Live in LA - Aug. 3rd '91".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The last American hero - Live in LA - Aug. 3rd '91".