Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNeurosis › Honor found in decay

Neurosis › Honor found in decay

cd | 7 titres | 60:34 min

  • 1 We All Rage In Gold [6:36]
  • 2 At The Well [10:05]
  • 3 My Heart For Deliverance [11:40]
  • 4 Bleeding The Pigs [7:20]
  • 5 Casting Of The Ages [10:03]
  • 6 All Is Found... In Time [8:50]
  • 7 Raise The Dawn [5:57]

line up

Dave Edwardson (bass guitar), Scott Kelly (chant, guitare), Jason Roeder (drums), Steve Von Till (chant, guitare), Noah Landis (synthesizer, organ, piano, samples)

chronique

Vous le savez désormais, il ne faut plus laisser Chris chroniquer les albums de Neurosis. Car, si « The eye of every storm » possédait, malgré ses longueurs, quelques bonnes idées, quelques nouveautés même, « Given to the rising » était franchement poussif, malgré ses sursauts arthritiques de bonne volonté qui le rendaient, finalement, assez touchant, comme une course de fauteuils roulants. Ce faux retour-aux-sources, personne n'y a cru, faut dire qu'il fallait être sacrément naïf devant ce déferlement de plans foireux et fatigués. Oh, comprenez bien que la fatigue n'est pas une fatalité, elle peut parfois faire émerger les dernières lueurs d'un combat perdu d'avance. Mais la fatigue, là, sur ce nouvel album, elle est plutôt chez l'auditeur. Long, laborieux, je n'ai pas d'autres mots pour qualifier ce « Honor found in decay » dont la pochette est déjà en retard. En retard, toujours en retard, c'est bien ça le drame d'un groupe qui incarnait à lui seul un « style ». Bouffé par ses enfants, si c'est pas malheureux. Les vieux barbus à l'embonpoint qui pleurent sous les pluies du désert, ça n’intéresse plus personne. Dieu merci. En retard, sur leurs poulains, sur eux-même : ce disque réussit l'exploit de sonner daté avant même sa sortie. Tellement en retard que même les voix perdent la granuleusité qui les caractérisait : au fur et à mesure du temps, elles sonnent moins rauque, moins grave. Elles sonnent faiblardes ! Elles sont... propres. Propre, clean, comme après une bonne douche au savon liquide glycérine – celui qu'on trouve en EHPAD. Le ronflement de croisière, qui va s'inscrire dans l'histoire aussi longtemps qu'un statut Facebook, auquel il emprunte la promo « petits groupes », puisque Neurosis réunit, et c'est tout à son honneur, les qualités de tout ces petits groupes de post-hardcore dont tes friends postent des vidéos régulièrement sur leur mur. Bien entendu, l'album possède quelques sursauts involontaires, « All is found... in time » sonne comme du Frank Herbert, harvester compris, tandis que « Raise the down » ressemble à une chute de studio de « A sun that never sets », riff compris. Comment vous dire, que cet album n'est pas mauvais, mais qu'il ne provoque absolument rien, rien de chez rien. Fade, neutre, blanc ? Glissant ? Venteux ? On va me parler d'évolution, tu veux qu'on cause Darwin ? Ce sont toujours les plus faibles qui se font bouffer, Neurosis est laissé derrière pour occuper les prédateurs, c'est le vieux qu'on sacrifie parce qu'il commence à perdre ses poils. Ce qui le rend d'autant plus touchant, également, dans ses tentatives de monter les crocs, de prendre des chemins de traverses (jamais les violons et autres cornemuses n'ont sonné aussi... liquides, aussi Valhalla Rising – ce n'est pas un compliment). « Honor » est, tout simplement, la suite logique de « Given », qui montrait les premiers symptômes Parkinsonien, soit un bon album de rock bien produit joué par des vieux usés par la vie. On salue la performance, et puis on rangera ça dans un coin en attendant de toucher l'héritage, ou pour venir faire son bisou annuel, celui qui nous donne bonne conscience ; on se sentira quand même un peu coupable, et puis on se résignera et on se dira que c'était mieux comme ça, qu'il devenait difficile à vivre, que c'est mieux pour lui, qu'il sera bien entouré. Mais si il refuse d'y aller, il va continuer à nous faire chier longtemps, tu crois ?

note       Publiée le samedi 13 octobre 2012

partagez 'Honor found in decay' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Honor found in decay"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Honor found in decay".

ajoutez une note sur : "Honor found in decay"

Note moyenne :        21 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Honor found in decay".

ajoutez un commentaire sur : "Honor found in decay"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Honor found in decay".

moustache › vendredi 23 septembre 2016 - 16:51  message privé !

Je le réécoute en ce moment. Après avoir été hyper déçu à sa sortie, là avec du recul il passe pas trop mal. Je le trouve plus intéressant finalement que Given To The Rising que je trouve bourrin mais pas sauvage pour un sou. Celui-là est plus délicat même si ouais il est pas abouti. Affaire à suivre avec le nouveau...

Note donnée au disque :       
Hallu › lundi 27 juin 2016 - 16:11  message privé !

lol je le réécoute et je me rends compte que "At The Well" est une merde sans nom. La guitare "glouglou" genre elle essaye de respirer sous l'eau, juste avant un effet "pet de bourdon" c'est risible... Putain les mecs quoi... J'ai vraiment peur pour le nouveau en septembre... Enfin bon on peut pas faire pire que celui-ci...

Note donnée au disque :       
bubble › dimanche 1 décembre 2013 - 13:13  message privé !

Grave ! Avec Unsane a l'époque a paris qui sont revenu en fin de concert pour le final percu tribale .. .

H2O › dimanche 1 décembre 2013 - 11:45  message privé !

https://www.youtube.com/watch?v=oNA8FZS2iuI

C'était quand même le bon temps.

Note donnée au disque :       
Seijitsu › samedi 6 juillet 2013 - 18:21  message privé !

C'est même encore trop cher.

Note donnée au disque :