Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDiamond Eyed Princess › Pagan rite

Diamond Eyed Princess › Pagan rite

cd • 11 titres • 59:10 min

  • 1Zi Prinsür Hor Silvia06:50
  • 2Lords of Dreams... ...Strange Druidess of Delight03:34
  • 3Darkness Over My Soul06:38
  • 4Prinsür Vigïa I05:27
  • 5Orcavella My Witchcraft04:15
  • 6Black Inquisition04:56
  • 7Prinsür Vigïa II02:29
  • 8Horkeüs Sins04:36
  • 9Pagan Rite06:23
  • 10My Torment Castle06:26
  • 11Revengornsen07:36

remarques

chronique

Styles
black metal
metal extrême
Styles personnels
medieval black metal

J'ai toujours eu un faible pour Diamond Eyed Princess dont j'ai découvert ce "Pagan Rite" à sa sortie, avant d'acquérir le split "United to conquer" avec Infect, sorti un an plus tôt. Ce qui m'a séduit, et qui fait que j'écoute encore cet album régulièrement dix ans après sa sortie, c'est ce mélange très travaillé entre un black metal atmosphérique d'excellente facture, avec de la musique médiévale elle aussi très bien pensée. Vous me direz que c'est un peu ce qu'on retrouve dans beaucoup d'autres groupes de la scène pagan, sauf qu'ici, je parlerais vraiment de médiéval black metal tellement c'est l'ambiance moyenâgeuse qui prend tout l'espace accoustique. Ce sont d'ailleurs quatre morceaux exclusivement médiévaux qui nous sont présentés ici, "Zi prinsur hor silvia", Prinsur vigila I", "Prinsur vigila II" et "Revengornsen". Des morceaux qui, je vous le promet, plantent une ambiance vraiment excellente et sont vraiment finement travaillés. Mais en terme d'ambiance, ils ne sont pas le seul facteur de réjouissance, puisque les autres titres, cette fois-ci dans une veine black metal donc, nous assènent nombre de riffs vraiment prenants, soutenus par quelques claviers épars, et surtout une utilisation de voix claires féminines et masculines savamment dosées (le magique "my torment castle"). Prenez "darkness over my soul", un titre vraiment génial, d'un seul coup transcendé dans la dernière minute par l'arrivée de la voix claire féminine et l'utilisation des claviers, avec une ambiance totalement prenante et immersive. Immersif, cet album l'est, et les intros de "black inquisition" en forme de décapitation sur la place publique, et sur "pagan rite" avec un accent quasi rituel ne sont pas non plus étrangères à cette impression. En réalité, cet album n'a aucun morceau faiblard, aucune baisse de tension et on s'enfile la galette sans même s'apercevoir du temps passé. Alors si je l'aime tant, pourquoi ne pas lui avoir mis un six me direz-vous ? La boite à rythme vous répondrais-je. La production est globalement correcte, en tout cas pour un groupe de black metal underground qui sort son premier album, sauf en ce qui concerne cette boite à rythme qui sonne
définitivement trop synthétique. On parvient à se défaire de ce problème en entrant dans les différents et riches éléments de ce "pagan rite", mais impossible en toute objectivité de passer outre dans ma chronique. Mais qu'importe, j'aime cet album, énormément, et tout autant aujourd'hui qu'en 2001.

note       Publiée le vendredi 2 décembre 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Pagan rite".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pagan rite".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pagan rite".

pokemonslaughter › dimanche 4 décembre 2011 - 14:59  message privé !
avatar

je me souviens de ce truc, c'était ps mal du tout ! je l'avais refourgué avec tout un tas de trucs black, dont je me bouffe les doigts désormais :(

vargounet › vendredi 2 décembre 2011 - 19:08  message privé !

Ok, merci pour le feedback, je vais me replonger dans ce groupe !

Note donnée au disque :       
Stéphane › vendredi 2 décembre 2011 - 19:00  message privé !
avatar

Je spoile la future chronique, mais ça vaut 5/6 aussi : des éléments en moins (chant féminin notamment), plus vraiment de titres exclusivement médiévaux, mais l'ambiance reste, ils les ont juste disséminé un peu partout cette fois-ci. Globalement plus brutal, avec une utilisation assez bonne des claviers, et toujours ces riffs vraiment excellents. Et puis surtout un vrai batteur héhé. Ha et aussi ! Le digibook format A5 est tout simplement à tomber par terre, pour qui s'intéresse aussi au contenant.

Note donnée au disque :       
vargounet › vendredi 2 décembre 2011 - 18:52  message privé !

Yep, ce doit être ça je reconnais la pochette. Je viens de voir qu'ils ont sorti un truc l'année dernière, ça vaut quoi ?

Note donnée au disque :       
Stéphane › vendredi 2 décembre 2011 - 18:45  message privé !
avatar

Si c'était une démo, alors ça devait être le split avec Infect dont je parle dans la chro.

Note donnée au disque :