Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIngler › metaENDS

Ingler › metaENDS

cd | 17 titres | 1994-1997 Hardcore Compilation min | 72:32

  • 1 Auto Tropp – Intro [2:07]
  • 2 Ingler – Binaire [4:19]
  • 3 Ingler – FX [2:52]
  • 4 Ingler – Clock CTL [3:38]
  • 5 Ingler – Trekk [2:24]
  • 6 Ingler – DR&TR [4:17]
  • 7 Ingler – 2111 [5:22]
  • 8 Ingler – Uttrash [4:20]
  • 9 Ingler – Future Is Dead [5:00]
  • 10 Ingler – Low Stacks [4:56]
  • 11 Ingler – In 7 TRO [5:20]
  • 12 Auto Tropp – Xnnamed [3:17]
  • 13 Ingler + Liza N Eliaz – Ctrl 3 [4:29]
  • 14 Auto Tropp – Otto Tropp [6:18]
  • 15 Auto Tropp – Magma [3:23]
  • 16 Ingler – Surrender [6:02]
  • 17 Ingler – Erratum [4:26]

cd | 12 titres | Live @ Verdun [13_01_01] min

  • 1 Ingler + Randy – Call Scream [4:56]
  • 2 Ingler – Link [A-B] [2:36]
  • 3 Ingler – Riot [4:12]
  • 4 Ingler – Interlude #1 [3:25]
  • 5 Ingler – Devia [3:03]
  • 6 Ingler – Xatix [5:49]
  • 7 Ingler – Play W Tel [3:16]
  • 8 Ingler – Atlantic [4:17]
  • 9 Ingler – Uretan [3:34]
  • 10 Ingler – Atax S Appax [4:27]
  • 11 Ingler – Lyn [2:33]
  • Hard Sound Tools
  • 12 No Artist – Hard Sound Tools [31:49]

line up

Laurent Hô (Ingler), Laurent Hô + Benoit Bollini (Autotropp)

Musiciens additionnels : Liza N'eliaz

remarques

L'agencement des plages est pourri - les morceaux sont arbitrairement coupés en 39 parties sur le CD1 et 58 sur le CD2, la section Hard Sound Tools s'étalant de la piste 39 à la 58

chronique

Styles
indus
techno
techno hardcore
Styles personnels
hardfuckingcore

Avec Ingler il n'y aura pas de fioritures, pas d'avertissement, pas de mélodie, pas d'émotivité. Avec Ingler la techno va bourriner, bourriner et bourriner. On est là sur le rebord de la falaise la plus abrupte du hardcore : celui de Pure, de Liza'n'Eliaz voire des débuts de Micropoint ; celui qui va juste te casser les dents et le crâne sans interruption. Mais alors qu'y a-t-il pour se sauver de l'écueil de l'abrutissement primaire, voire, ô misère, de l'ennui ? Mais la diversité, pardi ! Enfin, même si un Famas, un AA-12 ou un indétrônable AK-47 finit par donner le même résultat, les moyens employés et les sons qui en résultent sont fondamentalement différents – tout est dans la nuance et la subtilité du geste. Laurent Hô restait unique en son genre, avec un sens inné pour la tension et LE son qui tue au moment opportun, qu'il pose par couches successives lorsqu'il n'envoie pas tout brûler dans des torrents de magma bruitiste. On est moins dans la gabber restreinte que dans un cocktail d'efficacité emportant sur son passage gabber donc, mais aussi l'indus rythmique qui allait s'appeler Imminent Starvation et Winterkälte, hard tech allemande et, inévitablement, tekno et frenchcore de teufeurs qui tentent de le suivre malgré le nuage de poussière que sa musique génère. Dans ce brouillard asphyxiant Hô déploie ses machines de mort, libère le Son et martèle inlassablement, la preuve en est le second CD, après la compile : 179bpm dès la première seconde de ce forage sonore hystérique rappellant les grandes heures des rave brassant sans honte jungle et psychédélisme mais toujours ployant sous un inextinguible assaut de kicks dévastateurs qui finiront par prendre le dessus sur le tout pour se déconstruire eux-même en diverses salves abstraites sous effets. Non content de cela la compile nous offre une banque de sample signée Ingler, avec toute une panoplie de beats, kicks et effets bruitistes pour que les DJ en herbe puissent mettre du vrai Ingler dans leurs compos, histoire que tu poursuivres son oeuvre de destruction à l'échelle de ton ambition.

note       Publiée le samedi 7 avril 2012

partagez 'metaENDS' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "metaENDS"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "metaENDS".

ajoutez une note sur : "metaENDS"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "metaENDS".

ajoutez un commentaire sur : "metaENDS"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "metaENDS".

lolokth › samedi 11 août 2012 - 23:07  message privé !

Expérience sympa : augmentez le volume et disposez d'un bon gros subwoofer, installez-vous bien confortablement dans votre fauteuil et balancez Auto Tropp - Otto Tropp : c'est un peu comme piloter un A380 à la manière d'une F1 en traversant la ceinture de Kuiper.

ericbaisons › samedi 7 avril 2012 - 16:43  message privé !

cool de lacher un peu ultimae pour revenir à Hô'n ELiaz

le_grisha › samedi 7 avril 2012 - 14:25  message privé !

Putain, ça fait remonter des souvenirs. Je m'en vais le ressortir, tiens.

Note donnée au disque :