Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMisanthrope › IrréméDIABLE

Misanthrope › IrréméDIABLE

cd | 15 titres | 70:21 min

  • 1 Les retourneurs de pierres [5:21]
  • 2 Phénakistiscope [5:12]
  • 3 Les limbes [4:49]
  • 4 Le passager du hasard [4:37]
  • 5 L'infinie violence des abîmes [4:01]
  • 6 Prodigalité [2:24]
  • 7 Le dandy de Bohème [3:42]
  • 8 Fantasia artificielle [6:01]
  • 9 Le maudit et son spleen [6:29]
  • 10 Plaisirs saphiques [4:37]
  • 11 Névrose [3:52]
  • 12 1857 [6:11]
  • 13 Ixion [4:53]
  • 14 L'oracle de la déchéance [5:34]
  • 15 LXXXIV - L'irréméDIABLE [2:38]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

S.a.s de L'argilière (chant), Jean-jacques Moréac (basse), Anthony Scemama (guitare), Gaël Féret (batterie)

remarques

Il existe une édition limitée contenant un DVD

chronique

"Metal hurlant" s’est révélé pour le moins décevant et les fans étaient anxieux dans l’attente du nouvel album. "IrréméDIABLE" place d’ailleurs la barre très haut puisqu’il s’agit d’un concept album, ce qui ne laisse aucune place à la médiocrité. Dans cet "IrréméDIABLE", SAS et sa suite donnent une vision particulière de la vie et de l’œuvre de Baudelaire, ce qui est pour le moins original, tout au long de 15 morceaux chantés intégralement dans la langue de Molière par un SAS alternant le chant rauque et - parfois - le chant plaintif. Voilà pour le concept. Pour la musique, il faut bien reconnaître que le groupe ne tire pas trop mal son épingle du jeu. Sur cet album, Misanthrope nous offre un petit panel de la diversité de sa musique. On y trouve du death metal doté d’une certaine originalité, comprenez dont les riffs sont relativement recherchés, comme sur "phénakistiscope", "le passager du hasard" ou "le maudit et son spleen". On y trouve aussi du death metal plus ou moins symphonique comme sur "Les retourneurs de pierres", "les limbes" ou "Ixion" avec - originalité - son pont à la basse. On y trouve encore un morceau power-death/heavy-death avec un clavier discret qui rappelle les grands moments d’ "Immortel" ou "Libertine humiliations, il s’agit du "dandy de Bohème". On peut enfin évoquer quelques morceaux originaux comme "fantasia artificielle" qui alterne passages metal et les ambiances éthérées, ou les différents morceaux acoustiques qui ponctuent cet album. Dernière production du groupe de metal le plus rococo de la scène française, "IrréméDIABLE" est somme toute varié, échappe à la linéarité de "Metal hurlant" et se révèle un album de bonne facture même s’il y manque un petit peu de clavier, un petit peu de relief, un petit peu de puissance, un petit peu… d’un petit peu tout au final. Afin de donner des repères aux lecteurs, on situera cet album quelque part entre "Immortel" et "Metal hurlant". On espère que le prochain album saura combler les quelques manques d’ "IrréméDIABLE". Ce prochain opus devrait d’ailleurs sortir pour noël 2011 selon SAS avec lequel votre serviteur a échangé quelques mots lors du festival Sonisphère au stand EMP/Holy rec. Note: 3,5 sur 6.

note       Publiée le dimanche 4 septembre 2011

partagez 'IrréméDIABLE' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "IrréméDIABLE"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "IrréméDIABLE".

ajoutez une note sur : "IrréméDIABLE"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "IrréméDIABLE".

ajoutez un commentaire sur : "IrréméDIABLE"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "IrréméDIABLE".

torquemada › dimanche 4 septembre 2011 - 21:33  message privé !

"Rococo" me semble le meilleur adjectif possible pour définir ce groupe. En tout cas, "L'infinie violence des abîmes" a provoqué chez moi un très agréable fou rire.