Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAngel Witch › Angel Witch

Angel Witch › Angel Witch

cd 1 • 14 titres

  • 1Angel Witch
  • 2Atlantis
  • 3White witch
  • 4Confused
  • 5Sorceress
  • 6Gorgon
  • 7Sweet danger
  • 8Free man
  • 9Angel of death
  • 10Devil's tower
  • 11Sweet danger (BBC Friday Rock Show session 14th March 1980)
  • 12Angel of death (BBC Friday Rock Show session 14th March 1980)
  • 13Extermination day (BBC Friday Rock Show session 14th March 1980)
  • 14Angel Witch (BBC Friday Rock Show session 14th March 1980)

cd 2 • 16 titres

  • 1Devil's tower (demo)
  • 2White witch (demo)
  • 3Baphomet (demo)
  • 4Sorceress (demo)
  • 5Extermination day (demo)
  • 6Flight nineteen (demo)
  • 7Hades Paradise (demo)
  • 8Baphomet (Metal for muthas version)
  • 9Sweet danger (single)
  • 10Hades paradise (single)
  • 11Flight nineteen (single)
  • 12Angel witch (single)
  • 13Gorgon (single)
  • 14Loser (single)
  • 15Suffer (single)
  • 16Dr Phibes (single)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Kevin Heybourne (chant, guitare), Kevin 'Skids' Riddles (basse, clavier, choeurs), Dave Hogg 'Day Vog' (batterie, percussions)

remarques

Paru à l'origine chez Bronze Records

chronique

Si l'on devait définir la crème de la New Wave of British Heavy Metal, allez, ne cherchez pas, la majorité des fans lâcheront aussitôt les noms de Iron Maiden et Judas Priest, sans doute avec raison mais cela outrepasse les limites de mon domaine car le groupe dont je vais vous parler est de ceux qui ont clairement loupé le coche mais avec qui notre cher Lucifer ne s'est au final pas montrés si vachard que ça. Fondé en 1977, Angel Witch débute en tant que trio et se fait rapidement remarquer par un goût marqué pour les thèmes occultes ; ils revendiquent également Black Sabbath comme influence mais contrairement à Witchfinder General par exemple, cet élément se ressent peu dans la musique elle-même. A l'écoute de cette première galette, la pièce maîtresse de leur discographie (encore que leur dernière offrande en date ait de quoi clamer plus que des miettes), on sent le groupe à l'aise dans la 'philosophie' musicale de l'époque, notamment dans la flamboyance des mélodies, les tempi rapides, les soli typiquement heavy metal. Dans le genre, ils démarrent d'ailleurs très fort avec le titre 'Angel Witch' au potentiel tubesque absolument énorme de par son refrain simple mais puissant et accrocheur. Une fois écouté, il sera fredonné toute la journée. Si la suite n'est pas aussi impressionnante, elle n'en demeure pas moins franchement jouissive. Angel Witch dispose d'une maîtrise certaine en terme de mélodies ; les musiciens parviennent à élaborer des structures riches et complexes tout en les faisant sonner de manière directe et prenante. Le chant de Kevin Heybourne n'est pas des plus charismatiques mais la conviction qu'il recèle le rend attachant et confère des atmosphères notables à certaines chansons (la mélancolie du refrain de 'White witch', les touches inquiétantes de 'Sorceress'), compensant quelques maladresses juvéniles notamment les montées aiguës inutiles et ridicules. Le trio n'hésite pas à travailler ses ambiances en alternant des passages plus lents (où l'influence de Black Sabbath se fait plus palpable) avec des riffs puissants qui explosent. D'ailleurs, des moments forts, ce disque en regorge. Outre 'Angel Witch', nous retiendrons l'excellent 'Sorceress', le plus sombre de tous et le plus marqué du sceau du Sabb' et des 70's, 'White witch', 'Confused', 'Angel of death' ou encore 'Atlantis'. Inutile de nier que le son a quelque peu vieilli mais si vous êtes comme moi amateurs de vieux doom occulte, voilà qui jouera justement en votre faveur. Si la suite de carrière de Angel Witch se révélera plutôt lamentable et riche en changements de personnel, séparations et autres, ce disque devenu culte entre temps est régulièrement réédité. Son imagerie satanique et son heavy traditionnel efficace alourdi de vieux remugles doom satisfont toujours une certaine demande. Cette édition deluxe propose en bonus le bon single 'Loser', le morceau 'Baphomet' sorti sur la compilation 'Metal for Muthas' ainsi qu'une craquée de versions démo qui démontrent le travail accompli et la qualité d'évolution (le cas de 'Angel Witch' est flagrant). A écouter avec plaisir avant de se procurer le dernier opus en date sorti chez Rise Above Records, ce qui n'a rien d'un hasard...4,5/6

note       Publiée le lundi 23 avril 2012

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Angel Witch".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Angel Witch".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Angel Witch".

Twilight › mercredi 25 avril 2012 - 09:27  message privé !
avatar

@Richter, j'ai acheté les 2 mais je n'ai pu écouter que le Angel Witch qui personnellement m'a bien plu à première écoute. Pour le St-Vitus, pas encore eu le temps de l'écouter

necromoonutopia666 › mardi 24 avril 2012 - 22:16  message privé !

rien que pour Sorceress lourd à souhait je met une note plus qu'honorable.

Note donnée au disque :       
Richter › mardi 24 avril 2012 - 08:18  message privé !

Le hasard fait bien les choses, j'ai choppé il y a quelques jours cette version double album pour pas grand chose (9 euros). Un magnifique digipack. Concernant l'album en lui-même, je ne l'ai pas encore véritablement assimilé mais c'est vrai que le chanson-titre est une merveille : "You're an angel witch, you're an angel witch". Je me tâte pour le dernier album sorti il y a peu...il est si bien ? Je n'ai entendu que la première chanson et elle m'a bien plu. J'ai hésité aussi avec le dernier Saint Vitus.

Note donnée au disque :