Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSaint Vitus › Mournful cries

Saint Vitus › Mournful cries

cd | 6 titres

  • 1 The creeps
  • 2 Dargon time
  • 3 Shooting gallery
  • 4 Bitter truth
  • 5 The troll
  • 6 Looking glass

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Music Grinder Studio, Hollywood, Californie, USA

line up

Wino (chant, guitare), Dave Chandler (guitares, growl sur 'Dragon time'), Mark Adams (basse), Armando Acosta (batterie)

chronique

Saint Vitus n'a pas sorti des masses d'albums mais ils ont en commun une constance : la qualité. A tel point qu'il devient parfois difficile de préférer ou d'expliquer sa préférence pour tel ou tel disque. Exemple, ce quatrième album. 'Born too late' était déjà excellent prouvant les qualités du nouveau vocaliste, monsieur Scott 'Wino' Weinrich, et avec 'Mournful cries', toutes ces qualités sont présentes une fois encore de magistrale façon ; une manière d'enfoncer le clou en quelque sorte. Il y a ce son, boueux, vénéneux, loin de la noirceur mystique du Sabb', une lenteur en décomposition à la mystique poisseuse, les riffs de guitare sont magistraux, moins complexes que ceux d'un Iommi mais voilà qui leur permet justement d'affirmer leur identité. Et il y a le chant. J'aime beaucoup celui de Scott Reagers mais comme le disait très justement mon collègue Dariev, Wino, c'est une profession de foi du doom à lui seul. Et bon sang, qu'est-ce qu'il assure ! Vous trouverez des fans affirmant que 'Born too late' est un poil meilleur que celui-ci et d'autres tenants du contraire. Sans trop savoir dans quel camp me situer, je me contenterai d'affirmer simplement que si compétition il y a, elle se joue à trois fois rien. Dès 'The Creeps', Saint Vitus envoie la purée : mélodie imparable, rythmique pesante, un Wino tout bonnement extraordinaire derrière son micro, des ambiances simples mais redoutables. Globalement d'ailleurs le disque fonctionne avec une grande homogénéité, à tel point que les morceaux s'enchaînent parfois sans qu'on ne le remarque (entre 'The Creeps et 'Dragon time' par exemple). Quelques éclats de lumières pourtant tels que le début acoustique de 'Bitter truth' mais ils ne font que renforcer la jouissive lourdeur prédominante car il faut le dire, les accélérations sont plutôt rares et courtes. Et on s'en fout car le groupe maîtrise totalement son propos sans chercher à se renouveler mais ce n'est pas ce que l'on attend d'eux. Pas de trace d'ennui pour autant, les musiciens savent toujours maintenir l'inquiétude et la curiosité. Que vous dire de plus ? Pas grand chose en vérité. C'est un excellent album de Saint Vitus et un excellent disque de doom tout simplement. 'Last night I went to hell'...Tout est dit.

note       Publiée le mercredi 8 août 2012

partagez 'Mournful cries' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Mournful cries"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Mournful cries".

ajoutez une note sur : "Mournful cries"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mournful cries".

ajoutez un commentaire sur : "Mournful cries"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mournful cries".

Demonaz Vikernes › mardi 2 juillet 2019 - 11:03  message privé !

Mon favoris avec Wino au chant je pense, album homogène, tous les titres sont bons voir très bons, et superbe pochette.

Note donnée au disque :       
Consultant en informatique › vendredi 19 septembre 2014 - 09:07  message privé !
avatar

Mon préféré celui-ci je crois. Tout en modération neuneue

The Gloth › mercredi 22 août 2012 - 14:17  message privé !

Excellent cet album, à part la prod un peu poussiéreuse.

Raven › dimanche 12 août 2012 - 00:28  message privé !
avatar

Sympathique babiole poussiéreuse.

Note donnée au disque :       
Grandgousier › mercredi 8 août 2012 - 11:56  message privé !

Très bon en effet. D'ailleurs, j'ai jamais trop compris ce qu'on trouvait à Born Too Late qui est le moins bon des années 80 selon moi.

Note donnée au disque :