Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlood Ceremony › Living with the ancients

Blood Ceremony › Living with the ancients

cd • 9 titres

  • 1The great god Pan
  • 2Coven tree
  • 3The hermitt
  • 4My demon brother
  • 5Morning of the magicians
  • 6Oliver Haddo
  • 7Night of augury
  • 8The witch's dance
  • 9Daughter of the sun

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Electrical Audio, Semaphore, Chicago, USA

line up

Alia O'Brien (chant, flûte, orgue), Sean Kennedy (guitare), Lucas Gadke (basse, choeurs), Andrew Haust (batterie, percussions)

remarques

chronique

En fouinant sur le net pour y glaner des informations sur Black Sabbath, j'ai appris que Tony Iommi avait très brièvement fait partie entre 1968 et 1969 de Jethro Tull. Ok, vous le saviez déjà mais laissez-moi rêver un instant comme un enfant : qu'en aurait-il été du son de ces derniers si il était resté avec eux ? Je suis certain que vous aussi, vous vous êtes posé la question. Un élément de réponse se trouve peut-être dans cette seconde offrande des Canadiens de Blood Ceremony dont j'ai déjà eu l'occasion de vous vanter les mérites dans une autre chronique. Navré pour ceux qui n'aiment pas mais je n'ai pas changé d'avis, c'est vraiment trop bon ! Mêlant toujours aussi allègrement les riffs doom old school inspirés du Sabb' (le début de 'My demon brother', par exemple), les claviers psychédéliques et la touche baba occulte avec le chant féminin à la Coven et cette diabolique flûte qui fait des merveilles, notamment dans certains interludes (jamais je n'aurais cru en redemander), tout cela sur fond de sorcellerie de cinéma (sauce seventies évidemment). Rien de neuf par rapport à l'album précédent si ce n'est une maîtrise accrue peut-être ? La fusion des éléments progressifs et plus spécifiquement heavy sonne de manière si fluide, les éléments se complétant plus qu'ils ne s'opposent, tissant une atmosphère cohérente tout au long de l'album pour alterner instants faussement bucoliques (la flûte de 'The witch's dance') et menace (la guitare de l'intro de 'Daughter of the sun'). Et les mélodies...Ces mélodies sont fabuleuses, servies par la magnifique voix de Alia O'Brien qui parvient à cet équilibre pas si évident de beauté et de force évitant soigneusement toute niaiserie heavenly mais également par des structures travaillées ou chaque instrument intervient au moment adéquat (certains finaux à l'orgue sont dantesques). On raillera aisément Blood Ceremony en disant que nous sommes au XXIème siècle et que de rester bloqué au début des seventies, c'est crétin et ringard. Pour ma part, j'y vois la vitalité extraordinaire de cette musique si particulière crée par les pionniers du genre et je me réjouis de voir des groupes contemporains mettre tellement de soin à en perpétuer l'esprit.

note       Publiée le dimanche 21 août 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Living with the ancients".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Living with the ancients".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Living with the ancients".

innersilence › mardi 25 juin 2013 - 18:47  message privé !

Black Sabbath au féminin. Pas très original mais diablement efficace. Le dernier titre est fucking épique.

Note donnée au disque :       
brighter_paëlla_now › mercredi 21 décembre 2011 - 19:59  message privé !

Premier titre superbe, ensuite ça a du mal à me passionner sur toute la longueur, certains plans me font décrocher (trop de flûte tue la flûte), d'autres me font raccrocher.

Note donnée au disque :       
ericbaisons › mercredi 12 octobre 2011 - 00:37  message privé !

ah les batards, ils osent se caser avant Blood ceremony... Bon bah regrets alors, j'espere que t'as fait des bisous à Alia et tu lui a dit de revenir (et de faire gaffe en avion!)

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › mercredi 12 octobre 2011 - 00:08  message privé !

Le concert de ce soir était plutôt cool malgré un set assez court (50 minutes pétante, rappel compris) et l'ambiance Black Sabbath meet Jethro Tull fonctionne encore mieux en live que sur album. On regrettera peut être la présence trop timide de "l'orgue" et ya pas eu d'overdose de flûte traversière comme je le craignais. Blood Ceremony c'était donc sympa mais la première partie, Sister Iodine, c'était encore mieux! Rien à voir avec B.C, de la grosse noise avec deux guitares bourrées d'effets et deux batteries hypnoticoépileptiques. Show court mais intense.

vincenzo › samedi 10 septembre 2011 - 16:54  message privé !

Pour moi bien mieux que Jex Thoth, en effet plus de maitrise sur celui-là principalement au niveau du chant.

Note donnée au disque :