Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZHector Zazou › Songs from the cold seas

Hector Zazou › Songs from the cold seas

cd • 11 titres

  • 1Annukka suaren neito
  • 2Visur vatnsenda-rosu
  • 3The long voyage
  • 4Havet stomar
  • 5Adventures in the Scandinavian skin trade
  • 6She's like a swallow
  • 7The lighthouse
  • 8Oran na maighdean mhara
  • 9Yaisa maneena
  • 10Yakut song
  • 11Song of the water

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Studios Arpège, Nantes, France, Studio PLUS XXX et Takla, Paris, France, ST Mobile, Sibérie, Joe Down Studio, Hokkaïdo, Japon, Aqisseq Studio, Sissimut, Groenland, Reaction Studio, Toronto, Canada, Rainbow Studio, Oslo, Norvège, Finnvox Studio, Helsinki, Finlande, The Sound Chamber, Los Angeles, USA, Europa Studio, Stockholm, Suède, Olympic Studio, Londres, Angleterre

line up

Hector Zazou (claviers, synthés, programmation, guitare, arrangements)

Musiciens additionnels : Björk (chant), John Cale (voix), Brendan Perry (percussions), Marc Ribot (guitare électrique, guitare sèche), Siouxsie (chant), Budgie (batterie, percussions), Barbara Gogan (guitare électrique, guitare sèche), Mark Isham (trompette), Guy de Lacroix Herpin (basse), Sargo Maianagacheva (percussions), Angelin Tytot (percussions), Sari Kaasinen, Mari Kaasinen, Sirpa Reiman, Kirsi Kahkönen (chant), Suzanne Vega (chant), Renault Pion (clarinette, saxophone, clavier), Guy Sigsworth (piano), Sara Lee (basse), Pierre Chaze (guitare électrique), Jerry Marotta (batterie), Claudie Amirault (choeurs), Lena Willmark (chant), Ale Möller (viole), B.J. Cole (guitare), Vimme Saari (chant), Lone Kent (guitare électrique), Orian Mongouch (balalaika), Jan Johan Andersen (khomous), Demmine Ngamtovsovo (voix), Patrick Morgenthaler (piano électrique), Tchotghtguerele Chalchin (chants chamaniques), Sakharine Percussion Group (percussions), Sissmut Dance Drummers (percussions), Catherine-Ann McPhee (chant), Harold Budd (piano électrique), Elisabeth Valletti (harpe), Tokiko Kato (chant), Ainu Dancers of Hakkaido (percussions), Lioudmila Khandi (chant), Balanescu Quartet (violons), Elisha Kilabuk (chant), Noriko Sanagi (koto), Koomoot Noovey (voix), Marina Schmidt (choeurs), Lightwave (programmation additionnelle)

remarques

Existe sous le titre de 'Chansons des Mers Froides'

