Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGirls Under Glass › Christus

Girls Under Glass › Christus

cd • 11 titres

  • 1Introduction
  • 2Inside out
  • 3The heat in my heart
  • 4When I think about you
  • 5Shadows of fear
  • 6Energy
  • 7Deep inside you
  • 8Torture
  • 9Don't be afraid
  • 10Fields of fire
  • 11Animalized

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Barner Beach Studios, Impuls Studio, Allemagne

line up

Volker Zacharias, Hauke Harms, Axel Ermes

Musiciens additionnels : Marcus Giltjes, Raj Sen Gupta, Yvonne Ritz Andersen, Sven Hirschfeld

remarques

chronique

Des symboles religieux, le livret de 'Christus' en est couvert, de la croix viking à celle de Lorraine, sans oublier le crâne de mouton de la pochette volontairement destiné à contredire le titre du disque. Plus direct et pêchu que 'Darius', il fait la part belle aux mélodies en s'appuyant sur l'équilibre entre rythmiques électroniques et guitares musclées. Attention, la sphère d'action est clairement gothique, nous sommes loin encore des explorations electro-indus lourdingues de 'Firewalker' même si on en devine les prémices ('Energy' avec ses riffs et ses vocaux passés aux effets). Cette fusion entre gothic rock et darkwave n'a-t-elle d'ailleurs pas toujours été la marque de fabrique de nos Allemands qui n'ont jamais trop aimé se limiter ? Une chose est sûre, les hostilités démarrent sans crier gare avec trois tubes s'alignant à la suite, 'Inside out', 'The heat in my heart' et 'When I think about you' (lesquels seront repris dans des versions moins électriques sur le mini 'Down in the park' qui suivra). Plus dark wave 'Shadows of fear' tient bien la route, c'est après que les choses se brouillent quelque peu. 'Energy' est assez faible, justement en raison des riffs lourdingues, écueil que 'Deep inside you' n'évite que de justesse par une mélodie plus marquée. On se console avec le bon 'Torture' plus efficace mais différent en matière de style car plus électronique dans son rendu global (la guitare étant mixée à l'arrière-plan), quelque part entre Placebo Effect et une version glauque de And one pour la touche 'dansante as fuck' du rythme. L'orientation électronique se poursuit avec un 'Don't be afraid' nocturne que n'aurait pas renié Depeche Mode mais 'Fields of fire' nous replonge brutalement dans l'aspect électrique des compositions avant un 'Animalized' à nouveau proche de leurs compatriotes de Placebo Effect. Cette hésitation continuelle entre les deux tendances qui avait fait la patte du groupe manque cette fois son but et déstabilise l'auditeur ; la tendance générale restant l'énergie et les riffs, les quelques titres purement dark wave paraissent égarés et perdent de leur impact. S'il est évident que 'Christus' inclut de belles choses, il témoigne d'un début d'essoufflement créatif que la suite de carrière confirmera vite. Beaucoup de ses compositions sont de véritables tubes mais l'album souffre d'un vrai manque d'homogénéité dans son ensemble. Ce n'est sans doute pas un hasard s'il représente pour pas mal d'entre nous le dernier achat dans la discographie des Girls under Glass...J'en suis à hésiter pour le 4.

note       Publiée le lundi 6 août 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Christus".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Christus".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Christus".