Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTT.A.C. › Apotropaismo

T.A.C. › Apotropaismo

cd | 14 titres

  • 1 30 giorni nel deserto
  • 2 The wild shrines of dawn
  • 3 La notte di Pan (joeb)
  • 4 Al Qalb, Al Asad
  • 5 Uluru totem
  • 6 Dirty star
  • 7 Il fuoco diventa scuro
  • 8 Alvorada
  • 9 Solidificazione
  • 10 Dreamtime voodoo
  • 11 Kapitya
  • 12 Erosioni
  • 13 A garden of self consciousness
  • 14 Astrons

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Septembre 1996- février 1997, Italie

line up

Simon Balestrazzi, Emilia Lo Jacono, Angelo Bergamini, Roberta Avanzini, Vanja Buzzini, Gio, Enrico Marani, Patrizia Mattioloi, Alex Papa, Andrea Azzali, Maurizio Bartezzati, Irene Ciaccio Montalto

remarques

Pochette spéciale A5

chronique

We're on the border, someone traced a line in the sand...', la solitude, l'inconnu, un espace si vaste qu'il en effraie presque, d'où la nécessité de s'attirer les faveurs des divinités, pour que le voyage soit sûr, que cette quête intérieure ne finisse pas en cul de sac spirituel...'Apotropaismo' est une oeuvre remarquable, mystique en diable, aux atmosphères envoûtantes, obscures mais apaisantes, un passage vers une autre dimension mené par le multi-instrumentiste Simon Balestrazzi, accompagné une fois encore par ses potes de la tribu Kirlian Camera, notamment Emilia Lo Jacono et Angelo Bergamini. La qualité première de ce disque est cette capacité à créer des lieux hors du temps, écartés de toute notion de frontière ou de religion, où les instruments traditionnels ne sont pas là pour évoquer leur culture originelle mais participer à la mise en place d'une spiritualité cosmique et universelle capable, second tour de force, de s'adresser à tout en chacun dans son intimité la plus profonde. C'est ainsi que les sonorités de didgeridoos, de sitars, les percussions touaregs, les cors tibétains, les incantations, côtoient sans équivoque une instrumentalisation et des parties vocales purement occidentales où le moderne (programmation, claviers, guitare électrique) fusionne avec l'ancien. Nulle tentative maladroite de singer ou de s'approprier divers folklores mais la démarche assumée d'une relecture et d'une volonté de compréhension des racines de la notion même de spiritualité, de magie, quelle que soit sa forme et sa provenance. La démarche était ambitieuse et le résultat est bluffant, près de 80 minutes de musique où les passages ambient, les nappes nocturnes, s'entremêlent avec les jeux de percussions, les voix, quelques envolées plus appuyées où rythmiques électroniques mènent la danse. On songe beaucoup à Von Magnet ('Al Qalb Al Asad'), Atlas Project où le travail de Phil Von avec les musiciens Gnawa. Le ton se fait tour à tour menaçant, rassurant, sombre, lumineux, recueilli, selon les étapes du périple mais d'un bout à l'autre, la démarche et son rendu restent crédibles avec des pics d'une puissance inégalées chez T.A.C. ('Uluru totem', 'Al Qalb, Al Asad' ou 'Dirty star'). Le pari n'était pas gagné d'avance car nombreux sont les projets s'étant attaqué à semblable démarche mais les Italiens démontrent avec brio une fois encore l'étendue de leur talent. Rituel magique, expérience spirituelle, voyage initiatique, transe mystique ou tout cela à la fois, chacun optera pour l'état d'esprit qu'il juge adéquat pour l'écoute de ce disque (servi dans un magnifique emballage A5) mais il demeure évident que pour en profiter au maximum, un endroit calme, sombre, confortable, permettant l'immersion complète et le relâchement des sens est conseillé...Attention au retour à la réalité, procédez par paliers !

note       Publiée le jeudi 16 février 2012

partagez 'Apotropaismo' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Apotropaismo"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Apotropaismo".

ajoutez une note sur : "Apotropaismo"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Apotropaismo".

ajoutez un commentaire sur : "Apotropaismo"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Apotropaismo".

julius_manes › lundi 27 février 2012 - 16:53  message privé !

Album intéressant, avec du "potentiel" (voir chronique), même si je reste malgré moi un peu hermétique à cette ambiance "feutrée"... D'autres y trouveront probablement largement leur compte...
3,5/6

Note donnée au disque :       
novy_9 › vendredi 17 février 2012 - 11:07  message privé !

Simon Balestrazzi a sorti plusieurs cd sous son nom depuis en 2011 : "Pest Exterminator", "A Rainbow In My Mirror" et il y a peu de temps "The Sky Is Full Of Kytes" que je ne possède pas pour l'instant argh .. et deux cd sympathiques avec Monica Serra sous le nom de Dream Weapon Ritual ! vous pouvez télécharger un ep de Dream Weapon Ritual ici :

http://www.radicalmatters.com/asp/web_editions.asp

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › vendredi 17 février 2012 - 10:34  message privé !

Leur site dit "In summer 2006, after a long series of problems, accidents, losses and relocations, we decided to take a break. T.A.C. (Simon Balestrazzi, Corrado Loi and Monica Serra) will be back into action by the end of 2009." ils promettent aussi un nouvel album depuis 2005, mais là ca commence à faire loin...

novy_9 › vendredi 17 février 2012 - 10:31  message privé !

T.A.C est pour moi un des meilleurs groupes italiens avec Kirlian Camera ! "Apotropaismo" est un bijou de créativité et d'originalité. il n'est pas si éloigné de "A Circle Of Limbs" qui explorait déja en son temps des territoires ambients et rituels, avec moins de rythme tribaux. je trouve toujours incroyable cette intéractivité qu'il y avait entre Simon Balestrazzi et Angelo Bergamini à cette époque !!! je me demande toujours pourquoi cette collaboration si productive au seins des deux projets c'est arrétée ...

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › vendredi 17 février 2012 - 10:24  message privé !

C'est toujours très beau T.A.C., j'y entends souvent un mélange entre Kirlian Camera et la période 'moon musick' de Coil avec cet accent très prononcé sur l'aspect spirituel et ritualiste ; on se croirait au coeur d'une procession lunaire d'une secte extraterrestre... (par contre, pour "magnifique emballage", nous n'avons définitivement pas les mêmes standards esthétiques :))