Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDystopian Society › Cages

Dystopian Society › Cages

cd • 12 titres

  • 1Echoes of disasters
  • 2Last crusade
  • 3No hope
  • 4Antisocial
  • 5The legacy of wars
  • 6Death signals
  • 7Dystopian society
  • 8Heretic
  • 9The city with no name
  • 10Masquerade
  • 11The spiral
  • 12Time has come

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Musik Almente Studios, Florence, Italie, mars 2012

line up

Max Skam (chant, basse), Sara Hexe (guitare), Mariglen Manimal (batterie)

remarques

chronique

J'avais bien aimé le premier mini des Italiens de Dystopian Society, le genre de disque que l'on qualifie de 'prometteur'... Eh bien avec l'album, les promesses sont largement tenues, on le sent dès l'énergie qui se dégage des premières mesures de 'Last crusade'. Qu'est-ce qui a donc changé ? Car après tout, ma première note restait moyenne...La production pour commencer; 'Cages' recèle clairement la fougue qui manquait sur 'Dystopian Society', c'est un furieux mélange de deathrock et de post punk goth qui nous est ici proposé, rendant cette fois pleine justice à l'efficacité certes classique mais meurtrière des mélodies. Le chant ensuite, bien plus passionné, et surtout débarrassé des effets 'parlophone' que je déplorais sur leur précédent enregistrement ; voilà qui le rend nettement plus prenant et contestataire. Ces défauts gommés, la musique du trio éclate dans toute sa qualité et les amateurs de Christian Death, Dead Kennedys mais également des groupes de la première vague goth anglaise parfois qualifiée de 'positive punk' (UK Decay, Southern Death Cult et consorts) y trouveront largement leur compte. Voilà qui nous permet de redécouvrir les cinq chansons du mini sous une meilleure forme, plus dynamique et un poil plus sombre, au côté de nouvelles compositions d'égale efficacité. Chaque instrument est bien mis en valeur au mixage sans sombrer dans une production trop lisse non plus. 'Cages' marque donc un progrès et permet à Dystopian Society de nous délivrer son message avec plus de punch mais également de nuance dans les émotions pour le plus grand bonheur des fans du style dont je fais partie.

note       Publiée le vendredi 8 juin 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cages".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cages".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cages".