Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPress Gang Metropol › Checkpoint

Press Gang Metropol › Checkpoint

  • 2012 • D-monic D-MO10 • 1 CD digipack

cd • 13 titres

  • 1Until
  • 2Parade
  • 3Sound/Wave
  • 4Answers
  • 5National prime
  • 6Checkpoint
  • 7The escape
  • 8A sigh, a second, an hour
  • 9Empire square
  • 10False start
  • 11A moment of resistance
  • 12Presence
  • 13Signal

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Sébastien Pietrapiana (chant), Christophe Baudrion (basse), Franck Amendola (guitare), Eric Chabaud (batterie)

Musiciens additionnels : Emmanuel Dauzon (guitare additionelle), Michel Ghiberi (synthé)

remarques

chronique

On a beaucoup parlé de Press Gang Metropol au cours de l'année écoulée dans les cercles concernés ; rien d'étonnant, voilà tout de même trois ex-membres des mythiques Corpus Delicti à nouveau réunis pour écrire de la musique. L'événement prenait d'autant plus d'importance qu'il coïncidait presque avec la parution de la biographie desdits Corpus Delicti chez Camion Blanc, laquelle avait nécessité un second pressage prouvant si besoin était l'aura encore bien présente du groupe. Attention cependant, plus de dix ans se sont écoulés et le défi du chroniqueur est de comprendre qu'il a affaire à un projet neuf qu'il serait mal venu de juger trop excessivement à l'aune de l'ancienne gloire. Press Gang Metropol n'est pas à proprement parler une formation goth mais on ne tourne pas si aisément le dos à ses influences sombres, des influences déjà présentes à l'époque : David Bowie (les refrains de 'Parade' ou 'Answers' avec leurs faux relents de 'Heroes'), The Cure (pour le jeu de basse et certaines sonorités de guitare), Joy Division, mais il est clair que la ligne philosophique a changé, les musiciens ayant opté pour une voie plus post punk, plus élégante et moins exubérante. Et puis le talent est toujours là, même si je confesse que les premiers extraits écoutés n'ont pas déclenché le coup de coeur que j'espérais, nos Français s'inspirent mais ne copient pas, ils savent très bien ce qu'ils ont à exprimer pour eux-mêmes. Les mélodies sont belles, le grain plus froid mais non dénué d'émotions pour autant car Sébastien chante toujours aussi bien et s'il ne se lâche sans doute plus autant qu'à la période Corpus Delicti, il n'affiche aucune réserve malvenue. On sent bien que ces gens ont de la bouteille, ils savent noircir le ton pour se démarquer d'un post punk plutôt à la mode actuellement sans chercher à renier une certaine identité pop. 'Checkpoint' est un disque qui séduit immédiatement mais pas forcément en profondeur, il requiert selon moi plusieurs écoutes pour dégager tout son sel, avec quelques passages franchement glorieux comme 'Checkpoint' et ses guitares flamboyantes, 'Empire square' rivalisant avec les Psychedelic Furs, 'Parade' ou l'hivernal 'A moment of resistance', sans oublier l'excellent 'Presence' qui d'un simple hommage à Joy Divison se transforme en morceau puissant et émotionnel. Voilà franchement un bon album, bien produit, se détachant idéalement par ses qualités de la vague post punk où l'on serait tenté de l'enfermer ; si comme moi, vous étiez sceptiques au départ, accordez-vous une seconde chance, vous ne le regrettez pas.

note       Publiée le lundi 15 octobre 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Checkpoint".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Checkpoint".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Checkpoint".

novy_9 › vendredi 19 octobre 2012 - 08:28  message privé !

j'ai pas le cd, mais je les ai vu en concert, c'était sympa sans plus, le meilleur moment fut la reprise de Corpus Delicti ... mais oui parfois il y à certains groupe sur lesquels il faut revenir pour apprécier. On attend peut etre trop d'eux après la référence qu'était corpus delicti.

Note donnée au disque :       
Jean Rhume › mardi 16 octobre 2012 - 21:06  message privé !

J'avais bien compris, je voulais juste développer un peu (c'est la case commentaires :).
Par contre le nom, ça fait un peu Wolfgang Press + + Gang Of Four + Interpol.

mangetout › mardi 16 octobre 2012 - 20:32  message privé !

Attention les gars je n'ai jamais dit qu'ils révolutionnaient la musique, je ne pense pas qu'ils en ont ni la prétention ni l'outrecuidance de certains, encore une fois et comme toujours il faut préciser ses dires. J'ai juste ressenti quelques effluves venant de la galaxie Marquis de Sade/Marc Seberg et d'ailleurs plus du deuxième, tout ce petit monde étant d'origine française (oui je sais c'est con mais parfois il faut rappeler des choses évidentes). Maintenant si vous êtes constamment à la recherche de l'innovation et de l'inusité votre vie va n'être qu'une succession de déceptions et de frustrations. J'aime à dire quand un groupe n'innove pas qu'il reprend, parfois, les fils rompus d'une histoire plus ou moins lointaine tombée bien souvent dans les limbes de l'oubli. J'ai découvert les deux titres de Press Gang Metropol sans me mettre la pression quant à savoir si ça n'avait pas déjà été fait, si je suis dans le sens de l'histoire et non à sa remorque, j'ai aimé point... ressentir les choses pour ce qu'elles sont est parfois signe de détente. Il faut juste tout remettre à sa place et ne considérer que ce n'est que de la musique, cool Raoul ! Après loin de moi la tentation de vouloir rallier quiconque à ma cause...

Jean Rhume › mardi 16 octobre 2012 - 19:44  message privé !

Oui parce que le coup de la formule finalement, beaucoup en sont tributaires. Il arrive que le rock se réinvente mais pas tous les matins non plus. Le parti-pris esthétique ne me dérange pas plus que ça, c'est juste que quand ça part sur une intro comme celle de "Answers", on espère qu'il se passe légèrement autre chose que prévu et non, tout est relativement prévisible. Mais bon, quand un morceau folk commence à la guitare sèche, on se dit aussi qu'on a déjà entendu ça mille fois et pourtant, émotionnellement il y en a un qui va marcher et pas l'autre > mystère.

Twilight › mardi 16 octobre 2012 - 19:21  message privé !
avatar

J'ai ressenti la même chose la première fois et pour être franc, ai même hésité à acheter l'album...Le charme viendra au fur et à mesure...Ou pas, j'imagine, selon les goûts...