Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSpook and the Ghouls › Whitechapel murders

Spook and the Ghouls › Whitechapel murders

lp • 14 titres

  • 1Reaper Grim
  • 2Demon Barber On Fleet Street
  • 3Vampira
  • 4Nightmares From Beyond
  • 5Love Me So
  • 6Let 'Em Swing
  • 7Twisted Kind
  • 8Gallows Are Awaiting
  • 9Werewolf In Our Town
  • 10Dead Flesh Creeping
  • 11Bela Lugosi's Dead
  • 12Live And Raw
  • 13Death Ride
  • 14Rocker

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Impulse Studios, Wallsend, Grande-Bretagne

line up

Spook (chant, contrebasse, basse), Kecks Sabopharge (guitare), Vic 'Fontaine' Greener (batterie)

remarques

chronique

Mais qui sont ces silhouettes patibulaires hantant les bas-fonds du quartier de White Chapel ? Les descendants de Jack l'Eventreur ? Quelques zombies en quête de chair saignante ? Ou simplement des acteurs paumés qui cherchent leur théâtre ? Rien de tout cela, braves gens, n'ayez crainte. Derrière leurs maquillages macabres, les Spook and the Ghouls ne sont qu'un trio (la demoiselle posant surtout pour la figuration) de psychobilly anglais, au final assez inoffensif, même s'il est vrai que tous leurs morceaux sont inspirés de films d'épouvante et que l'humour noir semble leur pain quotidien. Comparé à l'horror punk et au psycho contemporain, on serait presque tenté de sourire à la première écoute : nulle rythmique endiablée, point de chant râpeux ou de hurlements à vous donner la chair de poule. Derrière leur look impressionnant, Spook et ses goules donnent dans un psycho vieille école très influencé rockabilly, qu'ils travaillent dans un but atmosphérique car ils sont avant tout des conteurs. La production est très claire, dépouillée, chaque instrument est très bien mis en valeur pour servir l'ensemble du disque car très vite, on réalise que ce qui semblait un prétexte à raillerie se dévoile au contraire une vraie force. Spook and the Ghouls ne suivent pas les codes du genre et cela fait du bien ; ils parviennent à produire quelque chose d'assez soft mais jamais niais, une musique mélodique mais sombre car nocturne. Cette impression de retenue construit une véritable atmosphère plus inquiétante qu'épouvantable qui évite la facilité du bourrinage. La contrebasse, souvent utilisée comme une basse, tapisse le fond des morceaux d'un lit d'obscurité que complète une guitare piochant tantôt dans le rockabilly pur version glacée ('Demon barber on Fleet Street') tantôt dans le garage ('Vampira') avec quelques effets de réverb' bien placés frisant le surf (l'instrumental 'Nightmares from beyond'), ce qui fait de 'Whitechapel Murders' un disque très varié dans lequel on ne s'ennuie pas. Si l'on excepte 'Love me so' aussi con que son titre (on se demande ce que rockab' pour ados fiche là), il n'y a presque rien à jeter; les mélodies sont excellentes, envoûtantes, les climats ensorcèlent plus qu'ils ne tabassent la gueule et les rythmes dégagent une irrésistible envie de se secouer les os. Le groupe nous propose également des reprises d'enfer avec notamment un 'Bela Lugosi's dead' qui respecte l'ambiance de caveau de l'original tout en le personnalisant, sans oublier une version psychobilly du 'Rocker' de AC/DC. Il cultive avec délice cette ambiance de show télévisé dans 50's où les présentateurs racontaient les films comme on raconte des histoires ('Gallows are awaiting') ; quelque chose de théâtral pour faire peur. Je dirais que contrairement à bien des formations du style, Spook and the Ghouls parviennent véritablement à tisser leur succession de morceaux comme une bande-originale de film d' épouvante version fifties épicé d'une brindille de feeling punk (l'excellent 'Dead flesh creeping'). J'imagine que les arguments que je pourrais vous balancer quittent le domaine de l'objectivité, toujours est-il que cette galette fut une bonne surprise, alternative au psycho sauvage auquel on s'attend souvent, et sonne toujours aussi fraîche malgré ses quatorze ans dans le tombeau. Personnellement, je ne serais pas contre une réédition cd.

note       Publiée le dimanche 25 mars 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Whitechapel murders".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Whitechapel murders".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Whitechapel murders".