Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDGitane Demone › Facets of blue

Gitane Demone › Facets of blue

  • 2000 • Apollyon ApoCD 20048 • 2 CD

cd 1 • 10 titres

  • 1A heavenly melancholy
  • 2Heavenly melancholy (set me free) (muted club mix)
  • 3Lover
  • 4Sound of war
  • 5Revolution of love
  • 6Somewhere
  • 7Lullaby for a troubled man
  • 8Golden age
  • 9Love for sale
  • 10Little birds

cd 2 • 6 titres

  • 1Trust in me
  • 2Incendiary lover
  • 3Heavenly melancholy (set me free) (acid club mix)
  • 4I just want to
  • 5King Cobra
  • 6Too much tension

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré aux Pays-Bas, 1992-93

line up

Gitane Demone (chant)

Musiciens additionnels : James Beam (guitare), John Isaac (batterie, percussions), Pieter Rekvelt (piano, claviers, programmation), Inge Sax (saxophone), Sjaak Beemsterboer (basse), Pulsmater E. Smidt (batterie, clavier, programmation)

remarques

Les titres 1-3 sont extraits du maxi 'A heavenly melancholy', les titres 4-7 du maxi 'Lullabies for a troubled world', les titres 8-10 ont été enregistrés en direct sur VPRO Radio en juin 1993. Le cd 2 inclut une piste multimedia avec le clip de 'A heavenly melancholy'.

chronique

Des trois versions de ce premier album de Gitane Demone, celle parue sur le label allemand Apollyon en 2000 est la plus complète car enrichie d'un second CD incluant même une piste multimedia. Séparée de Valor, ayant tourné la page Christian Death pour de bon, la diva réfugiée aux Pays-Bas y affirme une nouvelle identité musicale tranchant assez brusquement avec le statut d'icône gothique qui lui avait été conféré. Si le goût de l'imagerie 'bondage' n'a rien de nouveau (puisque expérimentée au sein de Christian Death), l'auditeur non prévenu risque de se prendre une sacré baffe musicalement de prime abord. 'Heavenly melancholy' annonce d'emblée une couleur electro dance plutôt inattendue, renforcée aussitôt par une version remixée encore plus commerciale (qui aurait pu être concoctée par David Guetta). S'il est possible d'apprécier la première grâce au chant et la mélancolie légère la baignant, la seconde est un supplice à se farcir. Pas de panique, cette mauvaise surprise passée, les chansons à suivre auront tôt fait de nous réconcilier avec la Gitane que nous aimons. Plus émouvante que jamais, elle nous propose une collection de pièce à l'orientation cabaret jazzy, les perles d'un même collier à la beauté sobre et dépouillée où ses possibilités vocales uniques font mouche à chaque note. Orchestrations minimales intimes donc, écrites à base de piano pour des compositions personnelles ainsi qu'une reprise de Cole Porter et du 'Golden Age' datant de la période Christian Death. Un seul mot : magistral ! Si vous avez encore les yeux secs, consultez votre ophtalmologue, il y a un problème. Le matériel supplémentaire consiste en inédits tirés des sessions d'enregistrement des maxis 'Heavenly melancholy' et 'Lullabies for a troubled world' qui forment l'ossature principale de cet album. Les connaisseurs y retrouveront la version electro de 'Incendiary lover' présente sur la compilation 'Gothic Rock 1', quant au reste, c'est du très bon, toujours dans la veine blues/jazzy/cabaret dans laquelle Gitane excelle, avec notamment une magnifique reprise du 'Trust in me' de Etta James. On regrettera juste de devoir se taper un autre remix de 'Heavenly melancholy' toujours aussi technoïde et insupportable, plus proche de M.A.R.R.S. que des productions habituelles de la diva. Si l'on excepte ces quelques bizarreries aussi à leur place qu'une décharge dans le Colisée, 'Facets of blue' est d'une beauté à pleurer.

note       Publiée le mardi 13 mars 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Facets of blue".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Facets of blue".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Facets of blue".

novy_9 › jeudi 15 mars 2012 - 12:45  message privé !

mon préféré ! il est vrai que les remix sont totalement dispensables ! mais il m'arrive de les apprécier (parfois) !

Note donnée au disque :