Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDrudkh › Handful of stars

Drudkh › Handful of stars

cd | 6 titres | 41:51 min

  • 1 Холодні краєвиди (Cold Landscapes) [01:13]
  • 2 Загибель епохи (Downfall of the Epoch) [12:07]
  • 3 До світла (Towards the Light) [09:15]
  • 4 Ореол з сутінок (Twilight Aureole) [08:57]
  • 5 Прийде день (The Day Will Come) [09:04]
  • 6 Слухаючи тишу (Listening to the Silence) [01:04]

line up

Krechet (basse), Roman Saenko (guitare), Thurios (chant, guitare, clavier), Vlad (batterie, clavier)

chronique

Drudkh, j'en suis particulièrement friand. Comme beaucoup d'entre vous ici, les premières offrandes des Urkainiens sont parmi les disques que j'apprécie le plus, et notamment "Autumn Aurora" dont le titre "Glare of autumns" représente sans doute un des summums de ce que j'ai pu écouter dans ma vie. Drudkh est donc pour moi un groupe vraiment marquant, le genre qui parvient à vous transporter rien qu'à travers ses riffs et à vous transmettre une émotion d'une rare intensité. Jusqu'à "Microcosmos", le groupe était resté sur cette ligne de conduite, un black racé, mélodieux et dépressif où l'élément principal est bien la guitare, la voix se faisant absentes à moult reprises, la batterie toujours un peu en retrait. Un groupe relativement constant aussi mais surtout extrêmement inspiré, puisque de leurs sept albums trois s'inscrivent dans ceux qui tournent le plus chez moi, et seulement deux prennent un peu plus la poussière. Mais voilà que Drudkh va bousculer toutes mes convictions à leur sujet en proposant un "Handfull of stars" radicalement différent et bien en deçà de ce que j'attendais. Oubliez vite leurs six premiers efforts (l'album acoustique je le met à part), ici ce n'est plus du black metal qu'on nous propose, mais une sorte de metal folkisant, noirci et déprimant. C'est donc une version beaucoup plus accessible de Drudkh qui nous est proposée, sauf qu'à mon sens la magie ne fonctionne plus. Comme je vous le disais, Drudkh est à mon sens un groupe qui, à travers son sens du riff, parvient à nous faire parvenir des émotions très intenses, or ici les guitares ne sont plus l'élément moteur absolu. Les notes beaucoup plus détachées les unes des autres n'apportent plus le mur émotionnel d'antan, et même leur positionnement dans le mixage les met au même niveau du chant qui prend une place inattendue et inédite. Résultat, comme un sentiment de vide, de creux. Ce manque d'émotion est d'autant plus frappant que c'est par le titre le plus dépouillé de tous "Downfall of Epoch" que l'album s'ouvre, "Cold landscapes" n'étant qu'une intro au piano relativement dispensable. Ne noircissons pas totalement le tableau non plus, car Drudkh reste un groupe inspiré et on sent bien que tout ça cache une évolution qui ne demande qu'à être valorisée par le retour de ce premier jet. Sur "Toward the light", la musique se refaisant légèrement plus intense, on parvient enfin à agripper un bout de sentiments, même si nous sommes bien loin de ce qu'ils ont pu nous proposer autrefois. Idem sur "Twillight Aureole" où à 6 minutes on a droit à un excellent passage, ou bien avec le solo qui clôture "The day will come". Mais est-ce que ces quelques instants noyés dans plus de 40 minutes de non ambiance suffisent à éviter le naufrage ? Pas vraiment et on ne peut s'empêcher de ressentir le manque de cette intensité passée, ce moteur émotionnel habituel que la musique trop dépouillée présente sur "Handful of stars" a totalement délaissé. Un Drudkh sans l'ambiance d'un Drudkh, c'est un peu comme un baba sans rhum, ça nous laisse sur notre faim.

note       Publiée le lundi 8 août 2011

partagez 'Handful of stars' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Handful of stars"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Handful of stars".

ajoutez une note sur : "Handful of stars"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Handful of stars".

ajoutez un commentaire sur : "Handful of stars"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Handful of stars".

M-Atom › jeudi 12 mai 2016 - 11:29  message privé !

j'ai fait partie de ceux qui ont gueulé a sa sortie. bon au final je l'écoute quand même assez régulièrement cet album. en fait j'écoute ca comme j'écouterais du katatonia...un truc facile d'acces, assez lisse et a l'ambiance teintée de spleen. mais clairement quand j'ai vraiment envie d'écouter du black c'est pas cet album qui me vient a l'esprit !

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 11 mars 2016 - 15:52  message privé !

Horrible celui-là. Dans le genre sale et immonde suivre Old Silver Key. A se demander comment le groupe a pu tomber si bas...

Note donnée au disque :       
Ntnmrn › samedi 22 novembre 2014 - 16:15  message privé !
avatar

Ce "Handful of Stars" c'est comme un virage émo : prod cristalline, riffs mid-tempo qui seraient pas extravagants chez Mihai Edrisch ou Envy, interludes mignons ; certes y a plus grand chose de black, mais quelle tuerie, quand même, a posteriori ! C'est très proche du Nachtmystium récent aussi (The World We Left Behind).

Note donnée au disque :       
Stéphane › jeudi 23 février 2012 - 15:43  message privé !
avatar

J'ai pas voulu me spoiler l'album, du coup je me suis autorisé l'écoute de deux minutes du premier morceau, et ça sonnait carrément pas mal. Le retour aux sources annoncé est bien là, ça fait plaisir. Je vais me jeter dessus rapidement.

Note donnée au disque :       
ericbaisons › samedi 28 janvier 2012 - 01:17  message privé !

carémment. On sent le retour d'une certaine hargne

Note donnée au disque :