Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAngel Witch › As above so below

Angel Witch › As above so below

cd • 8 titres

  • 1Dead sea scrolls
  • 2Into the dark
  • 3Ceburah
  • 4The horla
  • 5Witching hour
  • 6Upon this cord
  • 7Guillotine
  • 8Brainwashed

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Orgone Studios, Londres, Angleterre

line up

Kevin Heybourne (chant, guitare), Will Palmer (basse), Andrew Prestidge (batterie)

Musiciens additionnels : Munch (clavier additionnel)

remarques

chronique

S'agit-il d'un bon indice pour la santé du milieu musical quand des formations aussi anciennes que Angel Witch reviennent avec un nouvel album ? On serait tenté de répondre par la négative mais si Rise Above Records, label plutôt fiable quant à la qualité de ses prestations, a pris la peine de les signer, ce n'est peut-être pas sans raison. Le coup d'oreille s'impose donc. Le groupe avait marqué les esprits avec un premier disque aujourd'hui classé parmi les fers de lance de la NWOBHM mais la suite de carrière s'était révélée plus tortueuses, voir anecdotique, suite au nombreux changements de personnel, démêlées avec les labels, manque de promotion, enfin bref, le parcours classique...La bonne nouvelle est qu'aujourd'hui on pourra parler de Angel Witch en mentionnant deux albums, le fameux premier et celui-ci, car il faut le dire, ce retour en grâce n'a rien de poussif, bien au contraire, le groupe n'a jamais été plus inspiré. Si fondamentalement, le combo n'a pas modifié son angle d'attaque, le plaçant dans une perspective de composition heavy metal à l'ancienne, il en a corrigé certains défauts, notamment au plan vocal puisqu'ont disparu les (heureusement rares) envolées dans les aigus. D'un autre côté, on décèle entre les lignes de cette galette une manière de construire les mélodies typiques de l'époque trop rares de nos jours. Le résultat ? Un heavy de haute classe, plus sombre, toujours marqué de quelques fugaces tentations doom (l'excellent 'Into the dark', 'Upon this chord') dans les ambiances et une certaine thématique occulte, mais également représenté par des soli au doigté impeccable conférant une touche épique du plus bel effet ('Witching hour'). Conjuguant une production moderne avec un savoir-faire d'antan, Angel Witch parvient à ne pas singer sa propre identité tout en prouvant qu'il peut s'imposer dans la scène contemporaine. 'As above so below' est un album dynamique empli de conviction et de pêche qui inscrit enfin la deuxième pierre blanche de la discographie du groupe. On rétorquera que l'époque y est propice, le genre étant en pleine renaissance, ce qui est exact, mais face à la jeunesse émergeant, nos vieux briscards affirment leur pouvoir et offrent enfin un digne successeur à leur premier disque.

note       Publiée le dimanche 20 mai 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "As above so below".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "As above so below".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "As above so below".

necromoonutopia666 › dimanche 14 octobre 2012 - 16:40  message privé !

Je crois que Twilight m'a aidé à dégoter l'album heavy trad de l'année. Du très bon sur toute la ligne.

Note donnée au disque :       
Twilight › mercredi 23 mai 2012 - 13:03  message privé !
avatar

J'ai effectivement entendu ça mais il n'est pas crédité sur l'album

Bernard › mercredi 23 mai 2012 - 11:51  message privé !

Bill Steer, qui joue live avec le groupe depuis 2010, ne joue pas sur l'album? En tout cas, deux anciens Napalm Death impliqués dans la relance du groupe...

Aladdin_Sane › lundi 21 mai 2012 - 10:04  message privé !

Agréablement surpris par cet album alors que je n'attendais plus rien de ce groupe.

Note donnée au disque :