Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIce Cube › The Predator

Ice Cube › The Predator

cd • 16 titres • 56:29 min

  • 1The First Day Of School (Intro)
  • 2When Will They Shoot?
  • 3I'm Scared (Insert)
  • 4Wicked
  • 5Now I Gotta Wet 'Cha
  • 6The Predator
  • 7It Was A Good Day
  • 8We Had To Tear This Mothafucka Up
  • 9Fuck 'Em (Insert)
  • 10Dirty Mack
  • 11Don't Trust 'Em
  • 12Gangsta's Fairytale 2
  • 13Check Yo Self
  • 14Who Got The Camera?
  • 15Integration (Insert)
  • 16Say Hi To The Bad Guy

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

1991-1992

line up

Ice Cube (MC, production)

Musiciens additionnels : Dj Muggs (production), Sir Jinx (production), DJ Pooh (production), Torcha Chamba (production), Das EFX (MC), Lil' Russ (MC)

remarques

La réédition 2003 est à prendre en conidération puisqu'elle inclut entre autres la très racoleuse version single de "Check Yo Self", axée sur ce sample electrofunk aussi mondialement connu qu'imparable : "The Message" de Grandmasterflash

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
gangstalitic

Offensif. Sulfureux. Calibré. Ici, pas de panoramique indigeste : Ice Cube focalise, cible, et shoote. Carré, net, sans bavures, The Predator, qui a toujours eu moins bonne presse que Death Certificate, ne sait pas toujours se montrer à la hauteur de sa sublime pochette (quelques coups de mous ou de la redite pas très sentie, genre "Gangsta's Fairytale 2"), mais c'est bien le dernier album sur lequel Ice Cube inspire quelque chose qui ressemble au danger. Derrière les sérieux airs de blockbuster opportuniste du bazar, le charisme fait encore mouche, même sur un storytelling porno aussi émoussé que "Who Got the Camera?", même si Ice Cube commence à servir du réchauffé de ses méfaits gangsta. Très inspiré par les émeutes de 91 qui ravagèrent South Central et dont il cherche à capter l'intensité après les avoir plus ou moins anticipées sur ses deux premiers disques, Cube ne se pose plus vraiment en fouteur de merde mais en vétéran contemplateur, tranquillement installé derrière les premières lignes à tirer sur sa pipe-tête-de-mort. Ce qui ne l'empêche pas de remuer la merde en bon vautour ("We Had To Tear this Mothafucka Up") et d'en remettre une couche niveau brutalité : les hostilités sont lancées sous un martelage de sourd passée la traditionnelle intro-générique qui annonce que ça va chier. Le beat piqué à "We Will Rock You" sur "When Will They Shoot?", te fracasse en beauté, t'as pas le temps de penser. Pof, deuxième coup de boule, cette fois-ci intra-crânien : "Wicked", titre par lequel j'ai découvert Ice Cube (eh oui je suis jeune, je suis passé par Life Is Peachy et la version fanmade essouflée de Chino) qui reste encore à mon sens le titre le plus cramé de tout son répertoire, une sorte de déflagration funky doppée par un refrain scat déchiré et un double-sample de Public Enemy malsain au possible. Ecoute à éviter dans les transports en commun pour des raisons évidentes de sécurité, l'homicide involontaire étant quoiqu'on en dise pas encore toléré. "We Had to Tear This Mothafucka Up", cité plus haut, se pose assurément dans les instants les plus mazoutés : la recette de prod grassement jazzy et bassueuse que Lawrence Muggerud reprendra sur les seconds respectifs de Cypress Hill et House of Pain fait des merveilles. Bien sûr, un petit mot sur le tube, puisque c'est aussi ici que Ice Cube va tomber par ironie dans les filets du FM : je parle bien sûr de "It Was A Good Day". Eclaircie irréelle. Parce que derrière ses airs de ballade relax dans le quartier à rencontrer les potes, à tirer sur les joints et à gérer sa moitié dans la caisse, cette virée a des allures de rêve cotonneux, dont le réveil sera cruel : une fois passés les effets de l'herbe, Cube y met brutalement un terme, en se demandant ce qui a pû lui passer par la tête. Trop tard : le hit single est emballé. L'allumeuse G-funk postée en évidence, jambes écartées... Comme les sciences physiques nous l'ont confirmé : la glace a cette fâcheuse tendance à fondre au contact de la chaleur.

note       Publiée le mercredi 28 mars 2012

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Predator".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Predator".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Predator".

Seijitsu › samedi 14 mars 2015 - 12:13  message privé !

J'étais un peu mitigé au départ surtout après la découverte du monstrueux Death Certificate, mais il s'avère bien bon ce 3ème Ice Cube. Les missiles hard funk sont peu nombreux mais font partie des titres les plus remuants qu'il ait sorti (l'ULTRA-bourrin When Will They Shoot? et le cramé Wicked) et les morceaux les plus chaloupés sont très réussi en majorité, les coups de mou étant rares au final (même si les skits sont rapidement lassants).

Note donnée au disque :