Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCyclobe › Wounded Galaxies Tap At The Window

Cyclobe › Wounded Galaxies Tap At The Window

vinyl 33t • 5 titres • 44:41 min

  • 1How Acla Disappeared From Earth04:16
  • 2The Woods Are Alive With The Smell Of His Coming17:39
  • 3We'll Witness The Resurrection Of Dead Butterflies (Three Moons)04:42
  • 4Sleeper: The Blue Towers The Copper Bells Ghost Ribbon The Unknowable Index10:30
  • 5Wounded Galaxies Tap At The Window07:37

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Enregistré, mixé et produit au Strange Hotel, 2010

line up

Simon Norris, Stephen Thrower

Musiciens additionnels : Thighpaulsandra, Cliff Stapleton, Michael J York, John Contreras

remarques

Edition vinyle limitée à 1000 copies

chronique

Imaginez une chaude nuit d'été, lorsque le solstice brûlant exhorte chaque endroit de la forêt à la magie primordiale, aux échanges de fluides, aux masturbations autotrophes. Imaginez la mue de milliers de serpents, glissant tragiquement sur un tapis de mousse liquide, errant dans les méandres de leurs anneaux enlacés, chaque écaille frissonnant aux contacts inconnus, les langues érectiles à la recherche d'un destin tragique et éphémère. Imaginez le craquement des cloportes, le ballet convulsif des anguilles saignant dans la boue, la dignité des grands cerfs aux aguets ; tous contemplent de leurs yeux immobiles la mutilation du soleil, l'agonie de la lune. Imaginez un lieu qui ne serait que magie, cycle, réincarnation ; mourir pour renaître ; copuler pour mourir ; sacrifier pour survivre. Imaginez une angoisse sans nom ni forme, la peur primale de l'inconnu, l'instant glacé de votre propre mort, le miroir aveugle du déni, le vagin denté qui referme ses crocs sur votre vit fièrement décalotté. Imaginez tout ça et vous obtiendrez «Wounded galaxies tap at the window». Il y règne l'esprit vivant de Coil, influence plus qu'évidente, bien sûr, mais aussi et avant tout une ode aux instincts, une évocation astrale, suspendue, belle et naïve, une invocation des puissances sylvestres, des énergies sexuelles, retenues et libérées, créatrices et destructrices, un appel païen à embrasser ce que la nature possède de plus beau dans sa cruauté. «The woods are alive...», en particulier, reste à ce jour l'un des chefs d'oeuvre de Cyclobe, poignant, angoissant, fragile, et terriblement sombre. Il faut fermer les yeux pour y sentir l'odeur vivace de l'humus grouillant venir caresser celle du foutre encore chaud d'un coït passionné. Il faut s'y abandonner pour ressentir, pour comprendre, que la vie repose sur une divine équation ô combien tragique, où la force le dispute à l'angoisse. Chacun est cloporte, cerf, serpent, étoile ; chacun est crime ; chacun est sexe ; chacun est univers. Alors, lorsque la galaxie blessée viendra taper à votre fenêtre pour trouver assistance, ouvrez grand la porte de votre âme. A écouter en relisant «L'anus solaire» de Georges Bataille.

note       Publiée le vendredi 30 décembre 2011

Dans le même esprit, VL vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Tallis
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Wounded Galaxies Tap At The Window" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Wounded Galaxies Tap At The Window".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Wounded Galaxies Tap At The Window".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Wounded Galaxies Tap At The Window".

Tallis Envoyez un message privé àTallis

La chronique de VL est très belle mais à des années-lumière de ce que je ressens à l'écoute. Vraiment insaisissable, cet album.

Reflection Envoyez un message privé àReflection

Bon j'ai écouté ce disque hier soir et il m'est passé dessus comme un tapis d'étoile. Je n'ai pas pigé grand chose (mais c'est bon signe pour une première écoute). Ne pouvant pousser le son de ma chaine Hi-Fi, je pense que l'effet d'enveloppant en a été diminué. Je me le repasserai au casque ! En tout cas, pour quelque chose de typé "ambiant" il me parait être très "texturé", fourmillant et pas facile à "attraper".

Damodafoca Envoyez un message privé àDamodafoca

Il se dit ici et là que beaucoup de gens se battent pour publier des repress légaux... et que c'est loin d'être simple. J'imagine qu'à terme, les albums ressortiront bien à un moment. Sinon, des boots arrivent dans les bacs. Scatology et Horse Rotorvator étaient dispos en vinyls chez quelques disquaires parisiens il y a quelques temps. Pour 25€ vous pouviez mettre la main sur un boot honorable en terme de qualité.

novy_9 Envoyez un message privé ànovy_9

je ne crois pas qu'il y aura de réédition de Coil, vu qu'ils sont tous morts, et qui a les droits ?? la famille ? mhm je doute vraiment que cela soit réédité. pour ma part il m'en manque 2 ou 3 en originaux :)

Rendez-Moi Envoyez un message privé àRendez-Moi

"Jordi Devas (the executor of Peter's estate) and myself (Ian Johnstone) intend to make the entire Coil back catalogue available again on CD and any previously unreleased or unfinished work will be released as such. All in good time."
(cf. comm' de Wotzenknecht sur la chro de The New Backwards.)
Mais ça fait déja plus d'un an, enfin j'y crois pas trop même si ton Coil cité et The Ape Of Naples me feront dévaliser une banque un jour ou l'autre.