Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAnaal Nathrakh › Eschaton

Anaal Nathrakh › Eschaton

cd • 9 titres • 35:22 min

  • 1Bellum Omnium Contra Omnes03:16
  • 2Between Shit and Piss We Are Born03:54
  • 3Timewave Zero03:01
  • 4The Destroying Angel03:11
  • 5Waiting for the Barbarians04:46
  • 6The Yellow King04:54
  • 7When the Lion Devours Both Dragon and Child04:57
  • 8The Necrogeddon04:11
  • 9Regression to the Mean03:12

line up

V.I.T.R.I.O.L. (chant), Irrumator (instruments)

Musiciens additionnels : Attila Csihar (chant), Ventnor (guitare), Drunk (sample), Shane Embury (basse)

remarques

chronique

Styles
black metal
metal extrême
Styles personnels
l'apocalypse dans ta face

Si je vous dis que "Eschaton" est la suite logique de "Domine Non Es Dignus", il n'y a rien de tellement surprenant. En effet, Anaal Nathrakh reste dans cette idée de marquer une légère distance avec son premier album "The codex Necro", en apportant des éléments nouveaux, chant clair, lead guitare, etc... Pourtant qu'on se le dise, Anaal Nathrakh reste toujours un des groupes les plus agressifs qui soit en domaine de black metal, et "Eschaton" comme toutes leurs productions précédentes ne dérogent pas non plus à cette règle. Des titres comme "Timewave Zero" ou "The destroying Angel" est tout de même un des trucs les plus violents qu'ils aient même écrits et représenteraient presque la fusion parfaite entre leurs deux premiers opus. "Eschaton" marque ainsi le retour du duo Anglais au niveau où je les attends, prêt à distribuer les baffes et à multiplier les pains. Leur nouveau méfait bénéficie même d'un retour en arrière au niveau de la production, un chouilla moins propre mais tellement plus en adéquation avec leur style ultra brutal que je ne peux que m'en réjouir. Mais finalement, ce qui a le plus rehausser l'album par rapport à son prédécesseur selon moi, ce sont paradoxalement les deux titres moins agressifs "Waiting for the barbarians" et "Regression to the means". J'adore le riff principal de "Waiting..." et les rythmiques plus lentes qu'on y retrouve au service d'une ambiance assez marquée dans le Noir. Quant à "Regression to the means", c'est vraiment le morceau que je retiens encore de cet album, même des années après sa sortie. Pour le coup, il dénote totalement du reste de l'album puisqu'à aucun moment le rythme ne s'accélère et reste sur ce sentiment rampant et malsain. Le travail d'Attila Csihar, impeccable une fois de plus, n'y est sans doute pas pour rien. Il est vraiment regrettable qu'"Eschaton" se perde parfois dans le brouillard avec des titres très en deça du reste comme "The yellow king" qui n'apporte rien, ou utilise à outrance un chant clair qui est à la limite de m'insupporter comme sur "When the lion..." qui est pourtant un excellent titre sans cet élément. 4/6 à cause de tout ça, mais 5/6 si ce chant clair ne vous dérange pas.

note       Publiée le lundi 8 août 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Eschaton".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Eschaton".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Eschaton".

Demonaz Vikernes › mardi 13 décembre 2016 - 15:04  message privé !

Du bonbon celui là, une belle synthèse des 3 opus précédents, tout en mettant en avant une nouvelle identité bien trouvée.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › lundi 8 août 2011 - 18:35  message privé !

Excellent album (j'ai découvert le groupe avec Between Shit and Piss We Are Born sur un sampler, putain de baffe). Le chant clair passe très bien je trouve ! En live j'avais pas du tout accroché par contre, bien trop brouillon...

Note donnée au disque :       
born to gulo › lundi 8 août 2011 - 18:09  message privé !

le meilleur avec le chant clair ... jusqu'à Passion

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › lundi 8 août 2011 - 18:06  message privé !

Très bon celui ci. A sa sortie j'ai beaucoup écouté "Between shit and piss we are born"(mmm ce titre) en boucle pour son refrain epique. J'adore le reste du disque mais ce morceau est une putain de mandale...

Note donnée au disque :