Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMaxwell's Demon › Prometheus

Maxwell's Demon › Prometheus

1 titres - 38:50 min

  • 1/ Prometheus (38:50)

enregistrement

Waterworks Studio, Arizona, USA, 2001

line up

Craig Beebee (claviers, mellotron, orgue), Dow Draper (batterie, percussions), John Galbraith (guitares, basse, flûte, moog)

remarques

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
renouveau symphonique

5 UU's, King Crimson, Anglagard ; autant de références absolues citées quand on évoquait le cas de Maxwell's Demon. Il me fallait en avoir le coeur net ! Je n'ai rien trouvé ni du premier ni du second, si ce n'est une certaine forme de tension, mais qui ne la pratique pas de nos jours ? Alors oui, Anglagard, y a un peu de ça, d'autant plus que l'album leur est carrément dédié, c'est dire si ces suédois là ont marqué les esprits, près de dix ans déjà après leur premier album... Mais Maxwell's Demon, s'il possède la technique, n'a pas atteint ici ce qui faisait la brillante réussite du groupe suédois ; ce parfait équilibre entre silence et intensité. En lieu et place, nous sommes condamnés à écouter un titre interminable de près de quarante minute, touffu, tendu, plein de surprises ; un agréable voyage, on ne peut moins, mais dont on ne ressort pas la mémoire emplie de souvenirs impérissables. Même si les instruments usités (mellotron et flûte en tête) donnent du coffre à leur oeuvre, on ne peut s'empêcher de penser que quelque part, bien malgré lui, Maxwell's Demon a stigmatisé tous les aspects les plus boursouflés du rock progressif.

note       Publiée le vendredi 10 mai 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Prometheus".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Prometheus".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Prometheus".