Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCranes › Wings of joy

Cranes › Wings of joy

cd • 18 titres

  • 1Watersong
  • 2Thursday
  • 3Living and breathing
  • 4Leaves of summer
  • 5Starblood
  • 6Sixth of May
  • 7Wish
  • 8Tomorow's tears
  • 9Beautiful sadness
  • 10Hopes are high
  • 11Adoration
  • 12Inescapable
  • 13Dada 331
  • 14I hope
  • 15E.G.shining
  • 16Starblood (remix)
  • 17Fuse
  • 18Self-non-self

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Les titres 12 à 18 sont des bonus tirés des divers singles par rapport à l'édition originale de chez Dedicated Records

line up

Alison Shaw (chant, basse), Matt Cope (guitare), Mark Francombre (guitare), Jim Shaw (batterie, piano, guitare)

remarques

chronique

Styles
gothique
cold wave
post punk goth
Styles personnels
himmel über berlin...

Un ange traîne le long des toits de la ville sous un ciel gris sans être lourd...Il a le visage d'une petite fille, la voix aussi...Et alors ? Les enfants meurent aussi. Il y a juste le regard, celui d'une femme. C'est peut-être ce qui se passe quand on arrive au ciel, que l'on comprend tout, enfin...Et l'on ne peut rien faire, juste murmurer à l'oreille des humains en espérant qu'ils écoutent. Les Cranes ont quitté leurs bas-fonds humides et glauques pour regarder vers l'azur mais ils n'ont trouvé que des nuages, une chape de plomb polluée que quelques pâles rayons de soleil traversent à peine de temps à autre. Oui, les orchestrations sont moins terrifiantes, non, l'usage de cordes, de piano ne rend pas le propos moins menaçant; une forme de résignation sourde s'est emparée de la musique du groupe, une frustration froide comme un dimanche d'automne qui tente encore de laisser éclater sa colère ('Leaves of summer', 'Starblood') à coups de guitare grinçantes, torturées, de beats lourds, d'arrangements dépouillés à l'extrême...Mais à quoi bon ? Et si la douceur restait la solution ? L'espoir d'une paix durable ? Voilà ce que l'ange chante aux passants n'écoutant que le bruit de leurs pas sur le bitume mais sa voix est trop faible, trop innocente déjà...Alors l'enfant serre les poings, non de rage mais de frustration...Si elle avait su ! Si elle n'était pas morte si tôt...Rien n'est perdu pourtant; alors que la nuée se déchirait, une poignée d'humains a senti un souffle balayer soudain les artères de la cité, ils ont ouvert un coffret magique pour le recueillir, le conserver à jamais comme un trésor précieux et fragile, histoire d'illuminer par instant la grisaille du quotidien...Un disque en est né, un album qui porta les Cranes à la connaissance des médias, leur permit de faire la première partie des Cure en 1992 et rappela à chacun que le brouillard ne cache pas éternellement le soleil, même si à trop se pencher, l'ange menace sans cesse de chuter...

note       Publiée le dimanche 18 septembre 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Wings of joy".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Wings of joy".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Wings of joy".

Hazincourt › mercredi 26 octobre 2016 - 11:26 Envoyez un message privé àHazincourt

J'avais jamais pensé à Vanessa, mais oui la comparaison est juste, j'aimais bien ce groupe au départ, mais la voix m'est devenue insupportable justement.

Scissor Man › mercredi 26 octobre 2016 - 11:11 Envoyez un message privé àScissor Man

Vanessa Paradis en enfer !

SEN › jeudi 2 octobre 2014 - 21:57 Envoyez un message privé àSEN

Mon Cranes préféré également, j'ai d'ailleurs investi une petite somme d'argent pour me le procurer en vinyle !

Note donnée au disque :       
TribalCrow › lundi 18 novembre 2013 - 16:58 Envoyez un message privé àTribalCrow

L'Ange dans le ciel lourd et gris...Moins glauque que Self Non Self, il se dégage de ces Ailes de la Joie une mélancolie toute automnale et bien sombre. La basse joue sur les nerfs, les guitares se font noisy et brumeuse ("Starblood"). Les arrangements de piano sont juste à tomber comme sur le déchirant "Tommorow's Tear", rayons de soleil dans ce climat grisâtre avant la replongée, malgré que l'espoir se cache là avec la beauté ("Adoration").

Note donnée au disque :       
nowyouknow › mercredi 25 janvier 2012 - 15:14 Envoyez un message privé ànowyouknow

mmm j'adore ce groupe, le son, les compos, la chanteuses... j'ai beaucoup aimé, comme pour les deux suivants (ptite préférence pour loved). celui là est le plus noir/mélancolique des trois, quelques passages hypnotiques au piano vraiment magnifiques. ils ont fais un bel enchainement d'albums, on peut imaginer une trilogie 'wings of joy loved forever', ca fait une ptite phrase bien classe qui veut rien dire. l'album date de 91 sinon (et self non self de 89 il me semble)

Note donnée au disque :