chronique

Aurais-je par inadvertance, lors de certaines de mes chroniques, mentionné par hasard mon amour des territoires du Nord ? Oups. Comment aurais-je dès lors pu passer à côté du travail de l'ethnologue musicien qu'est Hector Zazou ? En vue d'un projet multimédia complet sur le thème de la mer (livre, disque, exposition, film, me suis-je laissé dire), ce dernier s'est rendu dans les régions froides du globe en vue d'en rapporter du matériel sous forme de mélodies, histoires, instruments folkloriques. De retour sous ses latitudes, il a ensuite rassemblé nombre d'artistes éminents du domaine de la world music ou plus globalement partageant un certain goût de l'expérimentation atmosphérique ; visez plutôt le casting : Siouxsie et Budgie, Björk, Suzanne Vega, Brendan Perry, Harold Budd, John Cale, Balanescu Quartet...Avec leur aide, il a composé une série de pièces mêlant esprit nordique brut et instrumentation moderne, variées dans l'approche mais unies par ce même sentiment de profondeur, d'espace vierge, de mélancolie aussi mais une mélancolie positive propice à l'humilité, la réflexion et la rêverie. Car, pour citer des paroles de 'The long voyage' interprété notamment par Suzanne Vega et John Cale, 'l'océan est voyage', un territoire en mouvement perpétuel, infini dans la solitude et pourtant pont entre les différentes cultures, dangereux mais pourtant si fascinant. Ayant eu l'extrême bonheur d'y naviguer moi-même, j'ajouterais que les mers polaires dégagent un charme qui leur est propre, un faux silence entrecoupé de bruits tels que le craquement des icebergs, les 'aboiements' des phoques, le claquement des ailes des oiseaux, le clapotis des vagues et ces nuances incroyables de bleu et de vert que réfléchit la glace, tous ces éléments dégageant une impression de bien-être presque effrayante dans son immensité. 'Songs from the cold seas' est parvenu à capturer et restituer un peu de ces émotions si particulières. Sa qualité première est d'avoir su tisser de véritables chansons et non pas d'infinies plages atmosphériques qui auraient pu ennuyer l'auditeur; ce parti pris de faire cohabiter tradition et modernité permet également une variété de climats unis dans une cohérence thématique équilibrée. On retiendra de véritables morceaux de bravoure, ainsi 'Visur Vatnsenda-Rosu' chanté par une Björk retrouvant ses racines islandaises pour une des interprétations les plus émouvantes de sa carrière (à mon goût du moins) d'un poème aux accents funèbres et beaux : 'I mourn for you more than all others, worn out by constant weeping'...Les délicates harmonies du piano évoluent comme des vagues et le timbre de la petite fée évoque en ses modulations l'éternité des ciels infinis du Nord, quelques bribes de clarinette parachevant l'esquisse de ce spleen grandiose. Plus apaisé mais également plus sensuel, 'The lighthouse' avec Siouxsie derrière le micro ; ce titre n'est pas toujours si éloigné des travaux les plus ambient de la diva. Atmosphères plus rituelles pour 'Annuka Suaren Neito' évoquant les transes chamaniques sur fond de percussions et de sonorités rugueuses frisant le grincement avec paroles traditionnelles brillamment restituées par les Finlandaises de Värttina. Citons encore le bouleversant 'Yakut song' dont les accords d'intro mouillent déjà les yeux, larmes qui se mettent à couler franchement quand démarre la voix de Lioudmila Khandi qui porte en ses accents émouvants un peu d'une tristesse que l'on retrouve dans les terres les plus reculées d'Europe de l'Est. Magnifique. Tokiko Kato nous surprend sur le beau 'Yaisa maneena' que nos oreilles occidentales peu expérimentées pourraient croire chanté en japonais. En réalité, il n'en est rien, il s'agit d'une berceuse empruntée aux tradition du peuple Aïnu qui vécurent sur l'île la plus au nord de l'Empire du Soleil Levant bien avant l'arrivée des Japonais. Le mixage des percussions, de la harpe et de quelques sonorités plus expérimentales au synthé est parfait. Si 'Oran Na Maighdean Mhara' baigne également dans des ambiances tristes, c'est qu'elle conte l'histoire d'un naufrage et ce ne sont pas les plaintes de la cornemuse qui dilueront cette impression funèbre. Finalement, la composition avec laquelle j'ai le plus de peine bien qu'elle ne sonne pas mauvaise du tout, c'est 'The long voyage' et ses tentations à la Laurie Anderson ; j'ignore pourquoi mais elle ne parvient pas à me transporter, elle reste trop à quai pour permettre l'évasion maritime requise par le thème. Je pourrais mentionner l'anecdote tirée du livret quant au chanteur sami Vimme Saari qui humecte ses cordes vocales à la bière locale, vous dire que 'She's like a swallow' reste une belle pièce même si moins profonde que bien d'autres parsemant cette compilation comme pour rappeler la touche humaine dans cette infini aqueux mais vous l'aurez déjà compris, 'Songs from the cold seas' est un joyau, peut-moins audacieux pour nos oreilles d'aujourd'hui que dans les 90's mais terriblement émouvant et vrai, à des kilomètres de toute tentation new age cheap à deux balles.

note       Publiée le jeudi 22 mars 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Songs from the cold seas".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Songs from the cold seas".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Songs from the cold seas".