Vous êtes ici › Les groupes / artistessLes suce-pendus › Les suce-pendus

Les suce-pendus › Les suce-pendus

lp • 4 titres

  • 1Café Flesh
  • 2Obsédé Sexuel
  • 3Pour en finir...
  • 4Femmes Fontaines

line up

Dominou, Nacime, Olive, Seb

remarques

chronique

Styles
no wave
punk
Styles personnels
amiens

Les suce-pendus enculent. Sans distinction. Obsédés sexuel, à la recherche d'une femme cruelle. Ils s'enfoncent dans tout les trous. Café Flesh est aussi répétitif qu'un viol collectif : lourd, bête et méchant. On pense aux Swans, on pense aux Brainbombs. C'est vous dire le niveau. Encore que les suces-pendus sont honnêtement et presqu'uniquement du côté anal de la chose, plus que du côté nazi ou bagarre. Mais quand je dis anal, je n'exclue pas la famille, ni la campagne. La ville d'Amiens, elle dit déjà tout. Voir sa petite sœur grandir. Faire durer le plaisir. Les suces-pendus prennent leur temps, ils sont patients, ils attendent, balancent un rictus ou deux pour te montrer qu'ils ne relâchent pas la pression, qu'ils sont attentifs et concentrés. Décontractés. Et c'est peut être bien ça qui fait aussi peur : la décontraction. Les pires horreurs réalisées avec lenteur, presque j'm'en foutiste, aussi naturellement que d'aller aux chiottes. Obsédés des ruelles, à la recherche d'une rondelle. Les suces-pendus sont ces types qui rôdent dans l'ombre des cabines téléphoniques, une clope au bec. Ils ne font jamais de cauchemar. Ils payent leurs impôts à temps. Ils sourient quand on leur dit bonjour. Ils travaillent dans l'administration. Le soir, ils transpercent, ils crèvent, ils poignardent, ils baisent. Ils jouent une drôle de musique, celle qui se joue sans savoir, sans passé, à l'instinct de l’équarrisseur : grincements, frottements, pénétrations. Réitérations. Aliénation. Pour tailler large, une espèce de no wave dégénérée (déjà que...) avec ce petit truc en plus de douteux... de malsain... Pas du tout Gaspar Noé, plutôt Luka Magnotta. Quelque chose de sale, d'amateur, une caméra cachée de mauvaise qualité pour un meurtre de mauvaise qualité. Ce disque est fascinant comme Rotten.com, dans ce qu'il dérange et absorbe ta fascination, dans son aspect gratuit et voyeur. Pour infos, j'ai découvert ce disque dans un bus qui s'est renversé une heure après. Y'avait du sang partout, des cris partout, du verre qui coupe. Coïncidence ? Je ne crois pas.

note       Publiée le jeudi 2 août 2012

Dans le même esprit, saïmone vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Les suce-pendus".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Les suce-pendus".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Les suce-pendus".

cyberghost › jeudi 10 septembre 2020 - 11:29 Envoyez un message privé àcyberghost

En concert, ce groupe m'a mis minable... Disque juteux

Procrastin › mercredi 9 septembre 2020 - 21:36 Envoyez un message privé àProcrastin

Merci Taliesin, la qualité est plutôt bonne!

taliesin › mercredi 9 septembre 2020 - 13:25 Envoyez un message privé àtaliesin

Je découvre par hasard et je tombe là-dessus, ouaaaais excellent il faut le dire ! https://www.youtube.com/watch?v=ALMqJ7xvbPc

Kollaps › mardi 8 septembre 2020 - 22:04 Envoyez un message privé àKollaps

Je déguste d'excellentes bières depuis deux heures. J'arrive ici, je tape "pendu", catégorie "tags". S'affiche cette chronique. Bouteille suivante. Décapsule. J'écoute "Pour en finir...", "Femmes fontaines". Adjugé. Je prends. Bouteille suivante. Décidément, ce site est bon. Foutrement.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 3 février 2015 - 15:46 Envoyez un message privé àKlarinetthor

ca fait deux ans que j'ai oublié de le noter, aller, ca coute rien et ca rapporte pas

Note donnée au disque :