Vous êtes ici › Les groupes / artistes224-7 Spyz › The gumbo millenium

24-7 Spyz › The gumbo millenium

14 titres - 50:07 min

  • 1/ John Connelly's Theory (2:09)
  • 2/ New Super Hero Worship (2:46)
  • 3/ Deathstyle (2:46)
  • 4/ Dude U Knew (5:12)
  • 5/ Culo Posse (1:24)
  • 6/ Don't Push Me (5:27)
  • 7/ Spyz on Piano (2:38)
  • 8/ Valdez 27 Million ? (5:36)
  • 9/ Don't Break My Heart (4:56)
  • 10/ We'll Have Power (3:41)
  • 11/ Racism (2:11)
  • 12/ Heaven and Hell (4:24)
  • 13/ We Got a Date (4:30)
  • 14/ Some Defender's Memories (2:27)

informations

Platinum Island Studio, USA, 1990

line up

P. Fluid (chant), Jimi Hazel (guitares), Rick Skatore (basse), Anthony Johnson (batterie)

chronique

  • black metal fusion

La suite du prometteur "Harder Than You" répond à toutes les attentes ; dès la plage d'ouverture, on sent que le groupe a décidé de s'octroyer les moyens nécessaires à l'achèvement d'une musique percutante. Ainsi, l'instrumental "John Connelly's Theory" n'a presque rien à voir avec ce à quoi l'on peut s'attendre d'un groupe de blacks ; une rythmique lourde, pesante et destroy. "New Super Hero Worship" ne lâche pas la pression avec une guitare qui se veut toujours aussi grasse. C'est la force de 24-7 Spyz dans ses premières années : surgir précisément là où on ne les attend pas. "Racism", rencontre entre heavy metal, punk et funk, ou la complexité d'écriture d'un "Heaven and Hell", en bout de course, seront les autres moments de l'album nourris aux stéroïdes. Mais il y a mieux : "Deathstyle", en moins de trois minutes, se révèle être une petite perle de chanson, un melting pot incroyable où se bousculent mille et une influences avec un impact inégalable. 24-7 Spyz n'oublie pas sa touche de légerté avec les délirants "Culo Posse" ou "Spyz On Piano", et l'estival et mélodieux "We Got a Date". Pour le reste, "The Gumbo Millenium" s'articule autour de titres à la production tonitruante qui met en exergue des plages puisant leur source dans un funk appuyé et engagé ("Don't Push Me", "Valdez 27 Million ?" et "Don't Break My Heart"). Ce disque apportera sans conteste grande satisfaction à ceux qui ont aimé ou aiment encore que leur métal soit frais et insaisissable.

note       Publiée le lundi 20 mai 2002

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

Biohazard - Urban discipline

Biohazard
Urban discipline

pour les passages hardcore, et il y en a

Mr. Bungle - Mr. Bungle

Mr. Bungle
Mr. Bungle

pour le côté déjanté

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The gumbo millenium" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The gumbo millenium".

    notes

    Note moyenne        2 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "The gumbo millenium".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The gumbo millenium".

    Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
    avatar

    J'écoute ça, je découvre, suite au com de Proggy en réponse à ceux qu'on avait, quelques-uns, laissé récemment sur Truth and Soul de Fishbone... Et nettement on est dans des eaux voisines mais je trouve une espèce d'étrangeté particulière au truc, là ! Un truc comme Dude U Knew, ça sonne vraiment bizarre, tordu, une espèce de version Crimson (versant eighties, encore) des interludes de basse slapée dans Seinfeld (la série)... J'aime bien les poussées hardcore/crossover à la Suicidal Tendencies, aussi, bien tapantes, qui partent en fait encore ailleurs - comme tout sur le disque, à vrai dire, malgré le namedroping la mixture reste bien personnelle (et retorse) ! (Et même un truc rap-metal comme Don't Push Me le fait pas mal, je trouve, alors que souvent dans "la fusion" ça fait souvent partie des trucs qui ont pour le coup pris un méchant coup de vieux, je trouve, cette option).

    Message édité le 30-04-2022 à 15:26 par dioneo

    pokemonslaughter Envoyez un message privé àpokemonslaughter
    avatar

    album excellent. entendre du thrash ("racism") dans un album orienté funky... les amateurs de faith no more, Mr Bungle, living colour peuvent y jeter une oreille