Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRReverie Falls on All › Passed Ones

Reverie Falls on All › Passed Ones

téléchargement | 6 titres | 40:07 min

  • 1 Decode AG [6:52]
  • 2 05:35 AM [6:30]
  • 3 A Never Wounded Eye [6:58]
  • 4 All Of Them Are Memories Since Now [6:17]
  • 5 Passed Ones Scenery [6:38]
  • 6 Perpetual [8:33]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré live à Istanbul Technical University MIAM Studios, 20-21 Aout 2007.

remarques

https://reveriefallsonall.bandcamp.com/album/passed-ones

chronique

Styles
musique électro-acoustique
noise
dark ambient
ambient
noise rock
Styles personnels
reveries électroacoustiques piégées

Fabuleux, cette représentation live de Reverie Falls on All à l’institut MIAM de l’Université Technique d’Istanbul. Le duo oeuvrant en parallèle de Replikas s’y livre à une revisite de leur premier album qui plonge l’auditeur dans un état de rêve éveillé. Retravailler leurs bandes, recréer leurs boucles, reproduire ces nuages de sons glitchés pour des versions encore plus étranges de leurs expériences sonores. Voilà qui justifie les fichiers non-compressés et les casques audio de qualité qui permettent une immersion dans un infra-monde où la granularité de la musique lui donne toute sa profondeur. D’autant que ces versions sur prise direct creusent autour des originaux, déployant en cercles concentriques le mécanisme hypnotique des manipulations de circuits, de branchements, lui donnant une ampleur démultipliée. Pour ceux qui se sont déjà perdus dans les labyrinthes grésillants de « Clouds In Our Room », c’est comme plonger dans un monde familier qui aurait débordé de toute part. Même les variations de glitchs, on les reconnait, y a des sortes de mélodies sous ces ondulations, mais ici on leur a collé comme des nouveaux organes, ou alors c’est qu’elle baigne sur une autre couche de même matière sonore, mais différente. Des boucles qu’on a plaisir à réentendre mais qui bouclent encore plus, plus longtemps, sur lesquelles s’en greffent d’autres. Une mise à jour effectuée sur le fait, Engin et Tamer peuvent s’amuser avec leurs enregistrements précédents, quand un batteur venait fracasser un noise-rock sourd qui fait alors rugir toujours plus de drones abrasifs jusqu’à prendre une texture shoegaze des plus orageuse et s’immobiliser dans un loop ambient de pédale d’effet brisée; là où des voix angéliques de soprano flottaient en choeur élégiaque, leur chant fixé sur bande s’étire et se dilate avant de s’étioler progressivement comme au fil de l’usure du matériel. Duo sans duel quand les guitares dialoguent paisiblement, détachées de la contrainte des machines, juste des possibilité de jouer à plus de deux quand les échos captés sont répétés. Plonger dans des rêveries, le mot est juste, par delà l’aspect électronique souvent perturbant, une atmosphère quasi-océanique, entre abysses oppressantes et lumières reçues par delà une surface ondoyante, hallucinations sonores de timbres de voix couchés les uns sur les autres, en bourdonnement monastique méditatif, vagues de karma qui filent à travers les matières. Comme toute belle expérience, cela s’ouvre en instants des plus intrigants, voire inquiétants, morceau inédit tout en énergie centripète d’électro-acoustique alarmante, refluant et se recroquevillant jusqu’à une boucle dévitalisée cherchant avec peine à s’extirper d’elle même. Et cela se referme de même, loin de toute zone de confort, reprenant et développant le micro-drone alien de « Perpetual », abimé, attaqué de lentes réverbérations dissonantes, dark-ambient caverneux pour circuits imprimés en auto-combustion latente, quand ça ne pulse pas du fond d’une angoissante grotte où résonnent bruits de pas grotesques et feedback. De la rêverie au cauchemar, la distance est parfois bien rétrécie, tout en trompe-l’oeil.

note       Publiée le mardi 23 janvier 2018

partagez 'Passed Ones' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Passed Ones"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Passed Ones".

ajoutez une note sur : "Passed Ones"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Passed Ones".

ajoutez un commentaire sur : "Passed Ones"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Passed Ones".

nicola › mercredi 24 janvier 2018 - 13:58  message privé !

Prix libre en fait.

(N°6) › mercredi 24 janvier 2018 - 10:54  message privé !
avatar

Merci ! Content de voir un enthousiasme partagé. C'est pas toujours évident pour moi de parler de ce genre d'album (qui est gratuit sur Bandcamp d'ailleurs, au passage).

Note donnée au disque :       
Masca › mercredi 24 janvier 2018 - 01:25  message privé !

Oui, voilà un disque fort excellent en effet. Le noise y est mélodique, la mélodie cracheteuse. "Même les variations de glitchs, on les reconnait, y a des sortes de mélodies sous ces ondulations, mais ici on leur a collé comme des nouveaux organes". Je n'aurais pas mieux dit.