Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGogol 1er Et La Horde › Pénétrez

Gogol 1er Et La Horde › Pénétrez

lp • 10 titres

  • 1Devenir Immortel et puis Mourir
  • 2Rêves Masturbatoires
  • 3Fais pas l'Mâle Johnny
  • 4Sacrifice Rituel d'un Piano à la Hache
  • 5Essai Télépathique
  • 6Un Bond de 30000 Ans (Ouverture)
  • 7Tout Est à Réinventer
  • 8Mise à Sac de la Morale
  • 9Blasphème Envers les Dieux
  • 10Un Bond de 30000 Ans (Final)

remarques

chronique

Du sexe, du stupre, du foutre, de la masturbation, il faut que ça gicle ! Gogol en grand maître es partouze déboule en grande forme pour une galerie de plaisirs typique de l'esprit du maître mais éloignée quelque peu, à l'image de son prédécesseur ('Les affres de l'angoisse'), des racines purement punk des débuts. Est-ce ce qui explique l'impasse souvent faite sur ces deux albums ? Derrière les allusions sexuelles, ils dévoilent selon moi une face plus maîtrisée et moins bordélique de la musique de Gogol, plus sombre également avec quelques surprises telles que la rythmique proche de D.A.F. de 'Mise à sac de la morale', les essais tribaux de 'Un bond de 3000 ans' ou les expérimentations surréalistes de l'instrumental 'Sacrifice rituel d'un piano à la hache' sur fond de piano désaccordé. Si j'aime ce disque, c'est également que notre trublion s'y montre plus subtil dans les textes, s'inscrivant dans une tradition d'humour vitriolé héritière lointaine de Boris Vian et ce n'est pas un hasard si Gogol s'approprie 'Fais moi mal Johnny' tourné sauce fetish. Je persiste et décèle une fois encore également l'influence du grand Alain Kan dans la manière de conter, que dis-je jouer, plus que de chanter certaines parties, ainsi 'Rêves masturbatoires'. Peut-on parler d'album mature ? Presque. Gogol y glorifie moins la bêtise sans pourtant s'écarter de sa ligne de conduite de libre pensée, pourfend la morale tout en fustigeant la religion; il y explore davantage de pistes musicales, ce qui explique peut-être le ton plus sombre de cette galette. L'aspect mélodique est également soigné, les lignes sont moins basiques, notamment ce qui touche la rythmique et même le chant sonne plus maîtrisé. Trop évolué pour le public keupon, ce disque ? Peut-être et c'est bien dommage parce que 'Pénétrez' constitue à mon sens un des essais les plus réussis et les plus aboutis de Gogol et sa Horde, un enregistrement profond à écouter plus pour son contenu qu'en raison d'une quelconque nostalgie.

note       Publiée le mardi 6 mars 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Pénétrez".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pénétrez".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pénétrez".

The Gloth › vendredi 3 octobre 2014 - 12:14 Envoyez un message privé àThe Gloth

Manque encore "Poète, Prophète, Barbare", et je crois que l'essentiel y sera.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mercredi 1 octobre 2014 - 18:24 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Faudrait faire les premiers gogol, c'est déjà inégal, mais il y a quand meme des grands moments (punks africains, et bien sûr la bombe et J'encule)

Shelleyan › mardi 6 mars 2012 - 22:20 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Oui, volontiers, tiens-moi au courant...

mangetout › mardi 6 mars 2012 - 22:15 Envoyez un message privé àmangetout

Si je retombe sur mon vinyle d'époque (j'ai dû l'écouter une ou deux fois) je veux bien te le revendre, j'ai jamais pu encaisser le Gogol...

Shelleyan › mardi 6 mars 2012 - 21:30 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Faudra que je me l'achète...J'aurais pas dû balancer ce vieilles k7 !