Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJosé And The Buttsluggers › José and the Buttsluggers

José And The Buttsluggers › José and the Buttsluggers

vinyl 45t | 3 titres

  • 1 Jason's toothpaste (face A)
  • 2 Loose your cravats (face B)
  • 3 L'abus (face B)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

chez Tata Franka, Vireux, France

line up

Richard Container (chant, trompette), Robert Flipp (guitare), Les Crapule (basse), Michel Portable (clarinette), Dave Lombago (batterie)

remarques

http://joseandthebuttsluggers.blogspot.com
Pochette dépliable. Existe en deux couleurs.

chronique

Styles
post punk goth
punk
no wave
post punk
Styles personnels
ogm free no wave

'Hé bé, mon José, qu'est-ce qui t'arrive ? Tu m'as l'air bien tendu'. 'Il m'arrive que j'ai lancé un groupe, on répète dans la grange de Mathurin...C'est mon cousin Jason, l'Amérloque tu sais, qui a eu l'idée. Son petit séjour à New-York l'a marqué, la no wave toussa...Et comme depuis son combat avec Freddy, il avait besoin de se mettre au vert, il a laissé tomber la machette pour le micro. Viens saluer, Jason'. Le mec planqué dans les buissons n'a pas attendu et s'est sauvé sans demander son reste. Tout essoufflé et apeuré, il s'est pointé au troquet et tandis qu'il se commandait un triple genépi, il m'a filé un objet qu'il m'a dit avoir trouvé le long du chemin et qui serait tombé du sac de jute que trimballait le géant, le fameux 'cousin Jason'. Comme on ne sait jamais avec les péquenots du coin qui ont peur de leur ombre, j'ai payé un autre coup au type et je me suis tiré chez moi pour juger sur pièce. C'est bien un single, assez marrant d'ailleurs avec sa face 45 et l'autre 33, petits rigolos, va ! José and the Buttslugger ? Devo version française ? Musicalement c'est presque ça...Encore que l'autre allumé ne se soit pas totalement trompé avec son histoire de Jason à New-York...'Jason's toothpaste' ou la no wave réadaptée...Rythmique sombre et grinçante proche du 'In the flat field' de Bauhaus par moments mais avec des guitares plus barrées, nerveuses, spasmodiques, avec ce fond de cuivre malade emprunté chez James Chance puis personnalisé et surtout des vocaux de psychopathes qu'on dirait enregistrés dans l'eau-delà par un médium. Intense, jouissif, et une belle torture pour les nerfs. Les deux autres pièces se profilent dans une voie plus punky avec ce grain de folie épileptique qu'on trouvait chez Devo doublé d'une clarinette faussement joviale. C'est péchu et tendu, le genre de truc qui te fait danser quand tu n'en as aucune envie et pourtant, les jambes bougent d'elles-mêmes, le sourire se crispe mais impossible de changer quoi que ce soit, cette musique est démoniaque. José and the Buttsluggers t'emmènent au bord du chaos sans jamais t'y pousser et c'est pire et meilleur. D'ailleurs le pauvre zigue qui avait surpris le dialogue entre José et son pote, on l'a retrouvé mort le lendemain dans le fossé. Le légiste s'interroge toujours quand aux causes du décès...Super, comme ça, je peux garder le disque pour moi ! 4,5/6

note       Publiée le lundi 9 juillet 2012

partagez 'José and the Buttsluggers' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "José and the Buttsluggers"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "José and the Buttsluggers".

ajoutez une note sur : "José and the Buttsluggers"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "José and the Buttsluggers".

ajoutez un commentaire sur : "José and the Buttsluggers"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "José and the Buttsluggers".

Klarinetthor › mercredi 7 septembre 2016 - 21:33  message privé !

merci zug. Ma clarinette vient juste de se dilater de quelques centimetres dans les trois dimensions

Note donnée au disque :       
zugal21 › mercredi 7 septembre 2016 - 19:14  message privé !

C'est tout simplement excellent !

Klarinetthor › vendredi 8 novembre 2013 - 02:31  message privé !

Pour ceusses qui voudraient (re)vivre le concert aux instants chavirés de 2012, des K7 sont dispos auprès du groupe; par ailleurs, du nouveau sur le bloagspot, avec un concert à venir, qui va être véritablement annoncé et consacré bientot.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 22 octobre 2013 - 18:09  message privé !

la blague est osée, José

Note donnée au disque :       
Dioneo › mardi 22 octobre 2013 - 18:01  message privé !
avatar

"Revenu d'entre les gones"...

La gare est à dix minutes à pieds, de chez lui.

(Oui, il dit "lui"... C'est l'effet Paroles Paroles, à jouer avec Dalida).