Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMoonspell › Night eternal

Moonspell › Night eternal

  • 2008 - Spv (1 cd)

cd | 13 titres | 44:14 min

  • 1 At tragic heights [6:52]
  • 2 Night eternal [4:10]
  • 3 Shadow sun [4:24]
  • 4 Scorpion flower [4:34]
  • 5 Moon in mercury [4:22]
  • 6 Hers is the twilight [4:53]
  • 7 Dreamless (Lucifer and Lilith) [5:17]
  • 8 Spring of rage [4:05]
  • 9 First Light [5:43]
  • 10 Bonus (sur l'édition limitée)
  • 11 Age of Mothers
  • 12 Scorpion Flower (Dark Lush Cut)
  • 13 Scorpion Flower (the Feeble Cut)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Fernando Ribeiro (chant), Ricardo Amorim (guitare), Pedro Paixao (claviers), , Mike Gaspar (batterie)

Musiciens additionnels : Niclas Etlavüori (du groupe Amorphis – basse) , Anneke van Giersbergen (chant fénimin sur "Scorpion flower")

chronique

Styles
black metal
dark metal
metal extrême
Styles personnels
black symphonique barroque

Avec "Mémorial", Moonspell était revenu à un style plus brute et plus proche de leurs racines, au diable les expérimentations, toute intéressantes qu’elles aient été. "Night eternal" s’inscrit dans ce revival pour le plus grand bonheur des premiers fans du groupe, dont votre humble serviteur. Sur ce nouvel opus, le ton est donné dès le premier morceau, "at tragic heights" démarre sur une intro quelque peu théâtrale avant de muer en un morceaux à la croisée des chemins du dark metal et du black symphonique. Et tout le reste de l’album est de cet acabit, il navigue entre le black symphonique avec ce coté baroque propre à Moonspell ("at tragic heights", "moon in mercury"), le metal atmosphérique avec quelques passages puissants ("hers is the twilight"), un genre de heavy-dark ("night eternal" (entraînant et grandiose), "shadow sun") et les power-ballads à tendance gothique comme le magnifique "scorpion flower" sur lequel Fermando chante en duo avec Anneke van Giersbergen. Au final, "Night eternal" est un moyen terme entre "Memorial", "Darkness & hope", et pourquoi pas "Hermeticum" de Daemonarch, un moyen terme très opportun, un parfait équilibre, ce qui fait de cet album un très grand album que je pense très proche du sublime "Irreligious". On formera donc des vœux pour que les futures productions de Moonspell se positionnent sur cet axe. 5,5 sur 6.

note       Publiée le dimanche 4 septembre 2011

partagez 'Night eternal' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Night eternal"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Night eternal".

ajoutez une note sur : "Night eternal"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Night eternal".

ajoutez un commentaire sur : "Night eternal"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Night eternal".

Richter › vendredi 9 septembre 2011 - 00:52  message privé !

Il est pourtant pas mal du tout cet album...

Note donnée au disque :       
Alliage › jeudi 8 septembre 2011 - 18:07  message privé !

J'adore Moonspell.

Note donnée au disque :