Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBurzum › Umskiptar

Burzum › Umskiptar

cd • 11 titres • 65:13 min

  • 1Blóðstokkinn01:16
  • 2Jóln05:51
  • 3Alfadanz09:22
  • 4Hit helga Tré06:51
  • 5Æra03:58
  • 6Heiðr03:02
  • 7Valgaldr08:03
  • 8Galgviðr07:16
  • 9Surtr Sunnan04:14
  • 10Gullaldr10:20
  • 11Níðhöggr05:00

enregistrement

Enregistré au Grieghallen Studio, Bergen, Norvège, en septembre 2011.

line up

Varg Vikernes

remarques

chronique

Il me faut bien l'admettre, ce nouvel opus de Burzum est une déception. Alors que j'avais le sentiment que Vikernes peaufinait son art depuis sa sortie de prison avec un "Fallen" beaucoup plus intéressant que "Belus", voilà qu'il nous pond sans doute l'album le plus mauvais de sa carrière. Néanmoins je ne le trouve pas totalement catastrophique contrairement à des commentaires lus ici ou là sur Internet. En effet, depuis "Belus" Vikernes nous a habitué à une musique mélancolique et tout à fait personnelle, tournant beaucoup autour des riffs de guitare avec une rythmique basique et une lead qui assure la mélodie par intermittence. Sur "Umskiptar" la logique reste finalement la même et cette utilisation des guitares est d'ailleurs beaucoup plus systématique. C'est là à mon sens que se trouve tout l'intérêt de l'album. Ces parties là sont tout à fait excellentes, on y retrouve totalement la patte du bonhomme, et leur sonorité rappelle même les meilleurs moments de ses albums des années 90. Le seul souci vient finalement du fait qu'on n'est jamais totalement emporté par des morceaux qui oscillent entre coups de génies et coups de mou. On ne se détache des rythmes lents que pour tomber dans l'absence totale de rythme où la voix ou une simple guitare se contentent du minimum. Pour le coup, l'impression première qui en ressort est une sorte de mollesse. On attend que les morceaux se lancent, mais on a plus souvent l'impression d'écouter une longue introduction, ou bien des grosses parties transitoires interminables. De ce fait, l'album prend une tournure tout à fait minimaliste mais dans le sens négatif du terme. Rien n'est assez poussé et on en attend plus à chaque instant. Alors quand en plus les morceaux sont en moyenne assez longs, on finit par carrément s'ennuyer comme pendant les sept minutes de "Galgvidr", chose à laquelle je n'étais pas du tout habitué avec Burzum. Ce qui sauve l'album à mes yeux sont vraiment les mélodies posées par la seconde piste de guitare dans laquelle j'entends le Burzum que j'ai aimé retrouver album après album. Ou bien comme sur "Valgaldr" où je ressens une atmosphère beaucoup plus prenante et surtout persistante, avec tous les éléments qui se mélangent pour aller dans le même sens et nous faire ressentir quelque chose de finalement assez similaire à un titre comme "Decrepitude" sur Filosofem. Certes les claviers ne sont pas de mise, mais la voix vient les remplacer à mon sens de manière tout aussi efficace. Pour le reste, je crois qu'il faudra attendre le prochain album en espérant que Vikernes densifiera ses ambiances dont les bases posées ici me paraissent très intéressantes et prometteuses. Sans quoi nous n'aurons plus qu'à rester définitivement ancrés dans un passé dont il n'avait pas forcément été facile de s'affranchir pour appréhender son retour.

note       Publiée le mardi 26 juin 2012

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Umskiptar" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Umskiptar".

notes

Note moyenne        15 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Umskiptar".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Umskiptar".

Ignus › mardi 20 mai 2014 - 21:01 Envoyez un message privé àIgnus

Ce sera un zumzum zen ?

Klarinetthor › vendredi 16 mai 2014 - 21:55 Envoyez un message privé àKlarinetthor

un nouveau zumzum a paraitre avant le prochain solstice

No background › mercredi 4 septembre 2013 - 14:08 Envoyez un message privé àNo background

"Nokturnus › mardi 29 mai 2007 - 19:09 Nan mais quand il sortira, il s'achètera un moog et se prendra pour Klaus Schulze. " Wikipedia : "Vikernes has linked Sôl austan, Mâni vestan to the music of Tangerine Dream". Trop fort le Noktu !

Pas encore écouté ce dernier, mais Umskiptar est, à première écoute, le premier album vraiment chiant de Burzum.

Edit : bon ben ça fait deux albums chiants, à première écoute. Et a priori il ne sera plus jamais question de metal chez Burzum.

nowyouknow › mardi 16 juillet 2013 - 22:52 Envoyez un message privé ànowyouknow

"Lors de son arrestation, le 19 août 1993, la police retrouve chez lui 150 kilos d'explosifs et de nombreuses munitions : il expliquera en 2009 que ces armes lui étaient nécessaires pour "défendre la Norvège", sans plus de détails."

"S'il se défend en 2005 d'être spécifiquement "nazi" (critiquant la dimension "socialiste" de l'idéologie d'Adolf Hitler)(...)"

je t'aime varg

zugal21 › mardi 16 juillet 2013 - 22:45 Envoyez un message privé àzugal21

C'est vrai quoi le grand public a le droit de savoir la vérité