Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNanook › Seqinitta Qinngorpaatit

Nanook › Seqinitta Qinngorpaatit

cd • 10 titres

  • 1Sikkerpoq
  • 2Kisimiinneq
  • 3Timmissat Taartut
  • 4Seqinitta Qinngorpatit
  • 5Sivittorpormi
  • 6Meeraq Kinguelleq
  • 7Qummut isgaara
  • 8Sinnattut Naaffeqarput
  • 9Tarniga Piareerpoq
  • 10Piiginnakkit

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Atlantic Studio, Copenhague, Danemark, août-octobre 2009

line up

Frederik K. Elsner (chant, guitare, clavier), Christian K. Elsner (chant, guitare), Martin Zinck (batterie, percussions), Mads Ron (claviers), Ig Uldum (basse)

Musiciens additionnels : Josefine Dalsgaard (violon sur les titres 3 et 10), Mike S. Christensen (clavier additionnel, programmation), Michelle Sanders (choeurs sur le titre 9)

remarques

La dernière piste contient un titre fantôme

chronique

Styles
pop

Dans la mythologie inuit, Nanook est le maître des ours, celui qui décide si les chasseurs ont bien respecté les règles et tabous et méritent le succès lorsqu'ils partent les traquer...La pochette pourrait laisser penser à une formation metal mais il n'en est rien, les Groenlandais de Nanook pratiquent une pop mélancolique influencée par celle de Radiohead à leurs débuts mais débarrassée de la grisaille urbaine la caractérisant. Peut-être s'agit-il d'un ressenti qui m'est propre mais toujours est-il que je trouve que leurs compositions appellent l'espace. Le chant de Frederik K. Elsner, plutôt prenant, ne porte pourtant pas en ses intonations le déchirement si émouvant de celui de Thom Yorke, les mélodies drôlement bien ficelée sont loin d'égaler celle des Anglais en matière de tristesse, simplement parce que les leurs ont été écrites avec un ciel infini au dessus de leurs notes, un soleil particulier baignant leurs mots (il faut avoir voyagé en Islande, au Groenland ou au Svalbard en été pour saisir pleinement le sentiment dont il est question). Une forme de beauté frôlant parfois le mystique s'élève pour se diluer dans les airs (le magnifique 'Kisimiinneq' en reste le plus bel exemple à mon goût avec ses percussions typiques) ; elle est renforcée par la beauté de la langue utilisée et je respecte d'autant plus le groupe pour avoir sur créer cette belle pop en restant fidèle à l'esprit de son pays. 'Seqinitta Qinngorpaati' regorge de compositions délicates, finement ciselées (l'ajout de violon, de choeurs féminins sur certains morceaux), servies par un excellent mixage (le clavier souvent discret n'en reste pas moins déterminant pour aider à la force des ambiances et certaines parties de guitare me laisseraient à penser que le combo apprécie Pink Floyd), de celles qui, lorsque l'on ferme les yeux, appellent volontiers des visions de ciel, de mer, d'oiseaux en plein vol, quelque chose de beau, propice à la rêverie, la réflexion...Quelque chose de proche d'une prière parfois.

note       Publiée le vendredi 5 août 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Seqinitta Qinngorpaatit".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Seqinitta Qinngorpaatit".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Seqinitta Qinngorpaatit".