Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSShock Therapy › Hate is a 4-letter word

Shock Therapy › Hate is a 4-letter word

cd | 16 titres

  • 1 X Ray house
  • 2 Can I do what I want ?
  • 3 Theatre of life
  • 4 No means yes
  • 5 Pain
  • 6 Hate is a 4-letter word
  • 7 The scream
  • 8 I'm so sick
  • 9 Brave new psychosis
  • 10 Waste of time
  • 11 A world without end
  • 12 The window of my dreams
  • 13 Violent memories
  • 14 Try real hard
  • 15 Guilty thoughts
  • 16 Hate is a 4-letter word (summer of hate 95' mix)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Morceaux 1-7 enregistrés en janvier 1985 au Polyfox Studio, Nashville, USA; morceaux 8-15, enregistrés en avril 1991 au ItchySound Studio, Plymouth, Michigan, USA

line up

Itchy (chant, guitare, synthés, percussions), E.Keith Jackson (guitare), Dustin Aller (basse), Thomas P. Buckley (synthés)

remarques

Le disque est sorti initialement en 1991 avec une pochette semblable mais sur fond jaune.

chronique

Le 5 novembre 2008, dans un champ près de Detroit, fut retrouvé le corps de Gregory John McCormick. Apparemment, il s'était tué lui-même à force de boisson. Il avait été libéré un an auparavant... Une histoire à la con. Lui qui était rentré dans son Amérique natale en 2000 pour saluer son vieux père et sa grand-mère, une vieille femme chère à son coeur (qui avait été comme une mère pour lui depuis le décès de sa mère naturelle), la trouve chez elle, le bras cassé après avoir été violemment agressée et volée par un dealer que connaissait Gregory. Après avoir appelé la police, il se rendit bien vite compte que cette dernière s'intéressait fort peu au cas. Alors qu'il était bourré, Gregory appela le type histoire d'avoir une petite conversation avec lui mais l'homme étant absent, il décida de lui laisser un avertissement. Il mit feu à un tas d'ordures derrière le garage. Il fut arrêté pour cela et mis en prison. Étrangement, la justice se montra exceptionnellement dure avec Gregory qui fut condamné à une peine ferme de plusieurs années. Une association prit fait et cause et obtint finalement sa libération mais cette expérience avait laissé des cicatrices inguérissables, notamment de par les conditions de détention. Il se mit à boire énormément mais songeait également à travailler à réunir des fonds pour améliorer le quotidien des prisonniers. Il n'en aura pas eu le temps. Gregory John McCormick était aussi connu sous le pseudonyme de Itchy. Peu reconnu dans sa patrie d'origine, son groupe, Shock Therapy, jouissait d'un statut culte en Europe, notamment en Allemagne où il s'était installé (expliquant pourquoi les trois quarts des sites consacrés au groupe sont dans la langue de Goethe). Leur meilleur album (et le plus célèbre) sera le sixième, notamment de par la chanson-titre qui reste aujourd'hui encore un hit incontournable de la scène goth. Le style du combo oscille entre une énergie héritée du punk mais agrémenté d'une texture de sonorités plus riche de par l'influence conjuguée de la new wave, du post punk, voir même d'une larme de goth. Derrière sa silhouette de barjot, Itchy dissimulait en réalité une grande sensibilité et une voix évoquant étrangement le Jaz Coleman de 'Night time' avec quelques touches de Robert Smith (le timbre se durcissant par la suite), d'où une mélancolie (non exempte de colère parfois) si spéciale baignant les premiers titres. Pourquoi 'Hate is a 4-letter word' est-il un si bon album ? Parce que le style de Shock Therapy y est le plus abouti. Nous y trouvons des rythmiques sèches et tribales, des arrangements laissant volontiers une certaine place aux claviers, sans abus non plus, en parfait équilibre avec des guitares témoignant volontiers des débuts du groupe. Vient ensuite le chant de Itchy qui y est proprement magistral, habité, mélodique, prenant... Le reste, nous le devons aux mélodies et aux arrangements, tant sur les tentations faussement EBM de 'No means yes' que le thème de piano glacé de 'Hate is a 4-letter world', sans oublier la tristesse flamboyante de 'Can I do what I want ?' ou des 'World without end' et 'Try real hard' plus orientés post punk goth. Sorti à l'origine en 1991, le disque sera réédité en 1995 avec un remix bonus (inutile). La grosse qualité du groupe est cette capacité à exprimer une sensibilité punk écorchée en apparence bridée par l'aspect mélodique des arrangements new wave, mais en apparence seulement car voilà justement ce qui permet à la tension, la tristesse sous-jacente, de se livrer pleinement en frappant droit au coeur et toute découverte de la carrière de Shock Therapy (près de seize albums quand même) se doit de débuter avec cet enregistrement. Des morceaux tels que 'Hate is a 4-letter word' et 'Can I do what I want ?' sont peut-être les plus beaux hommages qui nous restent du talent de Itchy, victime plus que bourreau d'une vie qui ne l'aura que rarement épargné. Le dealer à la base du drame ultime mourra deux semaines après l'épisode du feu, d'une overdose.

note       Publiée le mercredi 27 juin 2012

partagez 'Hate is a 4-letter word' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Hate is a 4-letter word"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Hate is a 4-letter word".

ajoutez une note sur : "Hate is a 4-letter word"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hate is a 4-letter word".

ajoutez un commentaire sur : "Hate is a 4-letter word"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hate is a 4-letter word".

taliesin › dimanche 17 mars 2013 - 17:47  message privé !

Aaaah mais il s'agit ici d'un de mes groupes favoris - il n'y a qu'à voir ma note ;-) Et mon précédent commentaire... Allez-y n'hésitez pas, un groupe (enfin, pour moi c'est surtout le sieur 'Itchy' qui faisait tout ^_^) à écouter, à aimer, incomparable, jetez-vous je vous dis !!!

Note donnée au disque :       
Twilight › dimanche 17 mars 2013 - 01:26  message privé !
avatar

Exact, 'Cancer' est plus brut

cyberghost › samedi 16 mars 2013 - 20:13  message privé !

J'viens de pécho Cancer qui est pas vilain, mais pas du tout dans le genre décrit par la chronique de Twily, plus dans un genre punk indus cradouille... Va falloir que j'creuse le reste !

taliesin › mercredi 27 juin 2012 - 08:37  message privé !

Aaaaah mon cher Twilight, viens là que je t'embrasse ;-)) Quelle joie incommensurable de voir un de mes groupes favoris chroniqué ici - et par tes soins ! Shock Therapy a toujours été pour moi une formation culte, et Itchy-Christ (comme il était également parfois surnommé) un véritable artiste dont la disparition demeure tragique... Le présent album est un pur chef-d'oeuvre en effet, et en particulier la plage titulaire, qui me donne à chaque fois des frissons. Raaah, rien que l'intro au piano ! Pour ceux que ça intéresse, on peut en trouver une bonne version live sur ioutioube. Pour l'anecdote, ce titre a notamment été repris par Terminal Choice, et plus surprenant encore, par Holy Moses (et avec brio, soulignons-le) ! Sinon, si je puis conseiller les trois albums à retenir (en plus de celui-ci) : 'The Great Confuser', 'Heaven And Earth' et 'God'. Par ailleurs, sur la magnifique compile 'Dossiers II', on trouve 2 titres inédits qui font sans doute partie des meilleures compos d'Itchy : 'The Beast' et 'Urine:Me'.

Note donnée au disque :