Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMystic Circle › The great beast

Mystic Circle › The great beast

cd • 10 titres • 52:02 min

  • 1Hellish maniacs4:44
  • 2Hate4:30
  • 3The great beast4:18
  • 4Lucifers angel4:32
  • 5Spirits in black5:31
  • 6Eyes of horror4:41
  • 7Whore babylon5:16
  • 8Lost in the garden of Eden3:53
  • 9And evil we shall die5:37
  • 10One road to asa bay9:00

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Graf von Beelzebub (basse et chant), Ezpharess (guitares), Baalsulgorr (clavier), Blizzard (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
nullité insipide et anodine

Après un "Infernal satanic verses" moyen et un mini-lp de reprises essentiellement, Baizlezboub (ha ha !) et sa bande (re - ha ha !) remettent le couvert, au grand désespoir de certains et je ne peux que me joindre à eux. Je ne peux non plus m'empêcher, en écoutant cet album, de penser à Samson. Non pas le premier groupe de Bruce Dickinson mais le héros légendaire, séduit par Dalila - qui s'improvisa coiffeuse - et tueur de Philistins, Samson dont la force venait de sa chevelure que ladite Dalila lui coupa sans vergogne, lui enlevant ainsi toute aptitude physique. Mystic circle semble dans un cas de figure similaire : les membres du groupe ont renoncé à leur corpses paints voire à leurs mises en scène ridicules (quoi que…), du coup et comme un fait exprès, leur musique perd également toute sa saveur qui n'était déjà pas très prononcée. Mystic circle joue donc sur ce "The great beast" un black metal symphonique tout ce qu’il y a de plus banal, tout ce qu’il y a de plus bateau, mille fois entendu, mille fois réchauffé, sans relief, sans saveur, sans odeur, sans rien de particulier et dont - pour finir - le satanisme outrancier devient lassant à la longue. Petit détail parmi tant d’autres : commencer un album black - surtout sympho - par un morceau lent est un pari pour le moins risqué. Seule la reprise du "one road to asa bay" de Bathory, plutôt fidèle et pas mal restituée, sauve cet album du naufrage. Par contre je ne rajoute juste qu'un demi point. Sans cela, voila un album ban(c)al, indigne de la moindre attention, honteux pour la scène black symphonique, et dont je n'ai même pas envie de rire. 1,5 sur 6 et encore je suis trop bon. Mystic Circle : la Ricotta du black metal !

note       Publiée le samedi 1 octobre 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The great beast".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The great beast".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The great beast".

The Gloth › jeudi 30 août 2012 - 09:55  message privé !

"Mystic Circle : la Ricotta du black metal !" :

C'est bon la Ricotta pourtant...