Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMLes Maîtres › Les Maîtres

Les Maîtres › Les Maîtres

cd 1 | 8 titres

  • 1 Une douleur passagère
  • 2 Souvenirs
  • 3 L'infidèle
  • 4 Intro-Le Curé
  • 5 Souvenirs
  • 6 Voyage
  • 7 Le diable
  • 8 Souvenirs-version

cd 2 | 8 titres

  • 1 Intro
  • 2 Théâtre (live)
  • 3 I don't care (live)
  • 4 Le Curé (live)
  • 5 Le Curé (live)
  • 6 I don't care (live)
  • 7 Souvenirs (live)
  • 8 Descente aux enfers- Le diable (live)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Laurent Nicolle (chant), Maurice Maréchal (basse), Etienne Charry (guitare), Michel Gondry (batterie), Laurent Gabriel (batterie), Jean-Marie Paulus (basse)

chronique

'C'est le mal de mort, c'est le mal de l'âme, des péchés, des péchés, Seigneur, pardonne-moi , Seigneur...', la religion est une obsession récurrente de l'oeuvre des Maîtres, combo français aux multiples particularités dont celle de compter deux batteurs, l'un d'eux étant la réalisateur Michel Gondry, deux bassistes, ainsi que de n'avoir rien publié au cours de leurs quatre ans d'existence. Une fois encore, il aura fallu une réédition pour remettre au goût du jour cette entité géniale et torturée que l'on pourrait comparer, faute de mieux, au Clair Obscur des débuts ; rien de si étonnant lorsque l'on sait que les géniteurs du projet étaient étudiants en art. Voilà un groupe au potentiel impressionnant dont il ne nous reste comme traces qu'une poignée de titres démo, de plutôt bonne qualité heureusement, ainsi que quelques enregistrements live. Le style de base pioche dans la cold wave de Joy Division mais avec une touche plus lourde rapprochant Les Maîtres des formations goths de la première vague anglaise. De par sa constitution étoffée, la rythmique impose une assurance prenante, sans surenchère, les guitares suivent, plus grinçantes que froides, et il y a le chant grave, proche d'une forme de prêche de Laurent Nicolle...Ce dernier ne cesse de questionner la thématique du bien du mal ('Le Curé', 'Diable', 'L'Infidèle'), d'une voix ni entièrement torturée, ni totalement désespérée, mais mue par une passion à la croisée des deux. Le résultat est époustouflant, les réussites s'enchaînent, du poignant 'Une douleur passagère' à un 'Diable' menaçant et malsain, sans oublier 'Le Curé' et sa rythmique noire, hypnotique, qui trouverait sa place sur le 'Pornography' des Cure. Une émotion nostalgique m'étreint à chaque fois lorsque j'écoute la sincérité de ces questionnements existentiels qui semblent bannis de notre époque où sportifs et pétasses ont supplanté les poètes parmi les héros de la jeunesse. Si je n'accorde que 4,5 au lieu du 5 mérité, c'est que le second cd tient plutôt lieu de document, la qualité des concerts n'étant que moyenne ; elle permet néanmoins un contact direct avec leur ambiance, notamment lorsque le titre débute par des appels à l'ingé-son: 'On n'entend pas la voix et je ne m'entends pas'...Dommage que ce groupe n'ait pas eu plus de renommée, il était tout bonnement excellent. Laurent, le chanteur, est aujourd'hui décédé, quant à Michel Gondry et Etienne Charry, ils fonderont Oui-Oui...Il y a quelque chose de pourri au Royaume de France...4,5/6

note       Publiée le mardi 29 novembre 2011

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Les Maîtres' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Les Maîtres"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Les Maîtres".

ajoutez une note sur : "Les Maîtres"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Les Maîtres".

ajoutez un commentaire sur : "Les Maîtres"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Les Maîtres".