Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDive › Images

Dive › Images

cd | 5 titres | 12:41 min

  • 1 Wake up screaming [01:59]
  • 2 Are you real ? [02:38]
  • 3 Abo [01:02]
  • 4 Bloodmoney [03:04]
  • 5 The city never sleeps [03:58]

enregistrement

Enregistré au "Dive Studio" et mixé au "Insekt Studio", 1993.

line up

Dirk Ivens (tous instruments et chants) ; Françoise Duvivier (collages)

remarques

Disque accompagné d'un livre de 74 pages comprenant des collages de l'artiste Françoise Duvivier inspiré par Dive, une discographie, les textes et liste de concerts de Dive.

chronique

Cette petite rareté est une curiosité pour les amateurs d'images et de sons. Inspirée par les travaux de Dirk Ivens, Françoise Duvivier (déjà responsable des pochettes de "First Album" et "Final Report") s'est attelée à matérialiser sa propre vision par le biais de collages perturbants en adéquation avec les univers paranoïaques et mortifères de Dive. Côté sons, le Belge reste égal à lui-même ("Wake Up Screaming", l'un des titres les plus brutaux de Dive !) mais renouvelle les incursions atmosphériques et inquiétantes que l'on trouvaient sur "Concrete Jungle", l'album précédent ("Are You Real ?", "The City Never Sleeps"). Un disque-objet de fort belle facture qui rend parfaitement l'aspect collaboratif des artistes. On regrettera cependant, outre la trop courte durée du disque, que l'association Dive-Duvivier ne se soit pas prolongée au-delà de ce "Images". Dommage... 4,5/6

note       Publiée le vendredi 11 novembre 2011

partagez 'Images' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Images"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Images".

ajoutez une note sur : "Images"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Images".

ajoutez un commentaire sur : "Images"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Images".

ericbaisons › samedi 12 novembre 2011 - 01:48  message privé !

a titre de jugement sur les artworks de Duvivier, celle du premier album est magnifiquement nauséeuse et adaptée au contenu