Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Cold › After all

The Cold › After all

  • 2004 • Sonorium SonoriumCD005 • 1 CD

cd • 12 titres

  • 1Intro
  • 2The end
  • 3Never let go
  • 4Summernight
  • 5In your eyes
  • 6Sorrow
  • 7Never fall again
  • 8No time
  • 9Sleep but never dream
  • 10After all
  • 11Hate you
  • 12World came down

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Uwe Liebscher (chant, guitare), Torsten Köhler (guitare), Alexander Meisters (basse), Robby Lehman (batterie), Timo Schardt (clavier, guitare)

Musiciens additionnels : William Faith (guitare), Monica Richards (choeurs) sur 'Summernight', Andi Sex Gang (chant) sur 'World came down'

remarques

chronique

Ils se sont bien débrouillés, les p'tits gars de The Cold...En fait, mon 'p'tit' paternaliste, va vite se révéler hors de propos en lisant ce qui suit. Premier album, un titre avec William Faith et Monica Richards en invités sur un morceau, un autre avec Andi Sex Gang aux choeurs (lesquels sont soignés de sa plume, en plus)...Comme sésame, pouvait-on rêver mieux ? Surtout que ces collaborateurs prestigieux ne sont pas là pour rattraper un disque bancal, non que The Cold soient une formation hors-norme, 'After all' se révèle un essai plus qu'honorable. Ces Allemands s'inscrivent dans une tradition gothique post punk s'inspirant également des pionniers de la cold wave tels que Joy Division et les Cure. Ceci explique sans doute leur goût pour des climats un peu froids et une frappe plutôt sèche de la batterie ; le timbre légèrement plaintif s'inscrit également pleinement dans cette tradition. Ils maîtrisent plutôt bien leur sujet comme en témoignent les arrangements professionnels, les mélodies efficaces, mais impossible de parler de son personnalisé. C'est peut-être là le talon d'Achille du combo, la banalité de leur patronyme et de leurs sonorités pourraient étouffer dans l'histoire le potentiel certain de bons morceaux ; vous savez, le genre de situations où en entendant leurs compositions en soirée, on pourrait les croire écrites par d'autres...Je songe par exemple à 'Sorrow' empruntant tant aux Cure qu'à Joy Division qui parvient à fusionner les métaux pour en extraire un alliage solide, mais un alliage moins pure malgré tout. Même la belle ligne de guitare de 'Summernight' interprétée par William Faith paraît extraite d'un autre titre et pourtant, cette composition a valu à juste titre un beau succès à The Cold. Passons. Après tout, dans la tiédeur de son salon, impossible de se tromper quant à l'identité des artistes, non ? 'After all' regorge de bonnes compositions, 'Never fall again', 'Sorrow', 'Summernight', 'After all' ou encore 'World came down', titre solide rehaussé par les choeurs de Andi Sex Gang. Pour un premier disque, ce est plutôt pas mal. On déplorera un léger manque de charisme mais bien des groupes débutants ne remplissent pas de tels standards, surtout sans passer par un gros label. 4,5/6

note       Publiée le mercredi 27 juin 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "After all".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "After all".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "After all".