Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOingo Boingo › Only a lad

Oingo Boingo › Only a lad

  • 1981 • A&M AMLH 64863 • 1 LP 33 tours

cd • 10 titres • 38:12 min

  • 1Little Girls
  • 2Perfect System
  • 3On The Outside
  • 4Capitalism
  • 5You Really Got Me reprise de vous savez qui
  • face B
  • 6Only A Lad
  • 7What You See
  • 8Controller
  • 9Imposter
  • 10Nasty Habits

enregistrement

Produit par Pete Solley et Oingo Boingo – Ingé-son : Steve Brown – Enregistré au Record Plant, United Western Studios, Cherokee Studios et Westlake Audio de décembre 1980 à février 1981

line up

Steve Bartek (guitares), Danny Elfman (chant lead), Richard Gibbs (claviers, trombone), Kerry Hatch (basse), Johnny "Vatos" Hernandez (batterie), Leon Schneiderman (saxophones baryton et alto), Sam "Sluggo" Phipps (saxophones tenor et soprano), Dale Turner (trompette, trombone)

remarques

chronique

Styles
pop
post punk
rock
Styles personnels
zolo music?

Danny Elfman, avant d’être un compositeur accepté et adulé, irrémédiablement associé aux films de Tim Burton, voguait en tant que capitaine sur le navire Oingo Boingo. Un groupe totalement cartoonesque, le cul entre post-punk mélodique et pop férocement déjantée. Entre Talking Heads et Rezillos, avec une prédilection pour les rythmes saccadées, parfois même ska. Il est toujours surprenant, en regardant le passé d’un homme de l’ombre, de lui découvrir un visage, et au passage toute une vie passée en tant que chanteur/leader, sorte d’anti-héros de BD moitié pervers moitié acerbe, au sourire forcé et carnassier. L’homme ne mâche pas ses mots, et c’est avec une émotion non feinte que je vous présente donc le premier (à ma connaissance) disque de post-punk de droite. Sans rire, lisez les paroles de la chanson titre, et surtout de Capitalism, c’est du Zemmour à l’américaine (Oingo Boingo était un groupe typique de la new wave hollywoodienne : bûcheur mais pas désintéressé…). Il faut bien avouer que l’originalité et le courage de Elfman font plaisir à voir dans le contexte consensuel et politiquement correct des 80’s, et qu’on se marre franchement, sauf sur On the Outside qui dit trop de vérités sur la conscience d’être différent pour être malhonnête. Sur le tube Little Girls, il enfonce carrément le clou, avec un texte qui passerait pour le provoc franche et massive aujourd’hui, sauf que lui a l’air sincère… Oingo Boingo a par la suite eu maintes occasion de faire mieux et plus travaillé, plus pop aussi (ils ont enchaîné les albums tout au long des 80’s), mais ce Only a Lad est décidément bien attachant, à l’image de cette reprise décalée (merci Devo, YMO et Telex !) de You Really Got Me, ou de ce Perfect System mélodiquement imparable, qui flirte avec la folie anglaise des Cardiacs, Stump et autres tarés qui allaient arriver durant la décennie 80.

note       Publiée le dimanche 22 avril 2012

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Only a lad" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Only a lad".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Only a lad".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Only a lad".

nicola Envoyez un message privé ànicola

Fais comme moi, oublie les clips (merci youtube-dl et l’option -x).

Vilain Barbu Envoyez un message privé àVilain Barbu

J'aimerais beaucoup aimer parce que j'aime la musique d'Elfman, mais mis à part quand je regarde les clips où son regard m'hypnotise et je me laisse porter, j'accroche pas du tout

Et si on en arrive à plus aimer le clip que la musique...

Fabb74 Envoyez un message privé àFabb74

Je découvre depuis peu ce groupe incroyable. C'est vrai que les albums suivants "Nothing to Fear", "Dead Man's Party" avec le titre dont je ne me lasserai jamais "Just another day", jusqu'au dernier qui est carrément Pop-progressif "Insanity" sont des joyaux d'inventivité et d'originalité. C'est frais et riche pour des disques datant des 80's-90's. À quand la suite de la disco sur Guts ?

boumbastik Envoyez un message privé àboumbastik

Bonnard

Jean Rhume Envoyez un message privé àJean Rhume

Ca fait méchamment penser au XTC des débuts, en plus débilos. Perso, je coinçais sur this one : http://www.youtube.com/watch?v=Jm-upHSP9KU mais tout cela a bien vieilli quand même.
Par contre, j'ai appris un truc majeur grâce à cette chro, c'est que le Elfman en question est AUSSI celui des bandes-son de Burton. J'en reviens pas, j'avais jamais fait le rapprochement entre les deux, alors que je connais Oingo Boingo depuis les années 80 et que j'ai écouté (enfin parcouru) récemment le giga coffret de toutes ses musiques pour Burton (700 et quelques euros, je suis pas prêt de l'acheter ceci dit).