Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSShellac › Terraform

Shellac › Terraform

cd • 8 titres • 36:16 min

  • 1Didn't We Deserve a Look at You the Way You Really Are12:19
  • 2This is a Picture2:30
  • 3Disgrace2:41
  • 4Mouthpiece4:44
  • 5Canada2:21
  • 6Rush Job2:17
  • 7House Full of Garbage7:36
  • 8Copper1:48

enregistrement

Chicago, USA, automne 1995 - printemps 1996 / Abbey Road Studios, Londres, Angleterre, automne 1996

line up

Steve Albini (chant, guitare), Todd Trainer (batterie), Bob Weston (basse)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
alternatif > emocore

Terraformer, c'est le procédé qui consiste à rendre une planète inhospitalière en paradis perdu pour race humaine en pleine décrépitude (projet que les hauts fonctionnaires de la Nasa envisagent très sérieusement pour Mars). Un choix de titre paradoxal pour un groupe comme Shellac, puisque son paysage n'est que dévastation, une musique qui reflète une terre désolée et aride que rien ne viendra fertiliser, si ce n'est la hargne que cultivent Steve Albini et ses acolytes. En raison des intenses activités de production qu'il se partage avec Bob Weston, il aura fallu attendre quatre ans pour entendre une suite au brillant "At Action Park". Ce long délai, ajouté au contenu, en a déçu plus d'un. Pourtant, Shellac n'a pas changé son fusil d'épaule. Il est toujours aussi incisif et sournois ("This is a Picture") et s'amuse toujours autant avec les structures de ses morceaux ("Rush Job", "Copper") qui respirent toujours autant cette rage de (sur)vivre. Mais là où l'album dénote considérablement, c'est par deux titres : "House Full of Garbage", tout d'abord, mené par une basse profonde et obsédante, lancinante même, mais pas aussi lancinante que sur le morceau d'ouverture, sujet à mille et un reproches. Du long de ses douze minutes, "Didn't We Deserve a Look at You the Way You Really Are" se fige sur une ligne de basse imperturbable à en devenir lobotomisante, que seules quelques modifications dans la structure viennent, de temps en temps, perturber. La batterie l'accompagne et tourne autour, jusqu'à l'explosion finale. Un rapport à la musique très embêtant pour les fanatiques hardcore et postpunk qui cherchent à évacuer leur trop plein de frustration par un déploiement de décibels comme on lâche les chiens. Seulement ici, Shellac a décidé de jouer la carte de la retenue, créant un morceau d'une tension extrême qui rend ses explosions bien plus malsaines que de coutume. A mon humble avis, l'album souffre d'une mauvaise réputation loin d'être justifiée et si la note que je lui accorde est inférieure à celle de "At Action Park", ce n'est pas à cause de ce titre mais, au contraire, à cause des autres plages de l'album qui, en comparaison, manquent de caractère.

note       Publiée le samedi 25 mai 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Terraform".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Terraform".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Terraform".

varg › samedi 5 septembre 2009 - 11:32  message privé !

my bad. désolé, excuses aux familles et caetera. c'est vrai un geai c'est plus mignon avec ses ptites teintes bleues. sinon Boumbo, ptêt que si t'écoutais un peu plus shellac au ptidèj tu t'intéresserais moins à la vie sexuelle des ptits piafs.

Note donnée au disque :       
Raven › samedi 5 septembre 2009 - 04:52  message privé !
avatar

c'est justement pour éviter de blesser les fans sensibles que j'ai trouvé comme bonne alternative le sobriquet Geai Geai pour ce petit oiseau tout mimi tout gentil qui fait piou-piou dans l'acacia du trip hop

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › vendredi 4 septembre 2009 - 18:57  message privé !

Mais! Arrêtez de taper sur Jay-Jay ! Une étude peu approfondie de son oeuvre révèlerait au plus ignare qu'il préfère les femmes aux hommes. Alors, à défaut de respecter ses productions musicales, respectez au moins son orientation sexuelle ! De grâce !

varg › vendredi 4 septembre 2009 - 18:42  message privé !

la rage, rien que la rage. 6 boules parce que canada et mouthpiece, exact le corbeau. il pourrait y avoir du gay gay johanson à côté que rien que pour ce qui nous est délivré dans ces 2 morceaux le chef d'ouvre s'impose. BLOCKHEAD !!!!!!!!!!!!!!

Note donnée au disque :       
fracture › mercredi 14 novembre 2007 - 14:08  message privé !
Le meilleur Shellac avec le dernier, AMHA! [non, le dernier est meilleur] ^^