Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVorkreist › Sigil Whore Christ

Vorkreist › Sigil Whore Christ

cd • 9 titres • 47:23 min

  • 1De Imitatione Christi05:48
  • 2Maledicte04:43
  • 3Deus Vult05:32
  • 4Dominus Illuminatio Mea05:34
  • 5Memento Mori05:16
  • 6Ecce Homo05:04
  • 7Per Aspera Ad Astra02:19
  • 8Ad Nauseam05:02
  • 9Scalae Gemoniae08:05

line up

LSK (basse), Dave Terror (batterie), A.K. (guitare), EsX (guitare), Saint Vincent (chant)

remarques

chronique

Styles
black metal
death metal
metal extrême
Styles personnels
blackened death metal

Ha, Vorkreist... Souvenirs d'un temps qui commence à être lointain où je les découvrais en concert dans le sous-sol du Blackdog à Paris. Intense et furieux, voilà les deux mots qui me restent à l'esprit pour cette soirée de 2003. Depuis, je les ai suivi de très loin, retournant les voir en concert lorsque cela était possible, mais n'achetant finalement pas leurs productions post 2003. Un groupe de scène à mes yeux. Et ce nouvel opus "Sigil Whore Christ" ne vient pas forcément déroger à ma vision les concernant. Leur mélange de black et de death metal a du mal à me parler dès qu'il s'agit du studio. Il y a toujours ce petit je ne sais quoi qui manque. Peut être trop propre, peut être trop produit. Ce qui ne fait pas de doute sur cet album, c'est que le groupe parisien souffle le chaud et le froid à tour de rôle. Je trouve leurs passages mid tempo souvent très intéressants, notamment lorsque l'on tombe dans une surenchère de sonorités sourdes et étouffantes. Ca marche plutôt bien, ça parvient à me chatouiller le bide, mais cela ne dure que trop peu de temps à chaque fois. Car systématiquement, Vorkreist enchaîne les idées les unes après les autres à un rythme effréné, trop pour moi en tout cas. En dehors de ces passages mid tempo, je ne ressens plus rien. Les parties les plus agressives n'ont à mon sens que peu d'intérêt, les notes filent sans laisser leur emprunte et l'ensemble me parait bien inoffensif. Pourtant ils tentent bien d'y mettre du malsain, du old school et de tout ce qui fait que ça pourrait tuer. Mais à trop vouloir, le groupe n'a fait qu'effleurer l'espoir d'y parvenir. Néanmoins je le redis, dans chacun des titres vous parviendrez à dodeliner gentiment de la tête, à vous laisser emporter par des idées assez prenantes, ce qui leur évite de nous servir un album sans intérêt, mais simplement tiède. Avec tout cela en tête, "Sigil Whore Christ" ne fait que confirmer que Vorkreist sur album reste pour moi une énigme que d'autres ont résolu, mais à laquelle je reste hermétique. Vivement le prochain live.

note       Publiée le mercredi 25 avril 2012

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • born to gulo
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Sigil Whore Christ" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Sigil Whore Christ".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Sigil Whore Christ".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Sigil Whore Christ".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Décadez, décadez, qu'ils disaient...

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Arkhon Infaustus, mais la version pour les adultes.

Note donnée au disque :       
vargounet Envoyez un message privé àvargounet

Ca me fait penser que j'avais trouvé Sublimation XXIXA pas dégueu du tout, groupe à creuser en ce qui me concerne !