Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDisturbed › The sickness

Disturbed › The sickness

cd • 12 titres

  • 1Voices
  • 2The game
  • 3Stupify
  • 4Down with the sickness
  • 5Violence fetish
  • 6Fear
  • 7Numb
  • 8Want
  • 9Conflict
  • 10Shout 2000 [reprise de Tears For Fears]
  • 11Droppin’ plates
  • 12Meaning of life

enregistrement

Produit par Johnny K et Disturbed. Mixé par Andy Wallace

line up

Mike Wengren (Batterie, programmations) ; Fuzz (basse) ; David Draiman (voix) ; Dan Donegan (guitares, éléctroniques)

remarques

Shout2000 est bel et bien une reprise de Tears for fears

chronique

Styles
metal
hardcore
Styles personnels
néo-metal

Voici un groupe qui est rangé sous l’étiquette néo-métal et n’a pourtant pas, à mon sens, à devoir supporter la comparaison avec Limp Bizkit. Il s’agit d’un métal simple et très direct, qui n’est pas sans évoquer les « cowboys… et «Vulgar… de Pantera sans la sophistication technique et structurelle. Aucun solo dans tout l’album, aucun break non plus. Il s’agit d’une succession de riffs percutants et parfaitement soutenus par Mike Wengren. Les compositions sont parfaitement exécutées et construites. On y croisent d’abord des rythmiques imparables et articulées avec sobriété, des voiles mélodiques de guitares claires et tristes qui plantent les atmophères. Les effets sonores propre au genre sont présents, patterns, sons éléctroniques, samples, mais tout cela est d’une légèreté imparable, une touche d’efficacité et de précision supplémentaire dans une musique qui se veut résolument immédiate. Le chanteur est une des grandes forces du groupe. Il est excellent en chant mélodique, ses lignes sont fines et inspirées, rythmiquement surprenantes et irréprochables, et lorsqu’il s’agit de s’énerver un peu, il se dégage la gorge et se transforme en Phil Anselmo… «Stupify», le meilleur titre de l’album, le montre dans toute son étendue, mélancolique, enragé, rappeur un peu mais rebelle surtout. Au final voilà du métal brut et efficace qui sait jouer de l’intelligence rythmique pour ajouter la richesse à l’impact immédiat de ses riffs coup de poing. Une atmosphère sombre, lourde, qui découle tout droit de ce chanteur si expressif, de cette violence omniprésente, de ces couleurs poisseuses que distillent avec soins les électroniques et les mélodies contenues, mais bien présentes. Bon album.

note       Publiée le dimanche 12 mai 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The sickness" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The sickness".

notes

Note moyenne        14 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The sickness".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The sickness".

Raven Envoyez un message privé àRaven
avatar

Disons qu'elle est très professionnellement ratée.

Note donnée au disque :       
GrahamBondSwing Envoyez un message privé àGrahamBondSwing

Mais quelle reprise pourrie de "Shout" ! Quelle erreur d'avoir accélérer le tempo... Les Deftones, Manson ou... même Linkin' auraient fait mieux.

Raven Envoyez un message privé àRaven
avatar

Aaah...ces onomatopées ultramega lobotomisées...ce ripoff de muthafucka de Tool bien placé... La camisole a la Lecter pour contenir la bargerie oufcore de ce chant de guedin (je dois dire que j'encaisse plus ce vocaliste que Tankian, même s'il est apparenté) . Et accessoirement, cette pochette... Comme dirait le chanteur sur le hit single : wWwAaAAARGH !!! Un de ceux qui se réécoutent, because bonne ambiance. (sympa de relire les coms, tiens...)

Note donnée au disque :       
NevrOp4th Envoyez un message privé àNevrOp4th

Pas mal...

Note donnée au disque :       
Potters field Envoyez un message privé àPotters field
le groupe vaut surtout pour son chanteur, je trouve. apres, les riffs sont loin d'etre inefficaces, c'est sûr. pas ma came, mais super bien foutu malgré tout. j'avais écouté les autres qui m'ont surgavé, mais çui là, bon, ça va, il y a quand même bien pire.