Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAnd Also The Trees › Hunter not the hunted

And Also The Trees › Hunter not the hunted

cd • 13 titres

  • 1Only
  • 2Hunter not the hunted
  • 3Burn down this town
  • 4Bloodline
  • 5My face is here in the wild fire
  • 6Black handled knife
  • 7The woman in the estuary
  • 8What's lost finds
  • 9The knave
  • 10Whisky bride
  • 11Rip ridge
  • 12Angel, devil, man and beast
  • 13The floating man

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Hellens Manor, Angleterre, avril-juillet 2011

line up

Emer Brizzolara (chœurs), Paul Hill (batterie, harmonica), Simon Huw Jones (chant), Ian Jenkins (basse, chœurs), Justin Jones (guitare, chœurs)

remarques

chronique

Styles
gothique
cold wave
Styles personnels
cold wave céleste

Que de fois je me suis assoupi à l'écoute de 'Only', non par ennui mais car bercé par la délicatesse nocturne de ses harmonies. Si le titre de ce nouvel opus peut sonner légèrement agressif, les compositions qu'il porte en ses sillons ne le sont pas ; 'Hunter not the hunted' n'est pas splendide ni merveilleux, non, beaucoup mieux, ce disque est beau. Oui. Beau dans l'essence même du mot dans ce qu'il peut avoir d'éternel, de profond et de religieux. Jamais les vagues cristallines de guitare (semblables à des mandolines), les basses feutrées n'ont paru si délicates et empreintes d'obscurité, jamais la batterie ne s'est faite si légère, voir absente comme pour ne pas faire trembler la fragilité de certains instants. Les musiciens semblent nous convier à une intimité qu'ils partageraient avec chaque auditeur en particulier, tisser un espace à la fois intimiste et infini calqué sur la beauté du crépuscule tombant sur la campagne ou sur l'estuaire d'un petit port de pêche de la côte sud de la Grande-Bretagne ('Bloodline', 'Only'). Ce sentiment de proximité, outre la musique, tient à la texture de la voix de Simon Huw-Jones plus magistrale que jamais, toute en retenue mais intense, marquée parfois d'une gravité aux échos de Nick Cave ('My face is here in the wildfire', 'Hunter not the hunted). Cette beauté quasi parfaite réclame un prix, dévoile une part d'ombre limite menaçante ('Black handled knife') mais fugace sur la durée d'un disque privilégiant une mélancolie dépouillée et raffinée, où le trop plein de tristesse se noie dans l'alcool ('Whisky bride'). Pour la première fois de sa discographie, And also the Trees ose la mise à nu avec ce raffinement, cette classe typiquement british, cesse de dire adieu à l'ombre pour devenir l'ombre, se fondre dans la nuit...'Quelques grammes de beauté dans un monde de brutes', disait le slogan.

note       Publiée le mercredi 13 juin 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hunter not the hunted".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hunter not the hunted".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hunter not the hunted".

SEN › mercredi 23 mars 2016 - 19:36  message privé !

Y'a des trucs très sympa sur le dernier, même si je préfère nettement celui là !

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mercredi 23 mars 2016 - 19:16  message privé !

ok merci les aminches, j'irai voir ca

caténaire › mercredi 23 mars 2016 - 17:13  message privé !

De très bons musiciens, une bonne osmose, l'émotion est là... mais je regrette l'abandon des claviers par moments...le mélodica ou les maracas n'ont pas le même impact :) Écoutez les Lives d'avant, vous verrez la dimension dont je parle.

Hazincourt › mercredi 23 mars 2016 - 16:00  message privé !

Effectivement ! un ami y va dès qu'ils passent depuis 15 ans et il me dit que c'est toujours génial !

Twilight › mercredi 23 mars 2016 - 15:51  message privé !
avatar

Totalement ! je les ai vus il y a 3 ans, waow ! Moins violent mais toujours aussi habité et intense