Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPremature Ejaculation › Dead whorse riddles

Premature Ejaculation › Dead whorse riddles

cd 1 • 9 titres

  • 1The Nature Of Pain5:27
  • 2Partial And Complete2:52
  • 3Red3:52
  • 4Atrophy10:46
  • 5Fistula In Ano3:35
  • 6Untitled6:17
  • 7Taking Good Care Of Your Fear3:29
  • 8The Most Astounding Living Monstrosity5:51
  • 9Transillumination3:55

cd 2 • 7 titres

  • 1Descent (Excerpt)1:53
  • 2Salvation, Deliverance, Prayer For The Sick10:24
  • 3Untitled4:58
  • 4Descent (Excerpt)3:33
  • 5Descent (Excerpt)4:19
  • 6Untitled9:31
  • 7Untitled9:29

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

remarques

chronique

Etrange histoire que celle de 'Dead whorse riddles' ; mentionné une première fois dans le premier catalogue de Malaise Music en 1993, le cd ne sortira finalement jamais. Quatre ans plus tard, il en est à nouveau fait mention mais avec une orthographe différente, 'Dead horse riddles', et sous forme de cassette limitée décrite comme une compilation de pièces rares et inédites vendue uniquement via le site Rozznet.com. Là encore, rien mais son existence est confirmée grâce à sa mention dans le livre 'Art of Rozz Williams'. Les travaux réédités avec une méticulosité incroyable par l'équipe de Cathderal Music gagnant chaque fois en qualité, j'ai eu un excellent pressentiment concernant celui-ci et me suis réjoui de savoir qu'il sortirait sous forme de double cd. Je ne m'étais pas trompé. Franchement, cette collection est une tuerie, à se demander par quelle malédiction elle n'était jamais sortie auparavant (heureusement, certaines pièces se retrouvent sur 'Anesthesia' et 'Necessary discomforts'). Les morceaux sont extrêmement bien construits et maîtrisés, riches dans leurs textures, avec un enregistrement professionnel. Une fois encore, plusieurs d'entre eux témoignent du goût de Rozz pour les constructions bouclées mais pas de field recording brut, les sonorités ont été affinées en studio, doublées de samples, de bruitages, de percussions métalliques pour des climats tantôt indus ambient tantôt indus pur. Certaines pistes sont d'ailleurs reprises de 'A little hard to swallow', 'Descent' , 'Rise' ou '6' pour être retravaillées ou simplement restituées dans des versions différentes. 'Dead whorse riddles' est également plus accessible de par son format de découpages en morceaux pas trop longs (même si deux d'entre eux dépassent les dix minutes), existant pour eux-mêmes et non comme résultat d'expérimentations ou bases de données sonores. D'une certaine manière, 'Dead whorse riddles' sonne un brin moins extrême et malsain mais gagne nettement en profondeur. Il s'en dégage un climat rituel dégagé notamment par l'aspect percussif très présent, ainsi que les extraits parlés en arrière-fond. Retrouver certains d'entre eux, de même que quelques sonorités n'inclut pas un sentiment de recyclage mais témoigne au contraire du travail accompli à partir d'échantillonnages testés sous divers angles. En conclusion, voilà une compilation que je serais prêt à recommander à tout fan d'indus ambient, indépendamment du mythe Rozz Williams.

note       Publiée le mardi 25 octobre 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dead whorse riddles".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dead whorse riddles".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dead whorse riddles".

Hazincourt › jeudi 10 novembre 2016 - 11:57  message privé !

La fin du deuxième cd est vraiment parfaite, c'est digne de grands maîtres comme Inade ou Raison D'Etre, un de mes préféré ce "Dead whorse riddles"

Note donnée au disque :