Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKickback › Et le diable rit avec nous

Kickback › Et le diable rit avec nous

cd • 10 titres

  • 1Sorption
  • 2Triumph And Disgust
  • 3Cavalcare La Tigre
  • 4Le Chant Du Diable
  • 5We Prowl, They Crawl
  • 6Weltanschauung
  • 7Stained I
  • 8Stained II
  • 9Mind Of A Lunatic (Geto Boys Cover)
  • 10It's A Burning Hell (Brainbombs Cover)

line up

Pascal Pastore (Basse), Stephen Bessac (chant), Toxik H (guitare), Hervé Goardou (Batterie)

remarques

chronique

Styles
hardcore
metal extrême
Styles personnels
gasparcore

Wotzenknecht vous a parlé de Diapsiquir, de Peste Noire. Je ne vous parlerais pas de "Et le diable rit avec nous". Ayant compris, comme par Pasolini, qu’enculer des enfants ça ne va qu’un temps, Kickback n’est plus tout à fait Surrender, ni tout à fait Arkhon. Il est encore un peu plus anti. Un peu plus toxique. Un peu plus littéraire, encore. Pour un peu il remplirait les bancs de la fac, prenant des notes sur de la peau humaine, gravant plutôt, avec un couteau papillon gagnée à la fête foraine d’une banlieue dégueue et malsaine, genre Nord de la France, entre le ballon coup de poing et le tir à la carabine, puis tannerait le cuir à l’aide d’un fémur de tzigane. Organiserait des soirées étudiantes avec un tampon bien sanglant à l’entrée, dans une salle des fêtes miteuse, dans laquelle on se baladerait nu, propreté interdite, vérification des MST à l’entrée, contaminer, encore et encore. De la baise géante baignée dans la fange, les déjections, les matières fécales, un amas de corps, certains vivant, certains mort, d’autres carrément pourri, dans un état avancé j’entends, un peu vert, lâchant gaz intestins pendant qu’on se sodomiserait entre nous, entre hommes, entre femmes, entres jeunes. Pas la peine de vous dire que le DJ n’est pas vraiment la star, il a été recruté dans un lit halte soin santé, il sort de taule, pour pédophilie, ou viol on sait plus trop, c’est pas si important. Y’a pas de lumière dans la salle, juste une vague lueur de l’extérieur, une pénombre. Parfois ça crie, ça lance des slogans un peu haineux, on se croirait au Rectum. Bagarres au fond, pour une histoire de cigarette. Concours SM avec projection Kink. Le groupe invité pour mettre l’ambiance, c’est Kickback. On connait la musique. Kickback n’est pas compatible avec la république.

note       Publiée le mercredi 25 avril 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Et le diable rit avec nous".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Et le diable rit avec nous".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Et le diable rit avec nous".

Rastignac › jeudi 8 novembre 2018 - 13:04  message privé !
avatar

Des nouvelles de ce que fait Bessac aujourd'hui, ici :

https://lepetitjournal.com/bangkok/bangkok-maison-close-expose-lart-erotique-dans-toutes-ses-positions-233503

et là entre autres :

https://www.bangkokpost.com/lifestyle/interview/1433626/all-roads-lead-to-romain

saïmone › dimanche 8 décembre 2013 - 19:14  message privé !
avatar

Oui, Kickback a largement tout dit. Mais Diapsiquir, ça risque pas d'aller beaucoup plus loin... (syndrome PN)

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › dimanche 8 décembre 2013 - 17:04  message privé !
avatar

Une fois n'est pas coutume, je suis d'accord avec pempem...

Klarinetthor › dimanche 8 décembre 2013 - 16:16  message privé !

En meme temps, le Kickback nouvelle mouture a dit ce qu'il avait à dire. Maintenant, on veut du nouveau Diapsiquir.

saïmone › dimanche 8 décembre 2013 - 15:45  message privé !
avatar

Le temps détruit tout. (rire diabolique)

Note donnée au disque :