Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHalocline › Halocline

Halocline › Halocline

cd • 3 titres

  • 1Never kill me again
  • 2Iconoclast
  • 3Obsidian

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Silent Hill Studios, Suisse. Mixé au Gold Skull Studio, Londres, par Dimitri Tikovoï

line up

Valérie Leimgruber (chant, musique)

Musiciens additionnels : Dimitri Tikovoï (production)

remarques

info@halocline.net
Pochette format carte

chronique

Lorsque de l'eau de mer entre dans un bassin sous-terrain d'eau douce se crée une forme de stratification. Cette dernière consiste en une couche assez mince flottant sur une épaisseur salée nettement plus importante. Entre les deux, on assiste à un phénomène naturel baptisé l'halocline, une sorte de zone de transition entre l'eau de mer et l'eau douce. Les plongeurs affirment que lorsque l'on crée du mouvement à cet endroit, l'eau se trouble, masquant les silhouettes en contraste avec la clarté aqueuse aux autres endroits. Le sentiment d'irréalité qui s'en dégage est prisé des photographes marins. Belle métaphore choisie par Valérie (ex-Laugh et N-Do chroniqués en ces pages) pour incarner la musique de son nouveau projet, une pop contrastée évoluant en vagues opaques entre obscurité et lumière. Ce mini servi en guise d'apéritif avant l'album résume admirablement le propos, ses trois morceaux évoluant de manière progressive de la mélancolie vers une énergie affirmée plus agressive. Les fans de trip hop seront ravis d'apprendre que le genre peut encore inspirer de belles compositions ; 'Never kill me gain' en est un bel exemple avec ses mouvements de cordes subtiles (je rêve d'une version acoustique de ce titre avec de vrais violons), quelques suites de notes de piano froides comme égarées dans un ciel d'hiver, un rythme lancinant mais pas trop, comme un coeur qui battrait trop vite mais avec régularité...Et le chant. Quelle évolution depuis Laugh ! Le timbre se fait plus sensuel, mature, naturel et moins forcé peut-être, un ravissement pour les oreilles. 'Never kill me again', c'est se perdre dans la beauté glacée d'une nuit d'hiver, un espace de silence où chaque son prend son importance, où la respiration se fait un brin plus hésitante, une impression de tristesse addictive car belle. 'Iconoclast' est nettement plus faible, c'est la pièce que j'apprécie le moins, autant l'avouer de suite. Pourquoi ? Prometteuse, l'introduction légèrement tendue capte l'attention sur une rythmique mêlant fraîcheur et inspirations, oserais-je le dire, vaguement orientale mais après vingt secondes, cette attente s'effondre sous le coup d'un beat conventionnel et chaloupé très 90's, les orchestrations se diluent dans des schémas pop banals avec quelques tics agaçants sur les enchaînements, des sonorités plates, claires mais sans envergure. Reste le chant qui sauve l'ensemble notamment dans les envolées plus émotionnelles mais même la fin en 'fade out' ruine le plan. Une chanson dispensable à mon avis. Tout le contraire de 'Obsidian', titre percutant, magnifiquement orchestré et original quant à sa structure. Nappes hivernale d'intro puis un beat agressif plus rock, roulant, soutenu par les claviers (m'évoquant le Clan of Xymox de la belle époque)...Un break, quelques paroles murmurées (Galadriel, est-ce vous ?), et ça repart avant une nouvelle cassure où la paix s'installe au milieu des murmures, bruissements, chants d'oiseau lointains...Pas pour longtemps, le chant repart accompagné de sons plus obscurs et le rythme pour une dernière partie magnifique. 'Obsidian' est le morceau le sombre et le plus énergique de cd, la mélodie en est puissante, bouleversante, une sorte de cri pour briser la cage et respirer en pleine lumière. La musique de Halocline évolue entre tristesse, beauté, intimité, espace, partage, obscurité, pour un rendu finalement très cohérent qui laisse présager du meilleur pour l'album. Rien ne vous empêche de déguster ce mini en attendant.

note       Publiée le mercredi 8 août 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Halocline".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Halocline".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Halocline".