Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMF DOOM › Operation : Doomsday

MF DOOM › Operation : Doomsday

cd • 19 titres • 61:06 min

  • 1The Time We Faced Doom (Skit)
  • 2Doomsday
  • 3Rhymes Like Dimes 4
  • 4The Finest
  • 5Back In The Days (Skit)
  • 6Go With The Flow
  • 7Tick, Tick...
  • 8Red And Gold
  • 9The Hands Of Doom (Skit)
  • 10Who You Think I Am?
  • 11Doom, Are You Awake? (Skit)
  • 12Hey!
  • 13Operation: Greenbacks
  • 14The Mic
  • 15The Mystery Of Doom (Skit)
  • 16Dead Bent
  • 17Gas Drawls
  • 18?
  • 19Hero v.s. Villain (Epilogue)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

écrit et produit par MF Doom

line up

MF DOOM

Musiciens additionnels : Pebbles the Invisible Girl, DJ Cucumber Slice, Tommy Gunn, MF Grimm, X-Ray, Rodan, K.D., Kong, Kurious, E. Mason

remarques

chronique

Styles
hip-hop

Étrangement, pendant des années, je n'ai pas compris tout le foin fait autour de ce disque. Il glissait sur moi avec la neutralité anesthésiante d'un best of de Sade, qui est d'ailleurs copieusement samplée sur le morceau titre. Et puis un beau jour, on rentre du boulot, vénère, on met le premier disque qui traine, et ce même morceau titre nous fait headbanger verticalement (à la mode hip-hop) et on réalise que MF Doom, derrière son masque de supervilain et ses visuels cartoon-bizarre, est tout simplement un nécessaire défenseur de la cause du hip-hop old-school "classique". Celui qui n'a que faire du confort d'écoute, et concentre toute son inventivité aux variations des BPM, au détriment de la couleur mélodique des instrus. Car ce sont ces accélérations-décélerations subites, marque de fabrique du gazier, que l'on retrouve déjà ici, comme sur un Tick Tick qui file la gerbe, équivalent hip-hop des problèmes d'embrayage du sludge metal ? Sans parler du flow, qui file droit sans artifices. Car MF Doom n'avait pas de quoi rigoler à cette époque (j'y reviendrai). Du coup, cette ambiance un peu trop "profil-bas" nuit au disque, qui ne retrouve l'incroyable fraîcheur de Doomsday que sur la fin, avec des titres comme Operation Greenbacks, "?" et The Mic, qui donnent l'impression d'une bière fraichement sortie du frigo. Dead Bent marque un point supplémentaire avec son instru angoissante qui prend le pas sur le flow et le beat... Mais le gros carton, c'est Gas Drawl, où Doom sort de sa léthargie et s'emballe enfin, livrant un hip-hop compact, plus que crasseux, à la rage sourde et longuement ruminée. Ce genre de coup, asséné en fin d'album, dans le ventre mou de l'auditeur au jugement déjà quasiment arrêté, est du genre à couper la chiffe net. Du coup, il devient secondaire de vous parler de l'histoire aujourd'hui connue de la mort du frère (et comparse dans le groupe KMD) de Daniel Dumile, le plongeant dans une longue dépression dont il ne ressortira que pour enregistrer ce disque, caché sous un pseudo et un masque. Gros et fauché, Dumile, devenu MF Doom, intitule son skeud d'après une opération militaire alliée de mai 45 (voyez l'analogie ? le vrai hip-hop revient kicker le ass du gangsta-rnb, non ?) et saupoudre quelques samples dont la teneur et l'origine en disent long (le chant "He killed your brother" samplé sur The Finest). Qu'on ne s'y trompe pas, MF Doom a toujours plus eu à voir avec les puristes du old-school qu'avec les laborantins hasardeux du hip-hop "indé", qui le considèrent comme un maître sans jamais l'avoir approché.

note       Publiée le dimanche 11 mars 2012

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • No background
  • Dioneo
  • (N°6)
  • (N°6)
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Operation : Doomsday" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Operation : Doomsday".

notes

Note moyenne        9 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Operation : Doomsday".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Operation : Doomsday".

Monsieur N Envoyez un message privé àMonsieur N

@No background : A noter un duo sur l'excellent album "Born Like This" avec Raekwon...

https://www.youtube.com/watch?v=q5TisNZqN8I

david hasselouch Envoyez un message privé àdavid hasselouch

Il existe un feat entre MF Doom et Fuzati sur le maxi 'sous le signe du v' en 2004 je crois.

No background Envoyez un message privé àNo background

Dans la série je suis passé à côté... J'ai découvert Le Klub des Loosers en 2003 et j'écoute mon premier MF Doom en 2022, cherchez l'erreur haha. Au niveau des instrus, la filiation est flagrante. Pour le flow, je vois plutôt un mix entre Raekwon et Ghostface Killah (en même temps c'est la même génération, nés début 70). Encore un album qui n'est pas un "classique" pour rien.

Cinabre Envoyez un message privé àCinabre
avatar

Che cera, cera!

Cera Envoyez un message privé àCera

Bien bancal celui là, avec son flow déphasé du rythme des prods. Des prods pas fini. Le mix voix/prod un peu raté aussi (lofi diront certains). A chaque fois que je le relance , je me demande pourquoi je l aime bien en fait. Les défauts, c est la vie.

Message édité le 11-04-2022 à 22:49 par Cera

Note donnée au disque :