Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCadabra › Past to present

Cadabra › Past to present

cd • 14 titres

  • 1Blood and blades
  • 2Morning star
  • 3Sleeping
  • 4Time Rio
  • 5A strange kind of fashion
  • 6Love boulevard
  • 7The muse of despair
  • 8Echo
  • 9Watching me change
  • 10All your bodies
  • 11Others side
  • 12Christable
  • 13Heart
  • 14Love boulevard (loveless mix)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Sebiano Cuscito, Francesco Radicci, Vincenzo Romano

remarques

Titres 1-5 extraits de 'Blood and blades', titres 6, 7, 8, 14 extraits de 'Love boulevard', titres 9-12 extraits de 'Wave/action' et titre 13 extrait du single 'Heart'.

chronique

Loin des médias officiels vendus aux grandes compagnies dont la pauvre sélection musicale n'a jamais autant fait stagner la créativité, nous découvrons, grâce notamment à des petits labels comme Fonoarte, qu'une vraie nouvelle scène italienne que l'on pourrait qualifier de 'post punk' chantant dans sa langue se développe en parallèle du revival du genre qui revitalise quelque peu les scènes anglaises, voir américaines. Parmi ces groupes, exception à la règle vu leur choix de la langue de Shakespeare, Cadabra qu'il m'avait été donné de découvrir de par leur album 'Wave/action' sorti en 2009. C'est une compilation qu'ils nous proposent cette fois-ci, notamment les minis 'Blood and blades' et 'Love boulevard' restitués dans leur intégralité et accompagnés de quatre compositions de l'album mentionné. Nous avons affaire à des musiciens visiblement doués, maîtrisant leurs ambiances dès les débuts; le trio nous propose quelque chose qui sonne un peu comme The Cure période 'Disintegration' ('Time Rio', 'Love Boulevard') mais en plus rock et dépouillé ('A strange kind of fashion'), soit une musique qui ne dédaigne pas une certaine électricité mais ne cesse jamais de dégager un certain halo de grisaille; ni violence, ni désespoir, plutôt une forme de tristesse tranquille. C'est à la fois la qualité et le défaut des huit premières pistes, leur efficacité n'est pas à remettre en question, le feeling cotonneux fonctionne mais je ne puis m'empêcher de rester un brin sur ma faim question mélodie. C'est d'autant plus flagrant que dès les titres extraits de 'Wave/action' on note un net progrès à ce niveau, avec des airs prenants, modulés de manière plus émotionnelle par un chant qui sort de sa réserve pour s'impliquer dans le climat du morceau. Le son s'est durci quelque peu lui-aussi pour se rapprocher des terres des Chameleons et de Joy Division, et franchement, voilà qui leur réussit. Je n'ai aucune sympathie pour le remix final qui n'apporte pas beaucoup au morceau mais cette rétrospective atteint pleinement son but, offrant un panorama clair des possibilités du trio et de ses évolutions, laissant présager du meilleur pour la suite de leur carrière.

note       Publiée le jeudi 11 août 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Past to present".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Past to present".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Past to present".