Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAluk Todolo / Der Blutharsch And The Infinite Church Of The Leading Hand › A collaboration

Aluk Todolo / Der Blutharsch And The Infinite Church Of The Leading Hand › A collaboration

  • 2011 • Wkn 1 CD

cd • 4 titres • 42:07 min

  • 1Untilted
  • 2Untilted
  • 3Untilted
  • 4Untilted

line up

Albin Julius (tous instruments), Marthynna (chant, batterie; percussion, harmonium), Aluk Todolo, Aluk : MC (Basse), (SR) Guitare, (AH) Batterie ; Jorg "Lanz" B. (Chant, Guitare), Bain "Novo Homo" Wolfkind (Batterie)

remarques

chronique

Styles
musique de film
progressif
krautrock
rock
post rock
Styles personnels
i see dead people

Quand les fantômes organisent des valses avec un orchestres de mort-vivants ; rien à voir avec des zombies, plutôt de pâles neurasthéniques vaguement cadavériques jouant à un rythme décousu, au gré des articulations, qui tiennent ou pas les déhanchés nécessaires. Armés de smokings encrassés, cravate noire et chemisier blanc tracé de quelques gerbes de boues, ils jouent la cadence en trébuchant parfois, se regardant savoir s’il s’agit bel et bien d’une bourde, ou d’une tentative désespérée de se faire remarquer. Les mariés essayent de posséder la piste de danse, en vain. De temps à autre les musiciens accélèrent le pas, comme possédés par un quelconque esprit malfaisant, ayant pour objectif de faire choir les invités par trop imbibés ; quand le rythme s’accélère, ils se mettent à gigoter dans l’espoir de suivre, mais tout va trop vite, et soudain tout est trop lent, alors ils jettent des regards acerbes aux musiciens, qui rient à gorge déployée. Sous la contrainte, et peut être bien la culpabilité, ils choisissent, diaboliquement certes, mais avec entrain, de pousser la foule à une transe répétitive, qui ma foi réussit assez bien, une ascendance progressive qui tend vers la tension et la distorsion, au carrefour d’un post-rock dégueu et d’un krautrock non moins déviant, psychédélique mais dans les tons ocres, fades, obscurs. Parce qu’on reste de l’autre coté de la barrière, celle des ombres et des secrets, des chuchotements et des frayeurs incompréhensibles.

note       Publiée le lundi 26 décembre 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A collaboration".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A collaboration".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A collaboration".

Demonaz Vikernes › vendredi 18 mars 2016 - 10:19  message privé !

Assez déçu par cette collab, ça décolle pas vraiment sauf sur un titre (le dernier je crois). Frustrant.

Note donnée au disque :       
Hazincourt › vendredi 13 février 2015 - 11:56  message privé !

Comment fait on pour passer de "Je suis fétichiste du III Reich" à "j'adore les chemises hawaiennes et le king" ?

Stéphane › vendredi 6 janvier 2012 - 11:43  message privé !
avatar

Le souvenir live que j'ai de Der Blut est plutôt bon. Bon, c'était il y a dix ans ceci dit, ça a sans doute pas mal changé tout ça. J'irais sans doute voir malgré tout.

Wotzenknecht › jeudi 5 janvier 2012 - 23:40  message privé !
avatar

Vous allez vous faire suer les oreilles pour rien tant c'est abominable en live blutharsch, à part pour le gros synthé - la nouvelle nana chante plus faux que faux, c'en est embarassant

Note donnée au disque :       
Fryer › jeudi 5 janvier 2012 - 20:04  message privé !

En effet. Si j'ai plus de compléments, jvous tiendrais au jus. On a encore le temps de voir venir d'ailleurs.

Note donnée au disque :